Les Enfants du Graal, T1 : Les Enfants du Graal Broché – 10 mars 2021 de Peter Berling

Forteresse de Montségur, mars 1244. La croisade contre les cathares atteint son apogée lors d’un bûcher funeste, durant lequel des centaines d’hérétiques trouveront la mort.

Achat : https://amzn.to/3edT3sN

Chronique : Il y a des livres pour lesquels vous préférez prendre quelques jours de congé, installer votre chaise de lecture préférée de la meilleure façon possible et ne rien laisser d’autre vous distraire de la lecture ; c’est le cas de ce livre.
Le livre lui-même contient déjà un appendice utile avec des explications, des traductions et des informations de fond, mais le plaisir de la lecture est certainement accru par une base solide de connaissances historiques sur le 13e siècle, les relations politiques et religieuses européennes compliquées de cette époque et la longue liste de personnages (historiques) !

L’histoire est celle du « Grand Plan » d’un certain John Turnbull, qui, à la fin de l’histoire, apparaît un peu comme un homme très respecté, mais aussi vieux et confus.
Le cœur du plan est que deux enfants qui seraient les descendants de Jésus Christ par la lignée des Trencavel, ducs de Carcassonne (Parsifal), devraient apporter une nouvelle paix mondiale, dans laquelle toutes les religions alors existantes peuvent vivre ensemble en paix. Ce n’est pas un plan solide, mais le plan n’est pas vraiment important pour l’histoire.

Les exécuteurs du Grand Plan sont des partisans de l’empereur du Saint Empire romain ; le Prieuré (une société secrète au sein de l’église qui est censée connaître le secret du Saint Graal, voir aussi le Da Vinci Code de Dan Brown), Laurence de Belgrave (comtesse de Otranto), son cousin Nicola Della Porte, évêque à Constantinople, et Tarik ibn-Nasr et Crean de Bourivan de la secte des Assassins.
Le pape et ses cardinaux, dont le cardinal Gris, un certain Raniero Capocci, les moines dominicains chargés de l’Inquisition, dont le fils bâtard de Capocci, Vitus de Viterbe, et les partisans du roi de France Louis IX « le Saint », s’y opposent.

William Van Roebroeck, un moine franciscain des Flandres, est présent par hasard à la chute de la forteresse cathare de Montségur. Sa curiosité l’amène à se retrouver dans la fuite des enfants des deux rois accompagnés d’un couple de chevaliers costauds vers le sud de la France et de là vers Otrante. En tant que franciscain, il est en fait contre les cathares, mais il s’attache aux enfants, et il aime l’aventure.

Malgré la complexité des relations et des développements, l’histoire se lit comme un roman d’aventure. C’est un livre atmosphérique avec de belles descriptions des personnages et du monde du 13ème siècle autour de la Méditerranée.
Les personnages du livre sont tous historiques (sauf les enfants, pour autant que je sache).
N’oubliez pas de lire les notes en annexe pour une meilleure compréhension et appréciation.

Note : 9,5/10

ASIN : B08KH3R1G2 Éditeur : Bragelonne (10 mars 2021) Langue : Français Broché : 744 pages ISBN-13 : 979-1028116514

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s