Validé : la première série sur le rap français est-elle une réussite ?

La nouvelle série de Frank Gastambide mêle thriller et morceaux de rap mémorables.

9 ans après la fin de Kaïra Shopping, Frank Gastambide fait son grand retour sur Canal+ avec Validé, la première série consacrée au rap français. Un projet de longue date pour l’acteur et réalisateur qui a voulu coller au maximum à la réalité pour faire découvrir les coulisses du milieu. La série raconte l’ascension d’un jeune rappeur, Apash, adoubé par un pilier du milieu, Mastar avant qu’une rivalité les oppose.

L’inspiration assumée de Frank Gastambide pour Validé est Entourage, la série HBO diffusée de 2004 à 2011 sur HBO qui racontait la quête de succès d’un acteur prometteur et son entourage à Hollywood. Le point commun des deux séries : une profusion de guests, ici des stars du rap et de la musique urbaine qui jouent leurs propres rôles et qui, au-delà du simple caméo, ont aussi un vrai impact sur l’histoire. Vous verrez apparaitre des monuments du rap de toutes les générations, entre Lacrim, Ninho, Kool Shen, Soprano ou encore Busta Flex. Au fil des 10 épisodes d’une trentaine de minutes, Validé explore de nombreuses facettes du rap et de ses à côtés : entre les négociations avec la musique de disque, les clashs par médias interposés ou encore les règlements de compte, Apash et ses deux amis vont vite se rendre compte de la rançon du succès.

Le point fort de la série est celle équilibre entre la quête du succès et tous les efforts du jeune rappeur pour s’extirper de son passé. Car quand on arrive soudainement sur le devant de la scène, il ne s’agirait pas d’avoir des squelettes dans son placard. Le ton de la série globalement dramatique avec de vrais moments de tension faisait virer la série dans le thriller de gansters de banlieue. Toute cette partie est malheureusement moins convaincante que le reste, même si elle permet de mélanger moments de tensions et bulles d’air cathartiques. On regrette cependant la qualité de jeu approximative des jeunes acteurs (pour la plupart amateurs), avec des moments de colère ou d’émotion qui ne font pas tout le temps mouche.

Le format 30 minutes est un atout, car il évite à la série des divagations superflues sans pour autant condenser les différents arcs narratifs. D’autant qu’elle est généreuse en rebondissements et autres cliffhangers de fin d’épisode, ce qui nous conforte dans son statut de série à binger watcher. Et ça tombe bien, l’intégralité des épisodes sera disponible ce vendredi sur myCANAL pour ceux qui ne voudront pas attendre la diffusion hebdomadaire sur Canal+ Séries.

Validé montre encore une fois talent de Frank Gastambide dans l’écriture et la réalisation, cette fois dans un registre éminemment plus dramatique. Et si vous vous inquiétiez : il n’est pas nécessaire d’aimer le rap pour apprécier la série, car l’histoire racontée ici est universelle dans ses enjeux. Il serait trop facile de terminer cette critique sur un simple « validé », mais le cœur y est.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s