The Suicide Squad : Explication de la fin ! Scènes post-crédits etc.

The Suicide Squad est disponible au cinéma ! Si vous souhaitez connaitre l’explication de la fin, lisez la suite ! Ce n’est pas pour rien qu’il s’appelle The Suicide Squad et non Suicide Squad 2. Moins qu’une suite et plus qu’un retour en arrière dont on a désespérément besoin, ce film de super-vilains scabreux, hilarant et étonnamment intelligent est l’article définitif.

The Suicide Squad de 2021 est né du goût tordu de James Gunn. Ses films Les Gardiens de la Galaxie ont injecté de la science-fiction bizarre et une bonne dose d’humour dans le MCU, mais lorsque de vieux tweets l’ont mis dans l’eau chaude chez Marvel, le conglomérat de BD rival DC l’a recruté pour revitaliser un autre ensemble bizarre : l’échec du film Suicide Squad de 2016, baigné de néon et tatoué au visage.

Et la douzaine de personnages de DC convient encore mieux à Gunn que les Gardiens du MCU. Libéré des entraves familiales de Marvel, il a trouvé la maison parfaite pour son mélange de mauvais goût de gore et de rock classique, de films d’action des années 80 et de bandes dessinées oubliées, ainsi que d’humour le plus scabreux et de langage le plus grossier.

C’est un film où le gouvernement américain engage un requin qui parle comme Sylvester Stallone pour déchirer les gens en deux, et c’est malsain. C’est malade comme l’enfer.

Récapitulatif

Harley Quin n’est pas le véritable cœur de The Suicide Squad, pour le meilleur et pour le pire. Cet honneur revient à Bloodsport et à Ratcatcher 2. Ils forment une paire fascinante à regarder, leur lien émotionnel servant à ancrer les aspects plus ostentatoires et ridicules du film. Mais ils s’intègrent également bien dans la dynamique du groupe, contrastant avec l’ultranationaliste Peacemaker délicieusement hilarant.

La plus grande difficulté de The Suicide Squad est sans doute d’arriver à réunir un grand nombre de personnages dans un film qui garde une bonne dynamique sans inclure trop d’informations pour étoffer les personnages. Parfois, cela prend la forme d’une présentation de la Task Force X par Waller, ce qui n’est pas sans rappeler le film d’Ayer de 2016, bien qu’il avance beaucoup plus vite et ne donne que des informations détaillées sur les personnages importants.

À d’autres moments, cependant, les histoires sont livrées dans un moment calme où l’équipe se soude, ce qui a plus d’impact même s’il est toujours tout à fait transparent que ce qui se passe est le développement des personnages. Mais tout ce développement est efficace pour rendre émotionnelle la mort de certains personnages.

Le film vaut aussi certainement la peine d’être vu par ceux qui se sont sentis floués par le Suicide Squad de 2016, le film de Gunn étant globalement plus satisfaisant, plus cohérent et finalement supérieur. Les cinéphiles peuvent donc se lancer dans le film de Gunn sans aucune connaissance préalable de Task Force X. C’est le genre de film qui récompense les fans de longue date tout en étant accessible aux nouveaux spectateurs ou aux spectateurs occasionnels. En conséquence, The Suicide Squad est un film délicieux, déviant et délicieux à regarder pour tout le monde.

Explication de la fin de The Suicide Squad

La fin de The Suicide Squad se traduit par l’affrontement entre la Suicide Squad et Starro. L’affrontement bien qu’un peu long se termine finalement par la victoire de la Suicide Squad grâce à l’avènement d’une armée de rat qui prennent le dessus sur les étoiles de mer… Finalement Harley Quinn et son javelot arrive finalement à percer l’oeil de Starro permettant à tous les rats de le dévorer de l’intérieur.

Le rebondissement arrive finalement lorsque Peacemaker de John Cena s’oppose à la Suicide Squad pour ramener le disque dur à Waller. Peacemaker à la fin de The Suicide Squad est finalement vaincu transpercer en plein cœur par Bloodsport. Mais nous en reparlerons après. La Suicide Squad ayant récupérer le disque dur met finalement la pression sur Waller et décide de conclure un pacte de ne pas dévoiler le projet Starship à l’origine créé par les Américains, contre leur liberté à chacun.

the suicide squad explication fin

Explication des scènes post-générique de The Suicide Squad

Deux scène post-crédits sont finalement inclus à la fin de The Suicide Squad ! La première montre Weasel, un personnage où le frère de Gunn remplit un rôle similaire à celui qu’il occupe sur le plateau des Gardiens de la Galaxie en remplaçant Rocket Raccoon par un mammifère anthropomorphisé “La Belette” échoué sur une plage après avoir été présumé mort suite à une séquence d’action antérieure. Nous voyons ainsi que “La Belette” surement le meilleur élément comique du film a finalement survécu à sa noyade… peut-être le reverrons nous dans un prochain film, ou pas.

La seconde scène post-crédits montre Peacemaker de John Cena bien vivant dans un lit d’hôpital après avoir été blessé mortellement par Bloodsport. La série Max de Cena sur HBO est peut-être une préquelle, mais le fait de survivre à The Suicide Squad laisse sa porte ouverte à son retour dans les prochains films du DCEU. L’acteur de Peacemaker a lui même déclaré être prêt à affronter Dwayne Johnson dans de futurs films…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s