Crépuscule des pères – 17 juin 2021 de Renaud Cojo (Auteur), Sandrine Revel (Dessins)

2016, alors qu’il est en pleine procédure pour l’obtention de la garde alternée de sa fille Lise, Thomas découvre par hasard le  » drame de Cestas  » (1969), qui fut l’un des premiers faits divers médiatisés à outrance. Au terme d’une véritable enquête, il reconstitue le puzzle de cette tragédie.

Achat : https://amzn.to/3gXWrrO

Chronique : Ce roman graphique est juste une claque. rTès belle analyse des données pour démontrer que la violence humaine a diminué sur la terre. Les sociétés seraient devenues moins violentes avec une baisse sensible des crimes et des châtiments brutaux. Époustouflante lecture. Exaltation de l’état. Interprétation très hobbésienne , peu rousseauiste. Salutaire. Je pense toujours que les êtres humains sont violents mais la violence brute a baissé. Alors qu’on entend que notre époque est de plus en plus violente, faits à l’appui, Cojo et Revel montrent qu’il n’en est rien et que jamais nous n’avons vécu une période de l’histoire aussi pacifique. Cojo et Revel proposent de dizaines de statistiques qui montrent que nos ancêtres étaient plus violents, et la palme reviendrait à ces chasseurs-cueilleurs qu’on présente souvent comme des parangons de pacifisme.t. En ayant le monopole de la violence légitime, l’Etat va mettre fin au règne de la violence de tous contre tous. Des mécanismes annexes vont bien entendu jouer aussi : le rôle du commerce, de l’empathie, de la lecture, le contrôle croissant de soi bien mis en évidence . Ici un point de vue radicalement positif et optimiste qui s’oppose à la morosité ambiante, mais qui est basé sur une argumentation serrée et des statistiques solides.

L’affaire connaît un traitement médiatique important, chose alors inédite au cours des années 1960, et fait la une de nombreux journaux français et étrangers., Que rien n’est juste et qu’il est trop tard pour revenir en arrière. « La justice doit être juste sinon ce n’est plus la justice ! » il n’a jamais rien fait de mal et le seul problème qui se pose, c’est que Andrè Fourquet aime ses gosses. « Faut pas aimer car si vous aimez, vous allez en taule ! » Pour ce père de famille, c’est plus fort que lui : il aime […]

Dur et âpre cette lecture nous reste en tête.

Note : 9,5/10

Éditeur ‏ : ‎ Les Arènes (17 juin 2021) Langue ‏ : ‎ Français Relié ‏ : ‎ 157 pages ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1037502209

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s