La fureur des mal-aimés – 12 mai 2021 de Elsa Roch

Paris, veille de Noël, de nos jours. Comme tous les soirs ou presque, le commissaire Amaury Marsac va s’asseoir sur un banc dans le square du Vert-Galant, sa soupape pour chasser les horreurs du métier avant de rentrer chez lui. Mais cette nuit-là, son refuge a été gagné par le Mal : dans une poubelle du jardin public gît un cadavre au ventre ouvert, rempli de mort-aux-rats.

Achat : https://amzn.to/3dpxJPM


Chronique : À chaque roman je ressort avec un vide et je sens le manque arriver jusqu’au prochain.
Pourquoi … À chaque fois que j’apprends qu’un nouveau roman va sortir, je note dans ma tête la date et je ne l’oublie pas et je file me le procurer et malgré une PAL monstrueuse, je le fais passer avant tout.
Ici, j’ai retrouvé le commissaire Amaury Marsac à Paris la veille de Noël assis sur un banc au square Vert-Galant, son endroit préfère pour décompresser face à toutes les horreurs qu’ils voient défile dans sa journée, mais malheureusement cette nuit-là, son refuge et gagné par le Mal, dans une poubelle du jardin public gît un cadavre au ventre ouvert, rempli de mort-aux-rats.
Je me suis retrouvé en parallèle en 1995 à Paris avec Alex qui a 15 ans, et qui fuit son domicile familial et part vivre dans la rue, mais il résiste au désespoir, car dans ses yeux et dans coeur une leur d’espoir brille, il le sait au fond de ses tripes, il va la retrouver, elle, et à deux, ils seront liés.
Et c’est ainsi que les chemins de Marsac et Alex vont se croiser et tous les deux pensent avoir connu le pire, mais au final, sur beaucoup de points, il se ressemble.
Marsac, qui lui va se retrouver bouleversé, face à l’histoire d’Alex. Son histoire, sera l’élément déclencheur qui le poussera à agir face à son histoire personnelle.
Roman qui aborde les liens du sang, d’une enfance complètement brisée, et d’une soif de vengeance terrible.
Et ça peut se comprendre ….
Comme j’avais la haine face à l’histoire d’Alex, je me suis dit, mais comment peut-on faire ça et vivre comme si de rien n’était et vivre comme une personne respectable tout sourire devant tout le monde, alors qu’on est la pire ordure au monde.
Et c’est avec la délicatesse poétique de cette écriture, que l’auteure nous raconte cette terrible tragédie et ça fais mal au coeur.
Les liens du sang ici sont bouleversants d’amour, j’aurais aimé avoir ce lien du sang si fort avec celui qui a 6 ans de plus que moi, malgré les douloureuses épreuves que nous avons du affronter malheureusement la vie nous à définitivement éloigne et j’ai dû choisir de vivre ma vie, pour pouvoir devenir celle que je suis, il n’y a pas de recette pour surmonter les épreuves.
À chaque roman, je ressors conquise, à chaque roman, je prends un coup au coeur, à chaque roman, je ressors bluffé.
Et à chaque fois, je me dis, à nouveau cette écriture va terriblement me manquer.
J’ai poussé le sadisme, jusqu’au bout, j’ai essayé de pas trop le termine vite.
À nouveau, c’est un énorme coup de coeur.

Éditeur ‏ : ‎ Calmann-Lévy (12 mai 2021) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 272 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2702180787 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2702180785

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s