Francesca de Lina Bengtsdotter | 26 février 2020

Alors que l’inspectrice Charlie Lager est absorbée par une grosse affaire à Stockholm, son chef lui demande de prendre du recul car il la trouve trop impliquée et fragile. Elle décide de se rendre à Gullspang son village natal où son amie d’enfance est en détresse. Ressurgit alors une histoire non résolue vieille de presque 30 ans : la disparition sans trace de Francesca, une jeune fille de bonne famille. Et Charlie découvre les répercussion de cette affaire dans son propre passé familial.

Chronique : Le journaliste Johan Ro s’intéresse à Charlie dans une affaire de disparition datant de 1989, où Francesca Mild, 17 ans, a disparu de sa maison près de Gullspång et dont on n’a plus jamais entendu parler. En vacances à Gullspång, Charlie décide d’enquêter officieusement avec l’aide de Johan et rencontre un mur de silence.

J’ai vraiment apprécié Francesca, qui est plus axé sur le caractère que sur l’action rapide et qui n’est pas mon tarif habituel. Il est raconté en alternance du point de vue de Francesca et de Charlie, de sorte que le lecteur dispose de plus d’informations que l’enquêteur, mais plutôt que de le rendre ennuyeux, il le rend plus intéressant car les deux s’intéressent aux événements et ont un angle complètement différent.

Francesca est déprimée après la mort de son meilleur ami, Paul, qui s’est noyé dans le lac de leur pensionnat. Un accident est l’explication officielle, le suicide est la solution généralement acceptée et Francesca, seule, croit qu’il a été assassiné et se met à enquêter. Francesca, cependant, a des antécédents de problèmes de santé mentale, de sorte que le lecteur ne sait jamais s’il doit croire ou non ce qu’elle dit, ses parents et son médecin ne le savent certainement pas. Elle a une histoire fascinante à raconter et je me suis retrouvée prise au piège, même si elle s’égare dans sa chronologie au fil de son récit. Je suppose que cela renforce sa fragilité.

Charlie, en revanche, s’intéresse d’abord à l’affaire parce que personne n’a mentionné Francesca lors de sa dernière visite à Gullspång à la recherche d’un autre adolescent disparu. Elle se rend vite compte que sa mère, Betty, a un rôle dans l’histoire de Francesca et cela la stimule. Le roman parle autant de sa tentative de réconcilier son passé et son présent pour trouver un peu de paix que de son enquête. Je pense qu’elle fait quelques pas dans la bonne direction dans ce roman, mais elle reste une âme troublée. Je n’ai pas trouvé son histoire aussi convaincante que celle de Francesca, peut-être parce qu’elle est surtout plus banale, mais c’est certainement un personnage plus attachant, qui fait de mauvais choix et essaie de faire mieux.

Note : 9,5/10

 

  • Broché : 368 pages
  • Editeur : Marabout (26 février 2020)
  • Collection : Romans
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2501138384

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s