Le Dieu caché – 14 octobre 2020 de J-F. Dubeau

En apparence, Saint-Ferdinand présente tous les signes d’un village tranquille : une rue principale depuis laquelle s’étend un paysage de fermes, un poste de police modeste, quelques restaurants et cafés, une épicerie… mais à mieux y regarder, on trouve là-bas quelque chose d’inhabituel : ce cimetière beaucoup trop grand et trop bien rempli, pour une communauté de cette taille. Il accueille les victimes du tueur de Saint-Ferdinand, insaisissable depuis près de deux décennies. Un homme enfin est arrêté… mais le village s’avère être la proie de forces encore plus sombres.

Achat : https://amzn.to/358XZt6

Chronique : C’est vraiment un conte sinistre. Le Dieu caché est un roman rempli de secrets de petites villes, de nécromancie, de corps démembrés et de scènes d’horreur qui vous plongeront au plus profond de votre esprit. Il commence de façon étrange et sombre, puis devient de plus en plus sombre, jusqu’à ce que vous vous sentiez souillé et que vous ayez la chair de poule !

J’ai su très tôt que ce serait un voyage morne lorsque le corps d’un enfant est déterré et que des clous sont enfoncés dans les yeux et les pieds du cadavre ! Il y a une méthode derrière cette folie, mais les événements se déroulent lentement, et la première moitié du livre pourrait vous laisser perplexe quant à ce qui se passe réellement. Ensuite, il y a une collection de morceaux de corps découverts à l’intérieur de nombreux réfrigérateurs à l’extérieur de la caravane d’un habitant local fou, Sam Finnegan ! Au début du livre, il y a beaucoup de fils détachés et d’événements inexpliqués, mais la patience est une vertu, et les choses se mettent en place.

Le livre est raconté à travers les points de vue de différents personnages et il fonctionne bien. C’est un choix stylistique utilisé de la même manière par George R. R. Martin dans ses livres. J’aime beaucoup ce livre. On apprend à mieux connaître les personnages en voyant les choses à travers leurs yeux. L’une des personnes les plus intéressantes du livre est l’inspecteur Stephen Crowley. Crowley a un passé sombre, tout comme la plupart des habitants du village de Saint-Ferdinand. C’est sa voie ou la voie haute, et lorsqu’il arrête un tueur en série présumé au début du livre, il se retrouve à ouvrir la porte du passé des villages, d’un monde où les ténèbres dévorent et décapitent. Crowley est un personnage à plusieurs niveaux, un homme à la mèche courte, il a une relation un peu gênante avec son fils et cela provoque beaucoup de conflits par la suite. Il est difficile à cerner, dans un chapitre je le méprise, le suivant je ne l’ai pas dérangé… bizarre. Venus McKenzie est un autre personnage que j’ai beaucoup aimé. Passionnée d’informatique, elle fait la découverte bizarre et sombre dans sa cabane lorsqu’elle piège sans le savoir un Dieu maléfique (comme vous le faites !). J’ai aimé la bravoure de Vénus, surtout lorsqu’elle s’est confrontée à la chose qui se trouvait dans la remise. C’est une fille intelligente, mais pas au point d’être arrogante, et j’ai vraiment apprécié son feu. Il y a aussi d’autres personnages, bien que ces deux-là soient peut-être les plus importants dans l’histoire, et les deux dont j’ai le plus aimé les chapitres.

La sensation de claustrophobie de la petite ville est formidable et il y a une obscurité apparemment sans fin qui entoure le roman du début à la fin. Les livres me font rarement peur, mais il y avait des scènes à l’intérieur qui me démangeaient. Une scène particulière concernant le chat de Vénus et le Dieu en particulier m’a fait grimacer et j’étais content quand c’était fini. Je pense que c’est un roman très original et dont je me souviendrai longtemps. Avec de grands personnages, des scènes de gore qui font tourner l’estomac et un Dieu rempli de rien d’autre que de haine, Le Dieu caché est un rêve humide des fans d’horreur. Le rythme est plutôt bon du début à la fin et j’ai fait la course pendant le week-end. Si j’avais une petite critique à faire, ce serait la fin, qui m’a paru un peu décevante après tout ce qui a précédé, même si elle n’a pas suffisamment gâché mon plaisir général de l’histoire. Si vous êtes un fan de l’horreur, des fantômes, des monstres, de l’occultisme et des tueurs en série, alors je vous recommande vivement celui-ci.

Note : 9,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s