Le Labyrinthe : Le destin de Newt – 6 mai 2021 de James DASHNER

Que faire quand on se sait condamné ? Atteint de la Braise, Newt ne compte pas rester les bras croisés à attendre la mort…

Achat : https://amzn.to/3thdLfp

Chronique : Le labyrinthe a été le premier livre sur la survie et la dystopie que j’ai lu et je ne peux exprimer la sensation de palpitation que me procure cette série et ce qui a donné vie à d’autres livres de ce genre dans mon monde.
The Hunger Games, Divergent, Legend… tout a commencé avec James Dashner et je lui serai toujours reconnaissant pour son ingéniosité à raconter des histoires qui sont de l’adrénaline pure à 100 %. Il a déclenché en moi une passion dont je ne me lasserai jamais.

Ce livre est la conclusion finale de ce monde à couper le souffle et je suis ici pour vous dire que c’était un voyage d’enfer !

Maintenant… je suis sûr qu’avec la fin que nous avons obtenue, beaucoup de gens seront satisfaits ou se sentiront volés.
Moi ? Je pense que je ressens un peu des deux, mais je crois que c’est ce que nous sommes censés ressentir, car c’est ce que ressentent ces personnages. Vous voyez, ces livres sont conçus pour maintenir le lecteur dans un état d’émerveillement constant. Nous ne savons pas à qui faire confiance (à quelques exceptions près), nous ne savons pas ce qui est réel et nous ne savons pas comment l’histoire va tourner, même si nous pensons avoir tout compris. Les méthodes utilisées par WICKED étaient horribles et, au bout du compte, dénuées de sens. Après toute cette tragédie, toute cette douleur et toute cette torture (pour les personnages comme pour les lecteurs), la réponse finale était en effet juste devant nos yeux… et pourtant, je n’y ai jamais pensé une seule fois pendant toute la série. J’étais trop concentrée sur ce qui se passait et trop paniquée à l’idée que mes personnages préférés devaient survivre que je n’ai jamais regardé la solution possible.
J’attendais juste la cure d’écrasement !

Ceci étant dit, je suis heureux de la façon dont ça s’est terminé. En fait, je pense que c’est la fin parfaite. C’est plein d’action et de réponses. Elle laisse les personnages et les lecteurs épuisés et exaltés, mais surtout, malgré la perte et le désespoir, elle nous laisse l’espoir, et ça, mon ami, c’est toujours une note sur laquelle j’aime que mes lectures se terminent.

Je l’ai déjà dit dans mes deux dernières critiques, alors autant le dire une dernière fois. James Dashner est mon héros ! Ces livres sont parmi les plus fous, les plus tordus et les plus addictifs que j’aie jamais lus et je peux le dire le cœur lourd… ils vont énormément me manquer.

Félicitations à James Dashner pour cette série épique. Vous avez fait vivre un véritable enfer à vos lecteurs et à vos personnages, monsieur ! Mais je n’ai jamais eu autant de plaisir à lire une série du début à la fin.

Éditeur : Pocket Jeunesse (6 mai 2021) Langue : Français Broché : 144 pages ISBN-10 : 2266317911 ISBN-13 : 978-2266317917

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s