Il processo un thriller juridique à voir sur Netflix

Synopsis : Le meurtre d’une adolescente touche une procureure liée à la victime, un avocat qui cherche à faire avancer sa carrière et une suspecte qui clame son innocence.

Netflix , aussi connue comme la plateforme de streaming boulimique qui ajoute du contenu plus vite que vous ne vous pouvez le regarder, a récemment acquis une série policière italienne qui vaut son coup d’oeil.

La série a été créée par Alessandro Fabbri et réalisé par Stefano Audenino ,deux auteurs chevronnés du paysage audiovisuel italien. Au casting on retrouve Vittoria Puccini, véritable star en Italie, ainsi que Francesco Scianna, qui a joué notamment dans le temple de ben-hur et dans la série Maltese diffusée sur France télévisions. Camilla Filippi complète le casting principal.

Comme l’indique le titre on se retrouve au cœur d’un procès et ce dès le deuxième épisode. Les spectateurs habitués au polar où on suit l’enquête pas à pas risquent d’être déstabilisé. Ici on restera principalement dans l’enceinte du tribunal et tout le sel de la série va se situer dans le duel que se livrent la procureure et l’avocat de la défense. La série est réglée comme du papier à musique. L’introduction des épisodes montre un morceau de l’interrogatoire qui va donner le ton de l’épisode, puis le passage à la barre va emporter le spectateur dans des flashbacks classiques mais qui permettent de bien se rendre compte de la complexité de reconstituer les derniers instants de la victime.

La série vaut surtout pour son trio d’acteurs principaux, qui endossent à merveille leurs rôles. Camilla Filippi parvient à nous toucher dans son désespoir tout en incarnant une femme richissime et hautaine tandis que Ruggero Barone, le personnage de Francesco Scianna, se révèle beaucoup plus complexe que ne le laisse présager une scène d’introduction manquant de finesse. Vittoria Puccini campe une magistrate investie dans son métier au point de perdre de vue les priorités. Son rôle est le plus difficile, tant, l’actrice doit composer avec une gamme de sentiments variés mais celle-ci s’en tire de manière honorable. L’évolution de la relation entre son personnage, Elena Guerra, et celui de Scianna et un pur régal parfaitement maîtrisés par les scénaristes.

La tension est agréablement équilibrée tout au long des huit épisodes. Alors qu’une révélation conséquente nous est livrée dès le premier épisode, la bataille pour le verdict s’enclenche et ni Guerra ni Barone ne reculeront devant rien pour parvenir à leurs fins. Les quatres derniers épisodes emmagasinent une tension qui ne sera relâchée qu’à la toute dernière minute du dernier épisode.

Les séries policières ont tendance à étirer de manière artificielle leurs intrigues pour remplir leurs quotas d’épisodes. Il processo évite ce défaut grâce à une intrigue au suspense savamment dosé et un trio d’acteurs impeccables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s