The naked director saison un (Netflix)

Découvrez le parcours hors du commun de Toru Muranishi, que l’on surnomma le pape du porno, dans la première saison de cette série débridée.

Un tel pitch de départ pourrait en repousser plus d’un, pourtant la série mérite le coup d’œil à plus d’un titre. Tout d’abord son côté loufoque permet d’aborder le sujet principal de manière décontracté. L’aspect pornographique reste soft et moins vulgaire que ce à quoi on pourrait s’attendre. Les coulisses et les astuces de l’industrie sont dévoilés au fil des épisodes permettant de désacraliser un propos loin d’être aisé à traiter.

La série comporte également un aspect sociologique. Au fil des épisodes on voit la société japonaise changée, coincé entre une pudibonderie héritée des siècles passés où le rôle de la femme était plus effacé et l’arrivée de technologie qui désinhibe une population plus vite que ses dirigeants ne peuvent l’accepter.

Si le personnage principal est un homme et que le casting ne comporte qu’un seul rôle principal féminin, la série n’en est pas moins une ode féministe. Toru Muranishi a articulé toute son œuvre autour du plaisir féminin, il a ainsi pris le contre-pied de la production pornographique de l’époque où les actrices n’étaient que des réceptacles au plaisir masculin. En accordant à ses actrices une place centrale, le réalisateur participe à sa manière à la libération des femmes, du moins sur le plan de la sexualité.

Il est dommage que le ton léger et loufoque empêche la série de développer plus profondément ses personnages. Dès que le ton se fait plus sérieux, les créateurs évacuent la tension sans fioritures. Même si l’on peut comprendre qu’ils aient voulu conserver une unité de ton, il est regrettable que cela se fasse au détriment de la psychologie des personnages. Du fait de cette légèreté les personnages ont l’air de se sortir des épreuves trop facilement et sans conséquence. En témoigne le passage en prison de Muranishi.

Malgré ce léger défaut la série est un concentré d’énergie originale doublé d’un pari osé pour Netflix qui a du porter ses fruits puisque la série a apparemment été renouvelé pour une saison deux.

Note : 8/10

Depuis 2019 / 40min / Comédie, Drame, Biopic

Nationalité Japon