Les Morts solitaires – 5 mai 2021 de Michael Marshall

Un flic abattu à bout portant dans une ruelle de Los Angeles. Une jolie fille supprimée dans une chambre de motel.

Achat : https://amzn.to/3ehILaI

Chronique : Ward Hopkins, ancien agent de la CIA, est un homme au passé secret, déterminé à affronter les meurtriers de ses parents et à retrouver la trace de son frère disparu, Paul « l’homme droit », un tueur en série dérangé. Ses parents avaient été assassinés par un groupe auquel son père avait appartenu 35 ans plus tôt… « les hommes de paille », et ils se croyaient la seule portion de l’humanité non infectée par un virus favorisant la conscience sociale au-dessus de l’individualisme froid qu’ils croyaient inhérent à notre espèce. Il n’est pas clair s’ils le pensaient vraiment ou si c’était juste une couverture commode pour des actes de violence et de dépravation. »

John Zandt, ancien inspecteur de la criminelle de Los Angeles, a son propre agenda pour rechercher l’Homme Droit, un exécuteur sous les auspices et la protection des Hommes de Paille. Sa fille Karen a été brutalement assassinée par lui et il cherche à se venger coûte que coûte. Nina Baynum, agent du FBI, ancienne amie et maîtresse de John Zandt, ajoute à l’intrigue.

Ce qui fait un bon thriller, c’est la capacité de l’auteur à capter l’attention du lecteur dès la première page et à conserver cet enthousiasme tout au long d’un tour de force à plusieurs niveaux, à cheval sur les côtes américaines. Ce qui, à première vue, semble être un roman complexe est rendu éminemment lisible par un style d’écriture très direct et accessible. Je me suis retrouvé très impliqué dans l’intrigue, que ce soit dans les froides forêts de montagne de l’État de Washington, dans les logettes de Vérone de Bill et Patrice Anders, ou dans les couloirs de l’hôtel Fairfew de Seattle où « Miss Katelyn », la directrice de nuit, rencontre un intrus inattendu aux intentions meurtrières. Ce deuxième livre de la trilogie présente également un peu d’histoire sur les hommes de paille et il semble que leurs ancêtres remontent à plusieurs centaines d’années… Les hommes de paille étaient là au XVIe siècle ? Soyez réaliste. Ils étaient là bien avant ça. Ils sont arrivés les premiers, Ward. Ils ont volé l’Amérique aux autochtones 4000 ans avant que quiconque ne sache qu’elle était là. »

C’est vraiment une lecture merveilleuse, un thriller avec des éléments de surnaturel, et un scénario qui pulse l’excitation et les frissons à chaque page. La fin, lorsqu’elle survient, est parfaite et laisse la place au troisième et dernier épisode.

Note : 9,5/10

ASIN : B08S2M4WV3 Éditeur : Bragelonne (5 mai 2021) Langue : Français Poche : 408 pages ISBN-13 : 979-1028111342

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s