Les soeurs de Montmorts – 25 août 2021 de Jérôme Loubry

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route. Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.

Achat : https://amzn.to/3kYu4eR

Chronique : Un lien se fait tout de même entre ses romans, l’ambiance. Après une précédente histoire qui se déroulait en Haïti, fortement impactée par la réalité, il revient avec un thriller où l’atmosphère est le facteur premier.

Les sœurs de Montmorts est le genre de récit qui joue avec le lecteur, plongé dans un environnement bien particulier, un décor qui vite devient un personnage à part entière. Du genre à influencer et dicter les actes de tous les protagonistes.

L’intrigue surfe sur l’étrange, à la limite du fantastique tout du long, à faire perdre ses repères. Pour ce qui est vrai ou non, il faudra attendre le final en forme de contre-pied. L’écrivain manipule autant ses personnages que les lecteurs, même si les plus férus des lecteurs du genre verront certaines ficelles. Mais ça fonctionne bien.

La couverture met dans l’ambiance, le titre énigmatique également. Loubry n’a pas cherché à proposer de l’inédit, mais joue au contraire avec nombre des codes primitifs du genre. Jusqu’à coller son écriture à un style assez intemporel.

Difficile de s’imaginer à quelle époque a pu être écrite cette histoire, si on ne le sait d’avance (et si on met de côté les caméras de surveillance du village). Elle relève autant de l’influence des classiques que d’une approche plus contemporaine.

Il ne faut donc pas lire ce roman pour chercher de l’originalité, mais l’auteur sait diablement jouer avec ces fameux codes. La lecture est prenante, l’atmosphère envoûtante, l’intrigue déstabilisante.

Vous ne saurez plus sur quel pied danser, vous questionnant sur ce qui est réel ou fantasmé, vous interrogeant sur la matérialité de ce qui se déroule. Cette substance qui se dérobe, insaisissable, qui attise la flamme de la curiosité.

Pas le genre à accumuler les rebondissements à outrance. Atmosphère, atmosphère ! Mais chaque chapitre en rajoute sur l’étrangeté de ce que vivent les habitants du petit village perdu face au Montmorts. Sur la bizarrerie de leurs comportements aussi.

Avec Jérôme Loubry, impossible de connaître à l’avance le sort de ses personnages. Il prouve avec chaque histoire qu’il est capable de potentiellement les sacrifier, et que l’endroit compte plus que les humains. Et j’adore ça !

Ce sont les lieux et leurs auras (souvent néfastes) qui conditionnement ce que sont les protagonistes et la manière dont ils interagissent. Surprises garanties à chaque fois.

Ce n’est pas mon préféré de ses livres, mais la capacité de l’écrivain à se réinventer et s’adapter m’épate.

Les sœurs de Montmorts est un thriller d’atmosphère qui imprègne le lecteur, le happe, le mystifie. Dans le genre, c’est une lecture qui remplit ses objectifs et qui ravira les amateurs.

Jérôme Loubry prouve encore une fois qu’il a un talent de conteur, et qu’il ne sacrifie pas à la facilité de la répétition.

Note :9,5/10

Éditeur ‏ : ‎ Calmann-Lévy (25 août 2021) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 414 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 270218006X ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2702180068

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s