LEGO Star Wars : Joyeuses Fêtes – 17 novembre 2020 /De Ken Cunningham Avec Matt Lanter, Kelly Marie Tran, Dee Bradley Baker

LEGO Star Wars : Joyeuses Fêtes, réunit Rey, Finn, Poe, Chewie, Rose et les droïdes autour d’un joyeux festin destiné à commémorer le  » Jour de la Vie « 

Chronique : Sorti aujourd’hui en exclusivité sur Disney+, le moyen-métrage d’animation Lego Star Wars : Joyeuses fêtes nous plonge dans un sympathique conte de Noël, ou Rey et BB-8 revivent les plus grands moments de l’hexalogie originale. 

Crédits Disney

Une fois n’est pas coutume, à l’approche de Noël, Disney multiplie les moyens-métrages thématiques autour de ses licences. Après Les Aventures d’Olaf, l’attachant sidekick de La Reine des Neiges, c’est cette fois au tour de la saga culte imaginée par George Lucas de présenter son conte de Noël, avec Lego Star Wars : Joyeuses fêtes disponible depuis aujourd’hui sur la plateforme de streaming Disney+. L’occasion de retrouver les personnages emblématiques de la licence version petites briques, dans une nouvelle aventure légère et dégoulinante d’esprit de Noël, qui se déroule juste après les événements de Star Wars : L’Ascension de Skywalker.

Bien décidée à perfectionner sa connaissance de la Force pour entraîner Finn, Rey abandonne ses amis alors qu’ils sont en pleine préparation des festivités liées au Jour de la Vie pour visiter un mystérieux temple Jedi. Là-bas, elle met la main sur une étrange clé capable de la faire voyager dans le passé. Bien décidée à obtenir des réponses à ses questions, la jeune femme va rapidement créer un énorme imbroglio temporel, qui va la mener aux confins de la galaxie, à la rencontre de ses mentors, mais aussi de ses ennemis.

Sans surprise, ce nouveau moyen-métrage d’animation Lego Star Wars relève avant tout du sympathique hommage bourré de fan-service, où l’esprit de Noël ne sert d’ailleurs que de prétexte à peine voilé. Ainsi, les aventures temporelles de Rey sont l’occasion pour la jeune Jedi de revivre les plus grands moments de l’hexalogie originale, allant de l’entraînement de Luke par Yoda jusqu’au sabotage de l’Étoile de la mort. Tous les personnages ont droit à leur caméo, depuis ceux de la saga de 1977 (Dark Maul, Leya, C3PO, Obi-Wan Kenobi ou encore Han Solo) jusqu’aux protagonistes de la postlogie initiée en 2015. Même la série The Mandalorian, dont la saison 2 est sortie il y a quelques jours sur Disney+ bénéficie d’un court moment de gloire avec Bébé Yoda.

Côté grands méchants non plus, Lego Star Wars : Joyeuses fêtes ne fait pas dans l’originalité, mais brouille la logique temporelle pour réunir Palpatine, Dark Vador et Kylo Ren. Après un voyage accidentel dans les quartiers généraux de l’Empereur, Rey attise la convoitise de ce dernier, bien décidé à utiliser la clé temporelle pour faire tourner l’histoire galactique en sa faveur. L’occasion pour Dark Sidious de rencontrer Kylo Ren, et de voir en lui un bien meilleur apprenti que Dark Vador, surtout après avoir été mis au courant de la future trahison de ce dernier. Le trio s’avère finalement plus comique que machiavélique, puisqu’avant même de combattre Rey et la Force, c’est entre eux que les personnages (et leur ego) se tapent dessus, bien décidés à déterminer quel titre est le plus prestigieux entre Empereur et Suprême Leader.  https://www.youtube.com/embed/2EUsPlua3v8?feature=oembed&enablejsapi=1&origin=https://www.journaldugeek.com

Dans Lego Star Wars : Joyeuses Fêtes, les personnages sont en pleines préparations pour célébrer le Jour de la vie. Si la fête peut simplement être perçue comme un ersatz de Thanksgiving Chewie, elle renferme pourtant tout un héritage cinématographique. En effet, le fameux Jour de la vie tire son origine dans le téléfilm musical Au temps de la guerre des étoiles (The Star Wars Holiday Special en VO), réalisé par Steve Binder et diffusé pour la première fois le 17 novembre 1978, soit l’année suivant la sortie en salle du premier film (il faudra cependant attendre 1980 pour le voir diffusé en France, sur TF1). Malgré la présence du casting original, et la première apparition de Boba Fett à l’écran, le programme est jugé ridicule par George Lucas, qui obtient finalement que ce dernier ne soit plus jamais diffusé. Très critiqué à sa sortie, Au temps de la guerre des étoiles est aujourd’hui érigé au rang de nanars, mais reste particulièrement difficile à trouver.

Depuis le rachat de la licence Star Wars par Disney en 2012, les films et séries d’animation en briques danoises autour de la saga de George Lucas se multiplient. Ancré dans un univers apprécié des fans, et emprunt de l’humour absurde et décalé des animations Lego, Star Wars : Joyeuses fêtes ne change pas une recette gagnante. Sans faire dans l’originalité, le moyen-métrage mise sur des gags visuels qui feront rire les plus jeunes, ainsi que sur une double lecture bourrée de références qui plairont aussi aux adultes. Tout ce qu’on attend d’une comédie familiale de Noël en somme.

Légère et drôle sans pour autant révolutionner le genre, Lego Star Wars : Joyeuses Fêtes est tout ce qu’on attend d’un film de Noël. Accessible aux plus jeunes comme aux fans de la première heure, qui apprécieront les nombreuses références et easter-eggs liés la saga originale, ce moyen-métrage d’animation Lego signe un nouveau voyage réussi dans les tréfonds de la galaxie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s