Le hasard et la nuit (21 mars 2020) de Serge Brussolo

Comment s’échapper d’un monde qui a sombré dans l’intolérance et l’obscurantisme et a ressuscité les antiques religions sacrificielles ? Quand Julia voit ses proches s’offrir avec le sourire au couteau des prêtres-bourreaux qui adorent couvrir de sang les escaliers monumentaux de leurs pyramides-abattoirs, elle s’enfuit…
Avec « Le hasard et la nuit », Serge Brussolo fait exploser les règles du space opera et nous offre un roman de science-fiction d’une mordante ironie.

Achat : https://amzn.to/3e44sZV

Chronique : L’auteur n’est plus à présenter , il écrit abondamment et il sait à la perfection matérialiser des univers fantasques sous un jour fabuleusement rationnel avec des personnages qui ont énormément de présence , de sens et de portée …

Il a écrit dans des genres très différents et en introduction de cette modeste bafouille misérable , je voudrais préciser que ce livre est de l’authentique science-fiction , plus particulièrement dans le registre du sous-genre planète opéra tout à fait orthodoxe . Le récit qui composent ce livre , est assez cohérents ( à cause de l’univers ) et de qualité . C’est une très bonne expérience de planète opéra …Le lecteur est plongé dans un magma de dépaysements divers et variés , ces divers univers qui tapent sur le système , des êtres troublants au ou des cultes tout à fait savoureux et un « lien » avec la nature comme par exemple ..S’adapter à un contexte aberrant génère des aberrations en boucles , elles sont savoureuses et elles interrogent notre propre réalité en miroir. C’est un délice à plusieurs niveaux de lecture .C’est enfin, une sorte d’apocalypse permanente. Chaque personnage est une histoire à lui tout seul et je ne détaillerai pas pour ne rien dévoiler de ce qui fait tout l’attrait de ce livre, à savoir, l’étonnement permanent, l’ébahissement sans cesse renouvelé et la stupéfaction devant la capacité de Serge Brussolo à nous divertir certes mais aussi à nous émouvoir…
Sa plume est un petit bonheur…. Mise au service d’une fantasmagorie riche aussi bien visuellement que sur le plan sonore, elle regorge de métaphores riches à souhait et diablement bien trouvées…. La poésie est partout, dans chaque phrase, chaque plan visuel, chaque son, chaque destin, chaque personnage…
Les trouvailles sont légion et le voyage est des plus dépaysant…
Voila, que dire de plus ? Le hasard et la nuit est un formidable spectacle onirique, un opéra, une merveilleuse allégorie qui met en éveil tous nos sens…. Et met notre imagination à contribution plus que de raison. Chaque page est une découverte…

Le personnage de Julia est assez impressionnant: elle a été formatée par ses parents ayant une croyance assez ancestrale , elle a  l’esprit critique. Son attitude montre qu’elle est une vrai guerrière intelligente..

Le personnage de Aurore est assez détestable. Elle est égoïste, froide, calculatrice… Elle est également très lucide…

On retrouve certains thèmes chers à Brussolo. Par exemple, une situation extrême conduisant certains à accomplir des folies, et à y croire.

Note : 9,5/10

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1756 KB
  • Nombre de pages de l’édition imprimée : 224 pages
  • Editeur : H&o (21 mars 2020)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français

41ET0DZV5bL

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s