4 chansons de Mylène Farmer de la dernière décennie à sauver

Comme je l’ai écrit dans mon premier article consacré à l’artiste française la plus marquante de vingt dernières années, la dernière décennie a été compliquée pour moi en tant que fan. Mylène a opéré un changement durant ces années qui m’ont quelque peu décontenancé. Des chansons à la production hasardeuse, des clips moins ambitieux et surtout des paroles qui frisent parfois le ridicule. Pourtant sur les quatre albums que la chanteuse a produits durant cette décennie il y a tout de même quelques chansons qui ont trouvé grâce à mes oreilles.

Voilà pourquoi j’ai décidé de mettre en avant ces chansons à travers un humble top complètement subjectif. Évidemment il y a un bien plus que quatre chansons que j’ai conservé dans ma playlist mais ces chansons ont le mérite d’avoir un texte inspiré à défaut d’être révolutionnaire, une mélodie harmonieuse en plus de trouver une résonance personnelle.

Pour être sélectionnée les chansons ne devaient avoir été exploitées ni en single, ni sur scène. Une fois le choix effectué, ce qui représente tout de même une cinquantaine de titres en tout si l’on ajoute les chansons hors album, il est apparu que ces chansons avaient une approche commune mais je développerai ce point en fin d’article.

4 Parler d’avenir

On débute avec l’un des titres le plus récent de la discographie de Mylène. Paru sur l’album Désobéissance en 2018. Ce titre souffre d’une mélodie trop timide et gentillette. Certains auront vite fait de le cataloguer dans la case guimauve oubliable mais le titre a pour lui deux atouts qui lui valent la dernière place dans ce top. Le premier est qu’il représente parfaitement cette nouvelle approche de Mylène par rapport à l’écriture. Un style plus direct où Mylène s’adresse directement à l’auditeur dans un dialogue où elle nous invite à regarder l’état du monde actuel.

”Caché dans ton lit/tu fuis/le regard d’autrui/pourtant/ la vie…”

Le second atout est que, si le texte est plus ambigu, la voix de Mylene, douce et chaleureuse, inspire un optimisme salvateur durant cette période sclérosée où les appels à la révolte et au désespoir se multiplient.

3 Voie lactée

L’album Interstellaire, paru en 2015, souffre de deux gros défauts, à mon sens, qui le place irrémédiablement tout en bas de mon classement personnel des albums de la chanteuse. Une écriture bâclée et une production inaboutie. Sans compter que le thème de l’espace autour duquel est construit l’album tourne très vite en rond. Pourtant au milieu de ces titres pop qui mélangent allègrement le français et l’anglais se dissimule un titre mid-tempo qui souffre lui aussi de ce franglais repoussant ”il faut des up, des up”, qui m’ont fait mettre le titre aux oubliettes pendant un petit moment. Mais cet abus de la langue anglaise dissimule un appel au lâcher prise, à laisser les vieux démons au placard.

”Comme les flocons d’air/de neige en hiver/qui fondent au printemps/ me perdre/dans la voie lactée/ ourlée de mystère/ m’y plonger dedans

Cette chanson n’offre rien de novateur dans l’univers farmenien mais elle agit comme une véritable bouffés d’air frais pop et enthousiaste, porté par une production plus légère mais tout aussi électro que sur les autres titres de l’album. L’un des textes les plus personnels de la chanteuse dans cet album.

2 N’aie plus d’amertume

Cette ballade composée par Moby et réarrangée pour les besoins de l’album Bleu noir sorti en 2010 comporte tous les éléments d’une ballade farmenienne. Elle aurait d’ailleurs facilement pu figurer sur le précédent article que j’ai consacré aux ballades méconnues de la chanteuse. Les différents instruments, piano, guitares et basse se marient à la perfection pour livrer un écrin à la voix de Mylène qui semble s’adresser à un proche dans l’espoir d’obtenir son pardon et se réconcilier avec lui, ou elle.

”Et quand la danse cessera/ que jaillise encore ta voix/mais dieu que tu sembles si lasse/viens t’asseoir à côté de moi/ et passe”

Une chanson apaisante qui fait penser aux soirées qui suivent une journée orageuse, où les tensions avec l’être aimé se sont fait ressentir toute la journée et où le soir venu, enfin, on trouve la force de faire un pas vers l’autre pour faire taire l’orage qui gronde.

3 À-t-on jamais

L’album Monkey me est source de discorde parmi les fans de Mylène Farmer. Certains louent le retour de Laurent Boutonnat à la direction artistique tandis que d’autres déplorent les arrangements datés, les productions bourrines et le manque d’investissement global de la part de Mylène. Pour ma part je me situe dans un entre-deux, je trouve les visuels de cet album affreux et la place laissée à l’electro-pop donne à ce disque paru en 2012 un aspect bas de gamme qui le fait mal vieillir. Par contre les textes de Mylène, même si l’on peut détecter une certaine redondance et autres facilité tout à fait normal après tant d’années, déploient encore une palette d’émotions riche et variée. Et justement la chanson dont il question à présent est l’un des plus beaux textes de l’album.

D’affronter tant de nuits/les désastres du passé/ j’ai oublié de vivre/ d’accrocher l’astre à mon pied”

Chacun est libre d’interpréter le texte à sa façon mais pour moi il s’agit d’un texte éminemment personnel pour la chanteuse où elle semble faire le bilan d’une relation, entre regrets et remords afin de poursuivre sa route vers d’autres lendemains.

Coincée entre deux titres plus up-tempo, cette chanson passe facilement inaperçue. Elle est ce qu’on appelle dans le milieu musical un growner, à chaque écoute, même d’une oreille distraite, le titre gagne en puissance. La mélodie débute par des notes de guitares alors que la voit de Mylène se pose délicatement puis la batterie et le clavier s’emballent et la chanson s’achève sur une tempête de chœurs et de claviers. La présence de guitares et des chœurs de Esther Donbong’na Essiene au milieu des claviers chère à Laurent Boutonnat apporte un supplément d’âme à cette chanson qui dénote singulièrement par sa subtilité au milieu d’autres compositions moins fines dans leurs arrangements.

Quatre chansons, c’est peu me direz-vous au regard de la production de la chanteuse ces dernières années. Évidemment ce ne sont pas les seules chansons que je retiens du répertoire de la chanteuse des années 2010 mais ces quatre chansons, même si elles ne sont pas les meilleures et qu’elles tiennent parfois mal la comparaison avec d’autres titres plus anciens, résonnent de manière particulière dans mon petit cœur de fan. D’abord, mis à part Parler d’avenir, ces titres me semblent être très personnels, c’est comme ça que je les interprète, et Mylène m’a toujours plus touché à travers ses textes personnels.

Ensuite on peut noter que dans ces quatre chansons Mylène semblent s’adresser à un interlocuteur. C’est flagrant dans Parler d’avenir et N’aie plus d’amertume, peut-être un peu moins dans Voie lactée, mais dans À-t-on jamais on ressent aussi la présence d’une personne à qui Mylène dirait adieu. Avec ces titres c’est un peu comme si Mylène cherchait à briser le mur qui la sépare de son public, à se rapprocher de nous, plus près. Ce qu’elle finira par faire finalement à travers un documentaire disponible sur Amazon prime dont mon compère a parlé dans une vidéo dont je mets le lien ici.

4 réflexions sur “4 chansons de Mylène Farmer de la dernière décennie à sauver

  1. Monkey Me a des pépites comme Elle a dit qui n’ont pas été exploités, d’ailleurs il n’a pas été si diffusé que ça en radio. Toujours est il que pour moi il est marquant puisqu’il inaugure la tournée Timeless et c’est la dernière à laquelle j’ai assisté ☺️

    Aimé par 1 personne

  2. Oui certes mais j’ai pris comme critère des chansons qui n’ont été exploité ni en single ni en live sinon je me saurais retrouvé avec une choix trop important. Quelle chance d’avoir assisté à cette dernière tournée. Le film en DVD ne lui rend pas hommage.

    Aimé par 1 personne

  3. Elle joue beaucoup la dessus et c’est bien normal je ferais la même chose à sa place. Mais je suis persuadé que l’on entendra encore parlé de Mylène Farmer sur scène un jour prochain.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s