Zero sur Netflix : la première série italienne centrée sur un héros noir… avec un super-pouvoir !

Netflix met en ligne ce mercredi Zero, sa nouvelle série italienne centrée sur Omar, un jeune homme noir qui découvre son pouvoir d’invisibilité.

De quoi ça parle ?

Omar est un garçon timide qui vit à Barrio, un quartier de Milan. Un jour, il découvre qu’il possède l’extraordinaire pouvoir d’invisibilité. Il aimerait s’en défaire mais se retrouve, à son corps défendant, à devoir l’utiliser pour sauver ses proches. Au fil de ses aventures, Omar découvrira l’amitié de Sharif, Inno, Momo et Sara, et peut-être même l’amour.Super-Zéro

Netflix vient de mettre en ligne la première saison de Zero, sa toute dernière production italienne. Cette série en 8 épisodes adapte le roman « Non ho mai avuto la mia età » (Je n’ai jamais eu mon âge) sorti en 2018 et écrit par Antonio Dikele Distefano, un jeune écrivain de 28 ans qui souhaite mettre en avant la communauté noire du pays. I

ll fait de son héros Omar un porte-drapeau de cette cause. Le jeune homme se sent invisible dans sa famille, dans son quartier, sa communauté, sa ville. La série nous fait d’ailleurs découvrir la banlieue milanaise en nous montrant une facette moins glamour. 

Ce qui le passionne, c’est le dessin. « Le rapport entre un manga japonais et un gosse noir né à Milan ? La réponse est aucun » nous dit-il au tout début de la série. Alors celui qui ne se reconnaît pas dans les BD qu’il lit décide de prendre ses crayons pour dessiner un héros à son image : un super-héros noir, nommé 0. 

Mais ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il possède lui aussi un pouvoir inestimable : s’il est métaphoriquement invisible aux yeux de tous, il l’est aussi littéralement. Il peut disparaître… 

Zero marque l’histoire de la télévision italienne puisqu’elle est la première à raconter l’expérience noire en Italie et à donner une vraie visibilité aux Afro-italiens. On la doit à Dikele Distefano – par ailleurs co-scénariste et producteur – mais aussi à Menotti qui officie en tant que réalisateur. Il a notamment travaillé sur un autre film de super-héros italien – On l’appelle Jeeg Robot – sorti en 2015. 

Les deux hommes ont misé sur une distribution d’acteurs d’origine africaine : Giuseppe Dave Seke, Haroun Fall, Dylan Magon, Virginia Diop… autant de noms que vous ne connaissez peut-être pas mais que vous allez découvrir grâce à la série.

Cette nouvelle production italienne de Netflix risque en tout cas de plaire à ceux qui ont dévoré Mortel, série fantastique française qui explore les mêmes thématiques. On espère une chose pour Zero : qu’elle ne reste pas invisible.

Zero : Affiche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s