LEGO Star Wars 75317 THE Mandalorian et THE CHILD (Baby Yoda) Personnages BrickHeadz [Critique]

Boîte et inventaire

Sur la face avant, les deux personnages nous sont présentés de trois-quarts avec les mentions habituelles de la gamme LEGO BrickHeadz : la licence (Star Wars), les noms des personnages et leurs numéros (113 pour The Child aka Baby Yoda, et 114 pour The Mandalorian), sans oublier le logo de la marque et de la gamme BrickHeadz. Une photo extraite du film est présente sur le côté, et au dos nous retrouvons nos deux personnages. Mais cette fois, Baby Yoda est en dehors de son berceau. On découvre d’ailleurs sur une petite vignette qu’il est possible de séparer tous les éléments : le socle, le berceau et le personnage.

A l’intérieur, ce sont pas moins de 5 sachets numérotés qui contiennent les 295 pièces de l’inventaire. On trouve également 2 notices de construction (40 et 48 pages), une par personnage : on pourra partager la construction avec qui ont veut.

 

onstruction et design

The Child (Baby Yoda)

La construction commence par le berceau en lévitation de Baby Yoda. Deux arches forment la partie inférieure, sur laquelle on vient insérer de quoi installer le petit à l’intérieur. Un sous-assemblage SNOT est réalisé à cet effet et c’est plutôt intelligent. Les côtés, l’avant et l’arrière sont agrémentés de slopes de diverses dimensions permettant de reproduire, tant bien que mal, la forme du berceau. En partie supérieure, ce sont deux quarts de dôme qui forment la partie censée couvrir la tête de bébé Yoda. Deux poignées, et quelques pièces oranges achèvent les derniers détails. Si on se réfère au berceau original, c’est plutôt pas mal.

Les proportions sont globalement bonnes à l’exception des deux cercles sur les côtés, bien trop grands. Deux autres petits défauts sont à mentionner : la forme symétrique de la partie basse du berceau (alors que l’avant est en théorie bien plus “allongé”), et les quelques tenons visibles sous les slopes formant l’avant et l’arrière qui laissent un petit vide assez malvenu.

Nous passons alors à la construction de bébé Yoda, et vous ne serez pas dépaysés si vous avec déjà construit des BrickHeadz “petit format” (3×3 tenons). On commence par l’intérieur de la tête, et plus particulièrement le col de l’énorme tunique portée par le bébé. Quelques briques SNOT, quelques slopes et l’affaire est faite. Une brique rose et quelques autres briques SNOT forment le reste de la structure interne. On décore ces différentes faces, on ajoute des mains et des jambes (cachées par la tunique : il s’agit en fait de brique SNOT couvertes de tiles) et c’est terminé.

Pris à part, là encore es proportions semblent plutôt justes. J’ai particulièrement la manière de réaliser le col, rendant parfaitement honneur à la série avec la petite tête du personnage qui se dégage de cette immense tunique. La tête est très, peut-être un peu trop simple : une couleur différente dans l’intérieur des oreilles aurait par exemple été bienvenue. J’apprécie également la possibilité de pouvoir sortir le personnage de son berceau pour l’exposer seul si on le souhaite. Baby Yoda peut par contre sembler un peu grand par rapport au berceau. C’est un parti-pris du designer mais personnellement, je ne trouve pas cela dérangeant bien au contraire.

The Mandalorian

La construction du torse est bien différente des habitudes de la gamme LEGO BrickHeadz. La conception interne de celui-ci fait penser à la construction d’un autre set de la même gamme : la référence 41629 Boba Fett. Au-dessus de la ceinture, deux panels permettent de coincer deux sous-assemblages verticaux qui constituent la partie basse du casque. C’est très intelligent et très bien réalisé. Le reste de la structure interne de la tête est plus classique, avec les briques SNOT habituelles.

On habille alors les différentes faces du visage et nous donnons des bras au personnage. Nous passons alors aux jambes qui, une fois n’est pas coutume, sont également très bien réalisées et comportent de nombreux détails. Les deux jambes sont différentes, ainsi que les deux épaules : l’une est de couleur reddish brown, tandis que l’autre porte une bande bleue sur une pièce de couleur tan.

Nous assemblons ensuite la cape, de laquelle dépasse un petit clip permettant d’accrocher le fusil du Mandalorian. On termine avec quelques détails et son blaster assez rudimentaire, puis avec le socle d’exposition.

Je suis très sincèrement bluffé par cette seconde BrickHeadz : je pense qu’il était vraiment difficile de faire mieux. Tout y est, y compris les plus petits détails, les couleurs sont bien choisies et le côté “dissymétrique” du personnage est vraiment fidèle à son alter-ego “sériestique”.

Verdict

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps : c’est un très bon set, pour peu que l’on accroche à l’esthétique particulière des BrickHeadz. Hormis quelques petits détails, essentiellement concernant le berceau de Yoda comme vous avez pu le lire plus haut, il n’y a rien à jeter. Les proportions sont bonnes, les couleurs bien choisies, et ça fourmille de détails que les fans apprécieront. Pour ma part, j’adore la manière de réaliser le col de Baby Yoda, ou le casque du Mandalorian dont la forme si particulière n’est pourtant pas évidente à reproduire.

Pour ne rien gâcher, l’expérience de construction est très intéressante sur plusieurs points. Le premier : la construction du berceau amène dans la gamme LEGO BrickHeadz un élément extérieur bienvenu dont la conception est, par essence, bien différente de celle d’un personnage. Le second : la conception du Mandalorian est une merveille. Reprenant des techniques vues dans le set 41629 Boba Fett, tout ceci est très ingénieux et très intéressant. Sans oublier que le personnage fourmille de détails, y compris sur une partie traditionnellement “oubliée” chez les BrickHeadz : les jambes. Elles sont ici très joliment détaillées, comme tout le reste d’ailleurs.

Pour terminer comme d’habitude avec l’aspect financier, là encore il n’y a rien à redire : l’inventaire est particulièrement généreux avec 295 pièces, pour le prix habituel de 19,99 €. Avec, pour couronner le tout, une jolie sélection de pièces spécifiques et/ou rares qui devraient faire plaisir aux MOCeurs de tous poils.

Article de brickonaute : https://brickonaute.fr/the-mandalorian-the-child-lego-brickheadz-75317-review/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s