La guerre uchronique : Edition intégrale de Fritz Leiber| 31 janvier 2020

Deux peuples vivant à l’échelle galactique, les Araignées et les Serpents, se livrent d’une guerre secrète sans merci à travers les siècles à coups de modifications temporelles et d’uchronies qui déterminent la destinée de l’humanité. Greta Forzane, originaire de Chicago, a été recrutée par les Araignées et travaille désormais dans une station de récupération, un « Lieu » hors du Temps, sorte de cabaret dédié au repos des soldats temporels.

Achat : https://amzn.to/37blsZq

Chronique : Première édition intégrale en France de ce cycle consacré aux voyages dans le temps et à l’uchronie. Traduction entièrement revue. Textes inédits. Le roman « L’hyper-temps ». Le roman court « Nul besoin de grande magie ». Toutes les nouvelles du cycle. Préface & glossaire. Etude conséquente consacrée à l’oeuvre de Fritz Leiber « Quelques motifs d’une toile de maître » par Timothée Rey.

– « L’Hyper temps » Llauréat du prix Hugo, est non seulement un roman agréable et mémorable, mais aussi un roman dérangeant. Il est né, en partie, de la conception que Fritz Leiber avait du voyage dans le temps et de la nature du passé. Il ne croyait pas du tout à « L’effet papillon » ; non, il pensait que le passé était plus déterminé, plus résistant. Si vous vouliez vraiment changer l’avenir, pensait Lieber, vous deviez revenir en arrière… encore, et encore, et encore.

Pendant la « Guerre du changement », deux groupes de combattants – dirigés par des chefs de file de l’ombre connus sous le nom d' »Araignées » (l’Ouest) et de « Serpents » (l’Est) – se battent et mènent des opérations clandestines, dans le passé comme dans l’avenir, afin de modifier l’histoire en leur faveur. Le roman se déroule dans une station de récupération, où notre narratrice Greta travaille comme « amuseuseur » – une sorte de travailleur du sexe, d’infirmière ou de thérapeute du TSDT – dont le travail consiste à remettre les soldats traumatisés en forme et à les préparer à retourner au front.

Au début, cela m’a rappelé une pièce de théâtre de la Première Guerre mondiale (des soldats en permission, se disputant amicalement, entourés de mademoiselles, ainsi qu’un film typique de la Seconde Guerre mondiale à Hollywood (une situation tendue qui exige l’unité, avec tous les groupes ethniques possibles de G.I. représentés). Sauf que, dans ce cas, les soldats vont du G.I. de la Seconde Guerre mondiale, commandant nazi, et Tommy britannique de la Première Guerre mondiale, à un Centurien romain, un Lunan sous forme octopoïde, et une Amazone de l’ancienne Crète. Mais, alors que tout le monde semble s’amuser, quelqu’un pose une bombe nucléaire sur la valise et l’équipe de la station de récupération doit résoudre le mystère de sa propre pièce fermée à clé pour survivre.

C’est un roman surprenant, inventif, plein de dialogues aigus et spirituels, avec des jeux de mots et des allusions littéraires multilingues. Mais il a aussi un côté sérieux. Alors que nous apprenons les nombreux changements que la « guerre du changement » a entraînés dans le temps – notamment la prise de contrôle de l’Amérique par les nazis pendant des siècles et la destruction des œuvres de Platon – nous commençons à ressentir le grand gaspillage et les dégâts encore plus importants que les Araignées et les Serpents ont causés.

– « Nul besoin de grande magie » Une suite (bien que cela n’y ressemble pas au premier abord) à L’Hyper temps. Nos intrépides joueurs sont de retour, narrés à nouveau par l’excentrique Greta, qui a perdu la mémoire. Dans L’Hyper temps, Greta est au courant, très en amont avec le lecteur, de la guerre du changement, des allées et venues des soldats qu’elle et les autres divertissent, du médecin, du service, etc. pour garder le moral.

Dans L’Hyper tempsc, elle est perdue, confuse, et lit certainement comme si le reste du monde était devenu fou autour d’elle (ou peut-être juste qu’elle est devenue folle…). C’est une histoire qui tourne autour d’un seul acte de la pièce écossaise dans une Angleterre élisabéthaine aussi exacte que possible (oui, Greta, c’est un anachronisme), et elle reconstitue soudainement les morceaux de sa mémoire.

La construction de l’action est lente par moments, parfois douteuse, surtout si on la compare à L’Hyper temps, mais elle se lit comme un classique de Leiber. C’est sa voix qui nous donne les histoires de Fafhrd et de Mouser qui sont étonnamment bizarres, et c’est une voix que j’adore. Tant de choses, au retour de la mémoire de Greta, sont dites en si peu de temps, que je trouve toute ma tête bourdonnante avec elle.

– « Nouvelles » Fritz Leiber est un nom légendaire dans la science-fiction et le fantastique, là-haut parmi les étoiles avec des personnages comme Isaac Asimov, Arthur C. Clarke et autres.  Grace à ce livre vous pouvez le découvrir.   L’auteur utilise le monde du futur et les avancées scientifiques imaginées comme un accessoire pour accrocher ses histoires, qui sont pour la plupart des fantasmes.

Certaines histoires sont des vignettes surréalistes, troublantes dans leur sombre intensité. Il est intéressant de noter que, selon Leiber, ces deux histoires « se sont presque écrites toutes seules ». L’homme qui n’a jamais grandi jeune est l’histoire d’un éternel dans un monde où le temps recule : tout autour de lui, il voit les gens grandir jeunes et retourner dans le ventre de leur mère, mais il est destiné à vivre pour toujours. Dans Mariana, le monde de l’imaginaire est amené à sa conclusion logique – ce qui est (terriblement !) ridicule.

Ces histoires couvrent la période allant de la fin de la Seconde Guerre mondiale dans les années quarante à la période de la guerre froide au début des années soixante-dix : et beaucoup de ces histoires reflètent les préoccupations de l’époque dans leur contenu et leur intention. La santé mentale et la recherche : Un Ennemi est un ennemi qui se préoccupe sans détour de la guerre et de la domination du monde. Ce sont essentiellement des histoires moralisatrices sur la guerre.

Un superbe ouvrage pour découvrir où redécouvrir cette artiste.

  Note : 10/10

 

  • Broché : 555 pages
  • Editeur : Mnémos Editions (31 janvier 2020)
  • Collection : INTEGRALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2354087535

51oUF126k5L._SX330_BO1,204,203,200_

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s