La vengeance des cendres de Harald Gilbers | 17 juin 2020

Berlin, hiver 1946, le plus froid que la capitale ait connu au XXe siècle. La guerre est certes finie mais l’Allemagne commence à peine à panser ses plaies, et les Berlinois manquent de tout, surtout de nourriture.

Achat : https://amzn.to/2CrwG2k

Chronique : J’ai été profondément impressionné par cette histoire. D’une part, c’est comme un thriller, car un tueur en série est à l’œuvre, d’autre part, de nombreuses circonstances historiques de la vie à Berlin en 1946 sont recherchées et reproduites avec précision.
Tout commence par la mort de quatre personnes dans un village de l’intérieur de la ville, en dehors de Berlin. Le médecin se rend compte qu’un ange ailé a été griffé sur la porte de chaque mort. À la fin de l’automne de la même année, d’autres décès sont découverts, qui portent tous des noms tatoués. Le commissaire Oppenheim, qui est actuellement au service des recherches, aide son ami Billhardt à résoudre les affaires, bien qu’Oppenheimer soit déjà engagé par les différentes puissances alliées au même moment.
Avec le temps, Oppenheimer en arrive à la conclusion que tout a un rapport avec le camp de concentration de Sachsenhausen. Le traitement des faits et de leurs auteurs est toujours en cours. En même temps, la population de Berlin est aux prises avec l’hiver le plus froid. Non seulement la famine sévit, mais beaucoup meurent aussi de gelures.
Cette histoire m’a captivé de la première à la dernière page.

Note : 9,5/10

 

  • Broché : 400 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (17 juin 2020)
  • Collection : Suspense Crime
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2702166474

41MmsafI6aL._SX351_BO1,204,203,200_

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s