Les Vétos De Julie Manoukian Avec Noémie Schmidt, Clovis Cornillac, Carole Franck

Au cœur du Morvan, Nico, dernier véto du coin, se démène pour sauver ses patients, sa clinique, et sa famille. Quand Michel, son associé et mentor, lui annonce son départ à la retraite, Nico sait que le plus dur est à venir. « T’en fais pas, j’ai trouvé la relève. » Sauf que… La relève c’est Alexandra, diplômée depuis 24 heures, brillante, misanthrope, et pas du tout d’accord pour revenir s’enterrer dans le village de son enfance. Nico parviendra-t-il à la faire rester ?
Chronique : Le film, bien documenté, a le mérite de décrire le quotidien des vétérinaires ruraux (à Mhère, dans le Morvan), à la vie de famille compliquée, sans horaires, à la clientèle (animaux de rente) aux revenus modestes, ce qui les empêche, parfois, de facturer leurs actes au coût réel et à la recherche d’un remplaçant depuis 5 ans. Clovis CORNILLAC est crédible dans son rôle de vétérinaire surmené qui doit gérer le départ impromptu en retraite de son associé [Michel JONASZ, caricatural et jouant mal] et accueillir Alexandra, la nièce (Noémie SCHMIDT) de ce dernier, jeune vétérinaire de l’école d’Alfort, major de sa promotion, venant de soutenir sa thèse d’exercice sur les virus influenza et se destinant à une carrière de chercheur à l’Institut Pasteur. La moitié du film est une succession de scènes assez justes, lui donnant un aspect documentaire fidèle.
Les Vétos : Photo Clovis Cornillac, Lilou Fogli
La ruralité comme fil conducteur avec ses problèmes spécifiques, ses conditions de vie, ses espoirs de survie, la crainte de l’abandon. Une histoire de retour à la terre, pas spécialement voulue ici, de désertification médicale encore (même s’il s’agit ici de médecine vétérinaire) et de difficulté à se faire accepter quand on vient de la ville ou même simplement de ce manque d’envie de se faire accepter dans un environnement qui, après de longues années d’études, n’est plus vraiment le sien. Un scénario avec de multiples ressorts et une interprétation juste qui raviront un large public. Clovis Cornillac est vraiment magnifique dans son rôle , un grand acteur ! le film est réaliste avec de beaux moments ( la naissance difficile d ‘ un veau par exemple ! ) , l ‘ humour ne manque pas ni l ‘ émotion , les paysages sont magnifiques , j ‘ ai eu un peu de mal au début à me projeter sur l ‘interprète féminine principale mais finalement Noémie Schmidt est excellente ! Un film français de qualité, les plans sont magnifiques, les acteurs sont géniaux, et le travail de la réalisatrice pour son premier long métrage est juste extraordinaire. Un bon moment à passer en famille, entre ami. Pour vraiment tout le monde. Je recommande ce fil et j’espère que la réalisatrice Julie Manoukian ne s’arrêtera pas là. Merci pour ce moment.
Les Vétos : Affiche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s