Adventureman – Tome 01: La Fin et tout ce qui s’ensuit – 27 janvier 2021 de Matt Fraction & Terry Dodson

Tic. Toc. Tic. Toc… L’horloge sonne l’heure fatidique de l’affrontement final entre Adventureman et son rival, le Baron Bizarre. Accompagnés de leurs frères et sœurs d’armes, héros et vilains déploient leurs forces dans un duel titanesque, digne d’une bataille olympienne.

Achat : https://amzn.to/3jHfNSR

Chronique : L’ancienne flic Claire et son fils Tommy sont de grands fans des histoires d’Adventureman et de son équipe d’amis super-héros, qui protègent une ville qui ressemble beaucoup à New York rencontre Gotham. Le dernier livre d’Adventureman a laissé des traces qui ne semblent pas très favorables à l’équipe de super-héros, alors Claire met Tommy au défi de trouver sa propre fin. Claire gère sa dynamique familiale turbulente dans le calme de la librairie de sa défunte mère, tous deux jouant à des jeux différents avec ses appareils auditifs. Un jour, un mystérieux client arrive et laisse à Claire un exemplaire plus ancien, peut-être la première édition d’Adventureman, et la fiction commence à s’imprégner de sa réalité. Des hommes faits d’insectes poursuivent Claire, elle trouve un mystérieux gratte-ciel qu’elle n’avait jamais remarqué auparavant, et des étrangers, qui ressemblent à des personnages de fiction, commencent à aider Claire.
Le début de ce livre vous déstabilisera complètement. Ne vous inquiétez pas, continuez à lire. Vous n’avez pas manqué un autre volume, il n’y avait rien avant cela, et tout cela aura bientôt un sens. La présentation de Claire et de sa famille est l’un des débuts les plus sincères et les plus authentiques du développement des personnages que j’ai vus depuis un certain temps. La déficience auditive de Claire est traitée de façon magnifique, les lettres de Cowles changent pour correspondre à son niveau d’audition – lorsqu’elle baisse le volume, les mots deviennent plus faibles ; lorsqu’elle les enlève complètement, les bulles de parole n’ont qu’un soupçon de mots, suffisamment pour que vous sachiez qu’il ne s’agit pas d’une simple faute d’impression, mais suffisamment faibles pour montrer le peu qu’elle entend sans eux. En raison de la quantité monstrueuse de préparation du premier numéro de ce volume , nous n’avons pas couvert une tonne de kilomètres dans l’histoire principale – ce qui fait que vous n’êtes pas prêt pour la fin du premier volume et que vous attendrez un peu pour le prochain.

Dodson investit beaucoup dans les palettes de couleurs pour ses illustrations. Les méchants sont entourés de verts et de violets, que les gentils gardent dans des tons terreux. Chacun des super-héros est magnifiquement conçu. Les illustrateurs ont également entremêlé des thèmes de vieilles bandes dessinées en pâte à papier dans leurs décors et leurs personnages, et cela porte ses fruits. C’est une bande dessinée vraiment très bien conçue.

L’image convient à tout le monde, mais la narration est un peu plus sophistiquée que dans un cadre élémentaire.

Note : 9,5/10

Éditeur : Glénat BD (27 janvier 2021) Langue : Français Relié : 168 pages ISBN-10 : 2344044809

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s