Rouille de Floriane SOULAS – 12 mars 2020

1897, Paris. Violante est amnésique. Elle ne sait plus qui elle est ni d’où elle vient. Ses uniques indices sont son pendentif, fait d’une étrange gemme, et son prénom. Placée dans une maison close, Les Jardins Mécaniques, elle devient Duchesse, la plus courue des prostituées, dont s’entiche le comte de Vaulnay, énigmatique promoteur ayant fait fortune sur la lune.

Achat : https://amzn.to/2BYdXM6

Chronique : On se retrouve aujourd’hui avec une chronique de Rouille, de Floriane Soulas. Il s’agissait de ma toute première incursion dans l’univers de cette autrice et je n’ai vraiment pas été déçue. C’est un roman steampunk, une uchronie qui fait la part belle aux extraordinaires machineries de la première révolution industrielle du 19e siècle, dont j’avais simplement vu la couverture et lu le quatrième de couverture sur Babelio. Il n’en fallait pas plus pour m’intriguer !

Floriane Soulas suit les pas de Violante, une jeune prostituée amnésique en quête de son passé. Dans un Paris surmonté d’un dôme de protection et survolé par les dirigeables, des prostituées et des enfants disparaissent, et leurs corps sont retrouvés atrocement mutilés. Face à cet affreux fléau couplé à la propagation d’une drogue qui rend plus dépendant que jamais, les autorités sont complètement démunies. Enfermée dans sa maison close, Violante, ou plutôt Duchesse pour ses clients, ne serait pas vraiment en danger si sa meilleure amie ne faisait partie des victimes et si elle ne se mettait en tête de retrouver son meurtrier.

Comment vous dire ? Je suis littéralement tombée sous le charme de cet univers. L’atmosphère sombre et brumeuse de ce Paris mécanique et toutes les belles idées de l’autrice pour réinventer les différents quartiers comme la Ferraille et ses occupants ou encore la Foire, la vie à cette époque, la provenance de la drogue dont le livre tire son titre ou encore les inventions de Jules… Les descriptions sont l’un des points forts de ce roman, c’est super bien fait, on n’a aucun mal à imaginer ou à s’immerger, tout tient parfaitement debout et c’est juste fascinant. Bon, il faut quand même avoir le cœur bien accroché sur certains passages, en particulier à la fin.

Je me suis également attachée aux personnages très facilement, que ce soit Violante, Jules ou même Léon le proxénète. On sent chez la jeune femme une certaine fragilité qui contrebalance la détermination sans faille dont elle fait preuve. Mais les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, même si on sent venir la romance avec Jules à des kilomètres ! Elle n’est pas trop présente, heureusement. Louis, Léon, Feu sont également autant de personnages atypiques et passionnants. Sans parler de l’homme aux cheveux blonds qui enlève tout ce petit monde…

C’est un roman très riche, tant par son univers habilement construit que par ses personnages complexes et son intrigue addictive. La tension est présente jusque dans les toutes dernières pages et vous savez quoi ? C’est un coup de cœur, un vrai ! Un premier roman très sympathique qui donne envie de relire Floriane Soulas le plus vite possible.

Note : 9,5/10

Chronique de Kahlan

 

  • Broché : 432 pages
  • Editeur : Pocket (12 mars 2020)
  • Collection : Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2266306634

41syniC5byL._SX303_BO1,204,203,200_

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s