Le dieu oiseau de Aurélie Wellenstein |19 mars 2020

Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du  » banquet  » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent disposer de leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils d’un chef du clan déchu, a assisté au massacre de sa famille.

Achat :https://amzn.to/2CxcAUd

Chronique : Tous les dix ans, les dix clans d’une île se combattent lors d’une compétition aux multiples épreuves pour déterminer le chef suprême qui régnera sur l’ensemble des clans.
Mais les perdants sont donnés en pâture aux vainqueurs qui organisent  » Le Banquet « , une journée où les gagnants ont le droit de faire subir les pires ignominies aux perdants : les torturer, les violer, les tuer et même les dévorer.

Il y a dix ans, Faolan a assisté au massacre de sa famille, il a été épargné par Torok pour le réduire à l’esclavage et en faire son jouet.
Malgré les sévices subis depuis dix pénibles années, Faolan n’a qu’un seul but, participer aux épreuves, remporter la victoire et se venger !
Toutefois, tous nos actes ont des conséquences, et Faolan le découvrira bien assez tôt …

Mon avis : c’est un coup de cœur ❤️ J’ai tellement adoré ce roman, tout est là pour nous faire passer un excellent moment ! Nous sommes dans de la dark Fantasy, j’apprécie de plus en plus ce style. L’ambiance est sombre, très violente, les sujets abordés sont durs comme le viol et le cannibalisme.
L’auteure n’y va pas de mainmorte pour nous détailler des scènes très sanguinolentes.

C’est un véritable page turner , quand on le commence il est très difficile de s’arrêter, cette lecture est addictive, c’est rythmé et il y a de l’action tout au long du livre, on ne s’ennuie pas du tout. L’écriture cinématographique rend les descriptions tellement réelles, on peut presque sentir, toucher et ressentir l’histoire.

C’est un récit psychologique, nous rentrons dans la tête du personnage principal, on ressent ses cassures physiques et morales mais aussi sa détermination de vengeance, son courage et sa combativité face aux tortures de Torok. Une seule envie le réconfortait et lui apporter notre soutien.
À l’opposé, j’ai détesté Torok, c’est un être pervers, méchant, sombre et sans cœur, c’est horrible la perversité qu’il a à faire souffrir Faolan de quelque façon que ce soit.

En conclusion : une excellente lecture addictive, je suis tombé sous le charme de la plume si sombre de cette auteure. Si vous aimez l’univers de la dark Fantasy, les thèmes comme la vengeance et le dépassement de soi et que vous n’avez pas peur des scènes gores et violentes, je vous le recommande

Note : 9,5/10

 

  • Poche : 352 pages
  • Editeur : Pocket (19 mars 2020)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2266297686

51QyO49fVYL._SX303_BO1,204,203,200_

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s