Au coeur du labyrinthe: Une enquête d’Albert Campion, gentleman détective – 4 novembre 2020 de Margery Allingham

Que ce soit grâce à sa bonne étoile ou à un mauvais assassin, le juge Crowdy Lobbett de New York est toujours en vie. On ne peut pas en dire autant des quatre hommes décédés à sa place.

Achat : https://amzn.to/2W87W5R

Chronique : Margery Allingham a clairement basé sur Lord Peter Wimsey – même si j’ai refusé de l’admettre lorsque j’ai lu le premier roman d’Allingham – Albert Campion, un homme à lunettes, blond et apparemment idiot, présenté pour la première fois dans The Crime at Black Dudley en 1929. Campion était censé être une parodie de Lord Peter.

Mais je suis prêt à l’admettre maintenant. Tous deux sont le fils cadet d’un pair, trompeur et stupide, qui fait un peu de détective en cachette. Mais – oserais-je l’admettre ? – Je préfère en fait Albert Campion (en fait, l’un des nombreux pseudonymes d’un homme qui s’appelle en fait Sir Rudolph). Déshérité, susceptible de jouer rapidement et librement avec la loi, employant le seul criminel semi-réformé Magersfontein Lugg comme une version moins féodale de Mervyn Bunter, Campion ne s’abaisse jamais aux idées moralisatrices et antédiluviennes constantes de Lord Peter. Qu’est-ce qui n’est pas de l’amour ?

Le juge têtu mais honnête Crowdy Lobbett, ciblé par le gang Simister, rencontre Campion lors d’un voyage transatlantique en Angleterre. Sur ordre du fils de Lobbett, Campion emmène la famille Lobbett au Mystery Mile éponyme, un hameau du Suffolk, pour les garder cachés. Inutile de dire que tout ne se passe pas comme prévu (il n’y aurait pas de roman sinon, n’est-ce pas ?), et les lecteurs apprécieront chaque page de ce roman à suspense dans lequel les Lobbett et Campion tentent de déjouer l’habile chef de la bande, Simister lui-même. Je n’avais aucune idée de l’identité secrète de Simister jusqu’à ce qu’Alligham choisisse de la révéler, et la fin à enjeux élevés fera que les lecteurs seront collés à Au coeur du labyrinthe jusque tard dans la nuit.

Note : 9/10

Poche : 288 pages Poids de l’article : 100 g ISBN-13 : 979-1033907916 Éditeur : HarperCollins (4 novembre 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s