Consolation – 7 octobre 2020 de Anne-Dauphine Julliand

Thaïs est une petite fille de deux ans sans histoire jusqu’au jour où sa démarche intrigue sa mère. Les médecins découvrent alors une maladie incurable qui l’emporte en quelques mois. Enceinte, Anne-Dauphine apprend peu après que son bébé est atteint de la même maladie. Greffée à sa naissance, Azylis grandit jusqu’à ce que la maladie la rattrape. Elle meurt à dix ans. « J’ai beaucoup souffert et je souffre encore. Mais j’ai appris la consolation. Ce délicat rapport à l’autre : s’approcher, toucher, parler. »

Achat : https://amzn.to/30CqqxN

Chronique : Très beau roman qui illustre à la perfection la douleur, la perte, le deuil… Le tout avec une superbe écriture de Anne-Dauphine Julliand qui arrive grâce à son écriture qui fourmillent de détails et de vie, et une vérité sans fards. C’est une histoire intense qui nous happe et nous recrache en petit morceaux une fois que on fini le livre. Le texte fourmille d’informations et de petits clins d’œil qui en disent long sur l’histoire et les personnages. Un moment de douceur, d’émotion.

Note : 9,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s