L’Institut de Stephen King| 29 janvier 2020

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.

Achat : https://amzn.to/31OL5hT

Chronique : Je pense que très peu de gens diront que L’Institut est l’une des meilleures œuvres de King, mais pour ma part, je pense qu’il est à la hauteur de certaines de ses œuvres les plus divertissantes.

L’Institut reprend une intrigue très familière – l’intrigue de quelques milliers de romans de YA, il faut bien le dire – et y ajoute la caractérisation détaillée caractéristique de King, des récits longs mais toujours agréables, et pas mal de chair à canon pour les théoriciens de la conspiration du monde entier. Il y a des enfants avec des pouvoirs spéciaux soumis à des expériences cruelles, des organisations gouvernementales secrètes, et la foi dans l’idée qu’aucun ennemi n’est trop grand si nous l’affrontons tous ensemble. C’est passionnant !

En lisant ce livre, il est facile de comprendre pourquoi a) les gens se précipitent pour dévorer chaque nouveau livre de King, et b) les snobs du livre ne le prennent pas au sérieux. N’importe quel autre auteur ferait envoyer ce manuscrit directement à la section YA. Ce n’est pas une insulte. Ce livre était extrêmement divertissant, que le snobisme du livre soit damné. Et par « divertissant », je veux dire souvent si horrible et injuste que j’ai simplement dû continuer à lire pour savoir ce qui allait se passer.

J’ai beaucoup aimé la façon dont King a organisé cette histoire, en commençant par le flic de la petite ville Tim Jamieson, puis en s’éloignant à des milliers de kilomètres pour raconter l’histoire de Luke Ellis – une histoire qui semble n’avoir aucun rapport avec ce qui se passe. Sauf que, bien sûr, elle n’est pas sans rapport et que leurs chemins vont se croiser de la façon la plus étrange qui soit.

Mais revenons à Luke. C’est un enfant prodige, destiné à la grandeur, lorsqu’une nuit, il est kidnappé et emmené à l’Institut, un endroit où des enfants aux capacités spéciales sont retenus en captivité et soumis à des expériences bizarres. Dans cet endroit sombre et maléfique, tout ce qu’ils ont, c’est l’un l’autre, car ils tentent d’éviter les punitions cruelles. L’horrible injustice de cette situation rend l’histoire immédiatement convaincante et, à mesure que de plus grands secrets sont révélés, je ne pouvais pas imaginer comment ils allaient s’en sortir.

Si la poursuite des fouilles de King à Trump ne nous a pas déjà donné d’indices, le thème principal de ce livre suggère un tout nouveau niveau de frustration et de méfiance envers le gouvernement. Mais il envoie également un message positif d’espoir, à savoir que les enfants n’ont pas à le supporter, ce qui semble plus pertinent que jamais. Une bonne lecture.

Note : 9,5/10

  • Broché : 608 pages
  • Editeur : Albin Michel (29 janvier 2020)
  • Collection : A.M.S.KING
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2226443274

415g8ixBmfL._SX321_BO1,204,203,200_

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s