Test DVD : Enragé De Derrick Borte Avec Russell Crowe, Caren Pistorius, Gabriel Bateman

Mauvaise journée pour Rachel : en retard pour conduire son fils à l’école, elle se retrouve coincée au feu derrière une voiture qui ne redémarre pas.

Achat : https://amzn.to/2Kz49ft

Chronique : « Enragé » au delà de cette folle et épouvantable histoire, commence déjà très bien par cet éventail d’infos réalisé de manière très syncopée et angoissante, que nous égrène le générique du début… On perçoit ainsi par ce biais le diagnostic effarant et implacable de nos sociétés actuelles, totalement malades de stress, d’inquiétude ou de peur face à nos nouveaux modes de vie de plus en plus rapides, où nous sommes à la fois connectés en permanence et de plus en plus seuls et isolés ! Toute l’agressivité qui en découle est ici montrée à son paroxysme avec ces quelques images déstabilisantes… Ce que d’ailleurs notre crise sanitaire va encore renforcer, avec cette peur panique aveugle et généralisée qui s’installe, un phénomène aux conséquences encore bien plus dramatiques et dangereuses que la contamination virale en elle-même ! Et donc par la folie furieuse de cet homme laissé au banc de notre société, c’est tout le malaise d’hommes et de femmes abandonnés et détruits par un système sans appel, que l’on va pouvoir appréhender et mesurer ici. Bien sûr si Russell Crowe incarne parfaitement l’individu dangereux et sanguinaire prêt à tout pour en découdre et faire justice à sa façon, ceci en fonction de sa propre logique et de son propre vécu, on pense aussi à tous ces drames d’autres « laissés pour compte » qui eux aussi sont littéralement sortis de leurs gonds en tuant brutalement et sans compter autour d’eux, ce que l’actualité nous annonce malheureusement trop souvent ! Tout un mal être réciproque qui après un simple énervement manifesté par un coup de klaxon, va dégénérer de manière inimaginable et terrible pour Rachel (Caren Pistorius) et encore bien plus, sans en dire un mot de trop bien entendu ! L’escalade dans la détermination et la violence sera insensée, avec des moments de tension de plus en plus palpables, qui vont amener cette poursuite à devenir une pure folie destructrice ! De voir cette femme prise au piège d’un individu à la psychologie « dérangée », fait froid dans le dos, alors que celui-ci tient pourtant son propre raisonnement puisqu’il explicite parfaitement ses réelles motivations de vengeance ! Si rien ne va plus pour lui, quelqu’un doit en effet payer, d’autant plus que si quelque part, il y retrouve un point commun avec sa situation… Ce détail a toute son importance dans la démonstration de Derrick Borte, et donne à ce film tout son intérêt ! Alors malgré quelques incohérences gênantes et évidentes, les performances des acteurs et le fait de cet engrenage monstrueux et effarant, font de cette réalisation une vraie réussite ! On pense aussi au film « Les Nouveaux Sauvages », ou au bien plus lointain « Duel », d’autant plus quand on a vécu une nuit soi-même, ce genre d’expérience effrayante sur une autoroute ! Dans tous les cas, il est évident que nous devrions tous centrer notre réflexion sur le vrai sens de la vie, celui qui nous échappe de jour en jour, en étant bien trop centrés sur nous mêmes par le biais de ces réseaux sociaux dévastateurs et maintenant par cette idée fixe et insensée de l’hyper protection, sans que rien ne la justifie réellement si on s’informe juste un minimum… Tout un contexte qui nous amène à avoir une âme de justicier envers autrui, avec les dangers que cela comporte ! Ce film de Derrick Borte, a déjà donc en soi le mérite de nous mettre en garde face à un monde malade et égoïste qui nous rend de plus en plus indifférents, en modifiant petit à petit et insidieusement nos comportements, et en oubliant ainsi les valeurs essentielles qui constituent la « vraie vie », celles de l’amour, de l’écoute, du partage et du respect… À découvrir vraiment et à méditer, en oubliant désormais de klaxonner au volant ! Ce sera déjà un bon début..

Note : 9/10

Vidéo : Des tons froids recouvrent les visuels de Enragé . Il n’y a pas beaucoup d’énergie dans la saturation des couleurs, le bleu est une force dominante. Les tons chair se réduisent à une teinte pâle. Les primaires abandonnent leur contrôle. Le contraste faiblit également, étouffé par le classement et rarement proéminent.

Hormis quelques instants prévus (notamment l’ouverture), le bruit n’est pas pris en compte. L’encodage maintient la clarté, totalement transparent pour un film de source numérique. Au milieu de l’action, il se produit parfois des échecs, clairement un appareil photo plus petit et plus polyvalent utilisé pour ces prises de vue complexes. Chacun est trop bref pour provoquer une alarme.

Une résolution stable apporte des détails complets, rendus proprement. Les détails du visage résolus impressionnent, et étant donné à quel point Enragé repose sur des gros plans serrés, c’est important. Les extérieurs ont fière allure aussi, naturellement nets et riches en définition.

Son :La conception du son soulève l’action souvent à petite échelle en générant de l’énergie dans le bas de gamme. Le moteur de camion de Crowe crée un grondement régulier et impressionnant, accablant les choses d’une manière intelligente. Il y a une explosion spectaculaire au début, s’étendant sur la plage. Certaines collisions lourdes utilisent également le bas de gamme.

Les champs de débris et l’ambiance de la ville jouent bien, séparant l’audio pour créer une scène sonore convaincante. Les voitures se déplacent entre les canaux avec une précision totale. Un trafic intense signifie que des klaxons de voiture apparaissent dans chaque haut-parleur. Il n’y a rien de spécial en soi, juste du matériel compétent et agréable.

Bonus : Un commentaire de production invite le réalisateur Derrick Borte, le directeur de la photographie Brendan Galvin, le producteur Freddy Waff et la costumière Denise Wingate dans les bonus . Ensuite, un making-of de 27 minutes qui est meilleur que prévu, plongeant dans le processus ainsi que dans les thèmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s