La théorie des poignées de main de Fabienne Betting, études scientifiques et aventure humaine

Résumé: Antoine Cavallero, doctorant en statistiques, a pris pour sujet de sa thèse l’idée selon laquelle tout individu peut être relié à n’importe quel autre via six degrés de séparation maximum. Lors d’un colloque, un éminent professeur, irrité par son arrogance, l’invite à mettre sa théorie en pratique. Piqué au vif, l’étudiant accepte et se lance dans un tour du monde pour vérifier ce postulat.

Chronique : La première fois que j’ai entendue parler de la fameuse théorie des six degrés de séparation, il ya plusieurs années, j’ai ressenti une sensation de vertige. Imaginez un peu si cette théorie s’avérait vraie chacun d’entre nous se retrouverait liée d’une manière ou d’une autre à chaque habitant de la planète, voilà une idée qui avait le don de me faire tourner la tête car cela me faisait prendre conscience de l’immensité de notre monde et en même temps de son côté minuscule. Avec ce roman Fabienne Betting se propose de mettre en pratique cette théorie en la mettant à l’épreuve du chaos engendré par l’homme et son égoïsme.

Les personnages décrits dans ce récit ne sont pas les plus transcendants que vous aurez l’occasion de lire, ils peuvent même paraître assez banals mais c’est sans doute voulu par l’auteure car cette aventure humaine se doit d’avoir un visage auquel on peut s’identifier facilement. Le propos de l’auteure est ailleurs. Il s’agit de mettre en valeur le travail scientifique face aux réalités du terrain.

En effet le défi auquel doit se confronter Antoine, le personnage principal, est de taille. La théorie est mis à mal par la tragédie que tous les peuples ont connu au cours de leur histoire, la guerre. La guerre ainsi que le chaos et la destruction qu’elle engendre rendent quasi impossible d’étayer cette chaîne universelle si prometteuse. Cette quête déterminée nous offre les meilleurs passages du livre, le voyage entrepris par Antoine se révélera être une aventure humaine qui lui fera tisser encore plus de liens que ne pourrait le faire aucune théorie.

L’autre obstacle qui se dressera face à notre jeune chercheur est plus basique mais tout aussi universel. Il s’agit de la nature humaine et son égocentrisme tout simplement. L’auteure tente de retranscrire la frénésie qui s’empare des internautes dès qu’un sujet devient viral mais son traitement reste malheureusement superficiel et un peu trop scolaire. Le récit manque de chaleur dans son ensemble. En l’occurrence un personnage secondaire aurait mérité d’être développé plus profondément. La mesquinerie humaine, virtuelle ou bien réelle, peuvent donner du corps à un récit sous une plume plus acérée.

L’ouvrage reste une lecture plaisante mais les lecteurs habitués aux fresques plus dense, prenant place à travers le monde entier, risquent de rester sur leur faim. L’auteure à fait le choix d’un récit court, sans fioritures, mais le monde du SSR esquissé dans ce roman aurait pu devenir une magnifique toile avec plus de développement.

Note : 8,5/10

Paru le : 18/06/2020
Thématique : Littérature Française
Auteur(s) : Auteur : Fabienne Betting
Éditeur(s) : Editions les Escales
Collection(s) : Domaine français
ISBN : 2-36569-462-4

9782365694629-475x500-16607130390112467257.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s