Angry Birds 2 : Copains comme cochons [Blu-Ray] 19 Février 2020

Les oiseaux et les cochons continuent de se battre sans relâche. Mais la menace d’un nouvel adversaire vient perturber les voisins ennemis. Red, Chuck, Bombe et l’Aigle Vaillant recrutent Silver, la soeur de Chuck et s’associent aux cochons Léonard, son assistante Courtney et Garry (le geek), pour former une équipe improbable et tenter de sauver leurs foyers !

Chronique : Suite au succès surprise du premier film basé sur l’application The Angry Birds Movie 2 arrive là où on ne l’attendait pas.

Certes, la suite s’ouvre avec des attaques furieuses de Red et Chuck contre l’ile des cochons en représailles aux événements infligés par le roi Leonard . Mais d’une manière ou d’une autre cette épisode 2 reprend trois ans plus tard, semble relativement docile tout en maintenant étrangement le même niveau d’énergie et de comédie qu’auparavant. Cela ne veut pas dire que c’est une mauvaise chose car en toute honnêteté, c’est plus une joie inattendue et bienvenue, ce qui en fait un bon film.

On ne s’ennuie pas, ils ont rajouté les oisillons dans le style de Scrat (de l’âge de glace) qui ont des situations aussi folles que drôles et ça marche plutôt bien pour faire des coupures dans l’histoire principale. Par contre, ils ont finalement un rôle important car ils leur sauvent la mise à la fin ! Au niveau des personnages, les cochons font une alliance avec les oiseaux pour attaquer l’île des aigles pour réussir à se défendre contre eux et leur super arme qui pourrait littéralement les anéantir.

Au niveau des personnages, on retrouve ceux du premier film mais une petite nouvelle fait son apparition Silver la tête pensante de la bande. Le scénario reste simple mais c’est plutôt efficace. On retrouve ces petits personnages rigolos, aux caractères un peu stéréotypés, dans une petite histoire rigolote, pleine de bons sentiments avec la petite morale qui va bien. Oui, tout est petit parce que le public visé est bien sûr les enfants. Mais les adultes y trouveront leurs plaisir même si pas mal de blague vise les enfants mais ce n’est pour autant pas déplaisant, on sourit tout de même régulièrement.  C’est rythmé, coloré, propre et sans bavure !  Du plaisir à partager en famille.

Note : 9/10

 

Vidéo : Les oiseaux et les cochons trouvent un terrain d’entente pour réparer les cœurs brisés sur ce superbe disque magnifique et souvent digne d’une démonstration, fournissant à l’union parfois litigieuse une hausse bienvenue dans la définition. Le transfert montre des détails plus nets dans les lignes ultra-fines des plumes individuelles et les caractéristiques uniques des maisons de chaque île. Nous pouvons clairement distinguer chaque fissure, fracture et imperfection dans la glace de la montagne arctique de Zeta. Avec un contraste global amélioré éclaircissant chaque scène, les blancs brillent avec plus d’intensité lumineuse et de brillance. Dans le même temps, il y a une meilleure netteté brillante et une lueur particulièrement plus serrée dans les reflets spéculaires, comme en témoigne l’éclat rayonnant de chaque cristal de glace dans la neige ou la façon dont le soleil scintille sur l’océan et les surfaces glacées dans l’antre d’armes de Zeta.

De même, les niveaux de luminosité bénéficient d’un coup de pouce prononcé, baignant l’action dans des noirs plus soyeux et opulents tout en montrant des différences de gradation extraordinaires entre les différentes nuances. Avec des ombres veloutées plus d’encre pénétrant profondément dans l’écran, l’image 1,85: 1 est dotée d’une excellente sensation d’espace en trois dimensions tout en permettant de meilleurs détails dans le corps plumeux de Bombe et les grands sourcils broussailleux de Red.

 

Audio : La bataille pour unir les îles éclate dans les maisons avec une bande-son agréable et globalement satisfaisante qui donne vie à l’action et au trio de créatures insulaires en colère.

La majorité de l’action se limite aux fronts, car une variété d’activités de fond rebondit entre trois canaux et dans les hauteurs avec un mouvement fluide et sans faille. Donnant vie à l’action animée, l’imagerie est continuellement occupée par des oiseaux et des objets volant d’un côté à l’autre de l’écran, générant une scène sonore en demi-dôme spacieuse avec une définition nette et cristalline dans le milieu de gamme. Les sélections de partition et de chanson de Heitor Pereira bénéficient de détails acoustiques et de chaleur légèrement améliorés, transformant les visuels amusants en un mur de sons réellement engageant. Les voix restent précises et très bien priorisées pendant les segments les plus forts, et le bas de gamme offre une présence profonde et palpable à l’action et à la musique avec quelques moments de grondements murmurants accueillis.

Là où la piste Dolby fait sans doute défaut par rapport à d’autres mélanges basés sur des objets, c’est dans l’activité du plafond. Les surrounds sont relativement silencieux bien que quelques effets ambiants puissent être entendus au hasard ici et là tout en ne générant pas non plus un environnement plus large. Certes, certaines atmosphères sporadiques, à savoir les gigantesques boules de glace volant dans les airs, se déroulent parfaitement au-dessus et à travers la pièce tandis que de gros débris pleuvent très légèrement dans la zone d’écoute. Cependant, les côtés et les arrières sont mieux utilisés et plus convaincants pour étendre le champ sonore et envelopper la pièce.

Bonus :

Court métrage inédit : « Live Stream »
Six mini-films classiques
« 3 activités pour s’amuser en famille » :
– Hangry birds : popcorn
– Crafty birds : morve de cochon !
– Smarty birds : volcan ingénieux
« Observation d’oiseaux » : voyage au zoo de Los Angeles
« Rencontrez les nouveau oiseaux et cochons » : rencontre avec les voix du film
« Couvez les poussins » : portrait des poussins
« Flocking together » : making of
« Happy Thanks-pigging » : Zeta n’est pas super fan du repas de Thanksgiving
« Jingle birds » : chantez avec Rachel Bloom et Jason Sudeikis

  • Réalisateurs : Thurop Van Orman, John Rice
  • Format : Couleur
  • Audio : Arabe (Dolby Digital 5.1), Néerlandais (Dolby Digital 5.1), Allemand (DTS-HD 5.1), Anglais (DTS-HD 5.1), Turc (Dolby Digital 5.1), Français (DTS-HD 5.1), Néerlandais belge (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français, Allemand, Anglais, Néerlandais, Arabe, Turc
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Sony Pictures
  • Date de sortie du DVD : 19 février 2020
  • Durée : 97 minute

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s