Sexify sur Netflix : que vaut cette série polonaise osée sur le plaisir sexuel féminin ?

Disponible sur Netflix, « Sexify » est une série polonaise qui explore avec humour le plaisir féminin, dans un contexte difficile pour le pays. Brillamment porté par un casting de jeunes actrices talentueuses, le programme est une vraie surprise.

Pour créer une application sexuelle innovante et remporter un concours, une étudiante inexpérimentée et ses amies doivent explorer le monde intimidant du plaisir féminin.

Nombreuses sont les séries qui explorent le thème de la sexualité chez les jeunes adultes. Sex Education, Elite, Lovesick ou encore SKAM France, pour ne citer qu’elles, s’emparent du sujet avec brio et de façon décomplexée. Sexify s’inscrit dans cette même dynamique, à une exception près : l’histoire se concentre uniquement sur le plaisir sexuel féminin. Longtemps taboue, cette quête du désir chez les femmes a mis du temps avant de se faire une place sur les écrans, au cinéma comme à la télévision. Sexify, elle, n’emprunte aucun détour et se saisit du sujet à bras-le-corps.

L’histoire a pour décor une université en Pologne dans laquelle Natalia, une brillante élève, s’efforce de perfectionner son invention, une application pour le sommeil qui lui permettrait de remporter un concours. Celle qui se rêve ingénieure se heurte à la perplexité de son professeur qui estime que son idée « n’est pas assez sexy« . Dos au mur, la jeune femme change ses plans lorsqu’elle fait la rencontre de sa nouvelle voisine de chambre, Monika, à la vie sexuelle épanouie. Accompagnées de Paulina, la meilleure amie de Natalia, elles vont travailler ensemble pour mettre au point une application qui optimisterait l’orgame féminin.

Dans « Sexify », Aleksandra Skraba joue le rôle de Natalia.

Divertissante, drôle, irrévérencieuse mais aussi pertinente dans sa manière d’aborder son sujet, Sexify est une réussite. Réalisée par Kalina Alabrudzinska et Piotr Domalewski, la série met en scène trois héroïnes aux mœurs sexuelles bien différentes sans porter aucun jugement. Tout au contraire, à travers les épisodes, c’est la liberté pour chacune de disposer de son propre corps et de vivre sa sexualité comme elles l’entendent qui est au centre de l’intrigue. 

Alors que la Pologne vit, depuis plusieurs mois, un moment charnière dans l’histoire de la lutte féminine, Sexify trouve un écho particulier.  Pour rappel, dans un arrêté datant du 22 octobre 2020, le Conseil Constitutionnel du pays durcissait l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) même en cas de malformation et de maladie grave. Depuis, une grande partie des Polonaises manifeste dans les rues pour réclamer leurs droits.

Derrière son apparente légèreté, le programme fait presque office d’œuvre rebelle, et donc politique, dans ce contexte brûlant. Visuellement soignée et rythmée par une bande originale électro-pop, la série révèle de jeunes actrices encore méconnues en France : Sandra Drzymalska, Aleksandra Skraba et Maria Sobocinska. Toutes les trois forment un trio charismatique et attachant qui symbolise une nouvelle génération de femmes libres et intrépides, à l’image de la série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s