EMILY IN PARIS sur NETFLIX | Critique & ANALYSE | Des clichés qui dégoulinent dans cette série….

Disponible depuis le 2 octobre sur Netflix, la série « Emily in Paris », emmenée par Lily Collins, fait beaucoup parler pour sa vision fantasmée de Paris. Avec des clichés à la pelle sur les Français qui n’ont pas manqué d’agacer les internautes.

Netflix

Disponible depuis le 2 octobre sur Netflix, Emily in Paris suit les aventures d’une jeune Américaine d’une vingtaine d’années, originaire du Midwest, qui part s’installer à Paris dans le but d’apporter un point de vue américain à une agence de marketing française en difficulté. Avec, à la clé, un bon choc des cultures et des clichés à la pelle dans cette nouvelle série signée Darren Star, à qui l’on doit, entre autres, Beverly Hills, Sex & the City, et Younger. Car bien qu’il fasse rêver, le Paris dans lequel atterri l’héroïne campée par Lily Collins ne ressemble pas vraiment à celui dans lequel évoluent au quotidien un peu plus de 2 millions d’habitants.

Et si cette vision fantasmée de Paris, plus proche de Moulin Rouge, de Minuit à Paris, ou de l’épisode de Gossip Girl tourné dans nos contrées en 2010, en a amusé certains, elle a également agacé bon nombre d’internautes qui n’ont pas manqué de s’enflammer (souvent avec humour) sur les réseaux sociaux depuis la mise en ligne de la série.

Dès les premières minutes d’Emily in Paris, le ton est donné avec un Paris de carte postale qui, scène après scène, semble avoir été photoshopé pour être le plus insagramable possible (se prendre en photo dans les rues de la capitale étant le passe-temps préféré d’Emily qui gagne des followers à la minute sans que l’on ne comprenne trop pourquoi). Les rues sont désertes de tout déchet, Emily ne prend jamais le métro et ne s’aventure jamais dans les quartiers plus populaires de Paris, ni même en dehors de la petite couronne, et tous les lieux qui sont montrés à l’écran respirent bon le luxe et la volupté. Et lorsqu’on veut nous faire croire qu’Emily va devoir vivre « simplement », dans une petite chambre de bonne, le minuscule appartement en question fait tout de même au final au moins 30 mètres carrés. Avec, en prime, on vous le donne en mille, une vue à couper le souffle sur la Tour Eiffel. Heureusement, les scénaristes ont visé juste avec le « 5ème étage sans ascenseur », mais pour le reste, on repassera.

Malgré tous ces clichés et stéréotypes, Emily in Paris semble avoir convaincu les amateurs de comédies romantiques et les fans de Sex & the City ou de Gossip Girl, qui cherchent simplement à s’évader et à rêver devant leur petit écran. D’autant plus qu’après tout, Gossip Girl ne brillait pas non plus spécialement par sa représentation ultra réaliste de New York. Et puis, soyons honnête, tout n’est pas complètement faux dans la France décrite par Darren Star et ses scénaristes dans Emily in Paris. Car les Français ne sont pas spécialement connus pour être les personnes les plus aimables du monde (les touristes peuvent certainement en témoigner), ni les plus douées en langues étrangères. Mais personne n’est parfait…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s