Le Fléau des rois: Le Chœur des dragons, T1 de Jenn Lyons

Kihrin a grandi dans les quartiers pauvres de la Cité capitale. Voleur et fils de ménestrel élevé dans une maison close, il a été bercé par les fables évoquant des princes disparus et des aventures trépidantes.
Lorsqu’il est malgré lui désigné comme le fils perdu d’un seigneur cruel et corrompu, Kihrin se retrouve à la merci des querelles de pouvoir et des ambitions politiques qui animent sa nouvelle famille.

Achathttps://amzn.to/3bisDlu ou https://www.7switch.com/fr/ebook/9791028107598/le-fleau-des-rois

Chronique : LISEZ CE LIVRE !!!!!!!!!!!!!!!!!! Il a un début un peu lent, mais ce n’est pas le genre de lenteur ennuyeuse, c’est plutôt l’auteur qui met tout en place avec soin. Aucun livre n’est parfait, mais celui-ci est aussi proche de la perfection qu’un livre peut l’être.

10%  :
Dieu merci, ce n’est pas écrit au présent. Beaucoup de nouveaux auteurs ont introduit ces conneries de Dystopian dans le fantastique ces derniers temps. Le début de ce livre est un peu lent. Pas le genre ennuyeux de lenteur, juste la mise en place des choses de façon intéressante de façon lente. Ce n’est qu’une gêne mineure, mais c’est une gêne. Le livre est écrit comme un livre d’histoire qui rassemble différents récits d’événements, mêlant les récits à la première et à la troisième personne de manière assez homogène, l’auteur de l’histoire faisant de temps en temps des commentaires de côté, souvent pour ajouter un peu d’exposition ou d’humour. Je trouve que ces petits commentaires sont amusants et ajoutent un peu de personnalité à l’histoire, qui autrement n’existerait pas, mais je peux aussi voir que cela ennuie certaines personnes. J’aime le personnage principal, c’est le genre de personnage amer et sarcastique qui peut généralement me faire rire, sans s’égarer dans le territoire et le mystère qui l’entoure, et comment il en est venu à se retrouver dans sa situation actuelle sont intrigants. Dans l’ensemble, j’apprécie le livre et le style d’écriture, malgré quelques petits désagréments.

20% :
Bon, une fois que vous avez compris qu’il y a un schéma dans les chapitres (ce qui n’est pas difficile à faire), on a l’impression que ça saute moins dans tous les sens.

50 % :
Vous savez ce que j’aime dans ce livre. C’est une histoire qui n’est pas racontée de manière conventionnelle. Cela peut ennuyer certaines personnes, mais je trouve cela assez rafraîchissant. C’est quand même une histoire. C’est toujours à propos de choses. Il y a toujours des personnages qui apprennent et grandissent, et des mystères qui s’éclaircissent lentement. Mais elle est racontée d’une manière qu’on ne voit pas normalement. Cela me rappelle un peu le film Memento dans la façon dont il est assemblé. Un autre auteur de fantaisie au grand égo qui a tenté de raconter une histoire d’une manière non conventionnelle, qui restera sans nom, pourrait apprendre quelques trucs sur la façon de le faire correctement en lisant ce livre. Il s’agit essentiellement de deux histoires distinctes sur des périodes différentes de la vie d’une personne qui sont racontées simultanément, et parfois pas toutes dans le bon ordre pour éviter que les événements d’une histoire ne gâchent les événements de l’autre. Il est également utile que les deux histoires soient bonnes, qu’elles évitent la plupart des tropes et des clichés imaginaires courants et qu’elles aient des personnages sympathiques. Et puis, Talon, l’un des sbires les plus cool et les plus méchants de tous les temps ! Lorsque le livre utilise un trope fantasy, il se moque généralement d’lui-même, soit par le biais d’un commentaire du narrateur, soit par le rire des personnages, ce qui est une façon très divertissante de le faire. Je crois que mon préféré était : « Il y a une prophétie. Non, vraiment. Arrêtez de rire. » J’aime vraiment ce livre, surtout parce qu’il me semble être quelque chose de nouveau et de frais, et qu’il est assez bien écrit par-dessus. Et aussi, Talon, les mecs et les filles. Elle est vraiment géniale.

100%  :Alors, oui, j’ai adoré ce livre. Il y a un très bon bâtiment du monde. Des personnages très amusants. Une histoire qui est incroyablement épique dans sa portée tout en réussissant à se concentrer sur ce qu’elle fait et où elle va. Un grand sens de l’humour, surtout lorsqu’il s’agit de tropes de genres fantastiques surutilisés. Il ne suit pas les conventions normales de la narration, mais parvient quand même à raconter une histoire, à parler de quelque chose, à avoir des personnages qui apprennent, grandissent et se développent, et à atteindre une fin plutôt culminante. Jenn Lyons est une écrivaine et une conteuse très talentueuse, et j’ai hâte de voir le prochain livre de cette trilogie. Il est difficile de résumer l’intrigue sans donner des spoilers qui pourraient potentiellement ruiner l’expérience de la voir se dérouler devant vous pendant la lecture. Et HURRAY, mon personnage préféré, en est sorti vivant… pour l’instant. Nous verrons où elle finira dans quelques années, après la fin de la trilogie.

Note : 9,5/10

Auteurs : Jenn Lyons ,
Publication : 15/04/2020
Langue : Français
Pages : 648
Éditeur : Bragelonne
Collections : Le Chœur des dragons
ISBN : 9791028107598
Catégories : Fiction / Fantasy / Général

41MqPnb9mCL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s