Lady Gaga chromatica, de la pop massive et stridente

Lady Gaga doit faire face à une problématique de taille, elle est une artiste indéniablement pop, comme a su le prouver son premier album the fame, à l’heure où la pop n’existe plus. De nos jours on parle de pop urbaine ou d’electro-pop mais la pop légère et dansante comme Madonna ou Kylie Minogue savaient en faire est loin derrière nous. Mais comme collaborer avec le dernier dj ou rappeur à la mode ne l’intéresse pas elle a opté pour la technique de l’éternelle réinvention, après l’échec de son album artpop elle a su séduire les amateurs de jazz avec ses reprises de standards sur l’album cheek to cheek en duo avec Tony Bennett puis elle s’est lancé dans une pop-folk matiné d’electro avec son album Joanne avant de se découvrir un talent d’actrice dans le film A star is born dont elle a signé la B.O. Aujourd’hui sept ans après la sortie de Artpop elle tente de renouer avec son univers pop en sortant chromatica, un album qui cristallise l’attente de ses fans.

ENJEUX ET ATTENTES

L’enjeu est de taille Lady Gaga doit reconquérir son public de la première heure tout en se positionnant enfin sur le marché du streaming et faire face à une concurrence féroce sur le terrain des divas pop. Pour le streaming son équipe a opté pour des chansons courtes comme cela se fait maintenant, une tracklist plus conséquente et des featurings avec des grands noms de la pop actuelle, à savoir Ariana Grande et le girls-band blackpink. Du côté du public l’attente est grande également, on espère renouer avec la Lady Gaga de la fin des années 2000 qui avait dominé la pop avec ses hymnes dance.

HOMOGENICA

Las, force est de constater que le projet tombe à plat malgré la production solide de bloodpop aucune mélodie ne se détache efficacement et l’album paraît très homogène malgré son titre. On se retrouve vite noyé dans des vagues de synthé ou le chant de Lady Gaga tente de nous maintenir à flot, chant ou hurlement il est parfois difficile de faire la différence. Comment l’artiste qui a su émouvoir avec Always remember us this way peut se contenter d’asséner ses paroles, parfois assez navrantes, sans parvenir à dégager une seule émotion mise à part la lassitude qui s’empare de l’auditeur au fur et à mesure de l’écoute. Les chansons sont ni émouvantes, ni entraînantes. Cet album est une massue assourdissante chargée de rappeler à tous que ni Lady Gaga ni la dance pop ne sont mortes.

On ne peut pas reprocher à Lady Gaga de se lancer à fond dans chacun de ses projets, elle est impliquée et ne cherche pas à rentrer dans le courant musical actuel malheureusement cela ne suffit pas à livrer un projet suffisamment accrocheur pour la ramener sur le devant de la scène. L’album est cohérent mais manque cruellement de spontanéité, de légèreté et de cette touche de fantaisie nécessaire pour faire de cet album une réussite pop.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s