Le Passager n°4 sur Netflix : c’est quoi ce huis-clos asphyxiant dans l’espace avec Anna Kendrick et Toni Collette ?

Deuxième film du réalisateur Joe Penna, Le Passager n°4 est un huis-clos à l’ambiance étouffante qui se déroule dans l’espace.

Comme son titre l’indique peut-être, Le Passager n°4 compte un casting composé de seulement quatre personnes. mais toutes parfaites. A sa tête, Anna Kendrick interprète Zoe Levenson une chercheuse en médecine. A noter que Kendrick est également créditée comme co-productrice du film.

A ses côtés, on retrouve la toujours parfaite Toni Collette dans le rôle de Marina Barnett la commande du vaisseau ; Daniel Dae Kim dans celui de David Kim un biologiste et enfin Shamier Anderson incarne le fameux passager n°4,  Michael Adams. Pour l’anecdote, Shamier Anderson n’est autre que le frère aîné de Stephen James (Si Beale Street pouvait parler).

Côté réalisation, on retrouve Joe Penna qui réalise ici son deuxième film après le remarqué Arctic avec Mads Mikkelsen et présenté en 2018 au Festival de Cannes. Le réalisateur brésilien avait écrit le scénario du Passager n°4 avant la sortie d’Arctic. Il avait en fait pensé les deux films comme un diptyque et l’histoire d’Arctic devait se dérouler sur Mars.

Mais la sortie de Seul sur Mars de Ridley Scott (2015) – et la proximité du sujet – a obligé le réalisateur à revoir sa copie. Il a ainsi remanié son scénario afin que l’action se déroule dans l’Arctique. Un lien existe malgré tout entre ses deux films puisqu’ils traitent de la question de l’isolement et de la survie.

Pour cette mission prévue pour durer deux ans, et avec un incident imprévisible qui met en danger toute l’équipe, Le Passager n°4 joue très vite avec les nerfs des spectateurs. Avec seulement assez d’oxygène pour assurer la survie de trois des quatre personnes à bord, l’équipage devra peut-être faire le sacrifice ultime pour mener à bien sa mission.

Et il ne faudra pas longtemps avant que la chercheuse médicale interprétée par Anna Kendrick apparaisse comme la seule voix dissidente face à la logique froide et clinique de son commandant et du biologiste du vaisseau. Interviewée par Entertainment Weekly, Toni Collette souligne la portée philosophique du film.

« Je n’avais jamais vraiment rien lu de tel« , confie l’actrice. « C’est très contenu et les personnages sont confinés mais les questions posées, notamment morales, sont vastes et largement ouvertes. » Elle ne tarde pas à établir un lien avec la situation actuelle. « Il s’agit finalement de communauté, de survie et de sacrifice « , souligne-t-elle. « Qui peut ne pas s’identifier à cela en ce moment ?« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s