Les aventures de Blake et Mortimer, Tome 27 : Le cri du Moloch Broché – 20 novembre 2020 de Etienne Schréder

Dans le précédent opus scénarisé par Jean Dufaux, « L’Onde Septimus », la menace d’un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d’Olrik. Depuis, le « colonel » vit reclus dans un asile psychiatrique.

Achat : https://amzn.to/3p0JHTl

Chronique : Avec ce 27e tome, Blake et Mortimer renouent avec la veine fantastique peusdo-scientifique qui a, par le passé, donné des titres de gloire à nos deux héros. Et cette fois-ci, encore, je trouve le résultat de très bonne facture.
Outre un scénario qui tient la route (de l’espace) et qui réserve quelques bonne surprises (avec un contre-emploi judicieux d’Olrik lui permettant d’échapper aux sempiternelles défaites de ce dernier) et de nombreux rebondissements, j’ai beaucoup aimé le très beau travail d’encrage mettant en valeur un choix très pertinent de l’usage des couleurs (tons bleus et jaunes pour les pages 14 à 17 notamment, ou rouges pages 21 et 47) illustrant à merveille l’automne anglais et les rues de Londres, tout au long de l’album. Etienne Schréder a fait un travail absolument remarquable sur ce point précis.
Du côté des pinceaux, le travail graphique est tout aussi bon ; Christian Cailleaux, pour les personnages, et Etienne Schréder, pour les décors, ont créé un tandem réussi, même si jaurai parfois aimé que le nombre de cases par page ne soit aussi important, afin de disposer de vignettes de plus grandes tailles en plus grand nombre (mais on est là dans l’appréciation personnelle subjective).
Autre élément à noter qui fait la différence avec d’autres albums, j’ai beaucoup aimé le travail autour du langage du Moloch (inspiré de l’alphabet méroïtique) qui apporte une dimension graphique très intéressante, en donnant une tonalité mystérieuse supplémentaire à l’histoire.
Enfin, et ce n’est pas le moindre des points forts de cet album, il apporte une toute autre perspective à son prédécesseur « L’onde Septimus », qui pris séparèmenet m’avait semblé touffu et parfois compliqué à interpréter (voire la fin en particulier), et qui trouve finalement avec ce 27e tome une suite qui rend l’histoire d’ensemble très bien vue. Et c’est très bien ainsi.
Voilà donc, un album qui devrait rester dans les mémoires comme celui dans lequel, Olrik sauva le monde (tout en y trouvant son intérêt personnel, il n’est pas Olrik pour rien !) aux côtés d’un Mortimer toujours aussi réussi.

Note : 9.10

Éditeur : Editions Blake et Mortimer (20 novembre 2020) Langue : : Français Broché : 56 pages ISBN-10 : 287097292X

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s