Mort ou Vif [4K Ultra HD + Blu-Ray-Édition Collector intégrale-Nouveau Master Haute définition] avec Sharon Stone (Acteur), Gene Hackman (Acteur), Sam Raimi (Réalisateur)

Achat : https://amzn.to/3waa1BC

Chronique : Dans ce western audacieux et à l’humour sombre, une mystérieuse jeune femme se rend dans la ville anarchique de Redemption pour régler un vieux compte qui la hante depuis qu’elle est enfant. Elle est entraînée dans un tournoi mortel de tirage rapide et, pour gagner sa revanche, doit participer à un concours dans lequel des bandits armés de partout mettent leur vie en jeu pour la gloire et la fortune.

J’ai possédé  Mort ou Vif  en vidéo personnelle depuis des années et je l’ai vu plusieurs fois. C’est un film dont je me rends compte qu’il n’est pas particulièrement bon mais qui a toujours été un plaisir coupable pour moi. C’était le tout prochain disque que j’ai passé en revue après avoir passé en revue Silverado. Bien que cela ne soit pas nécessairement comparable, je trouve toujours que c’est un divertissement amusant et insensé que je trouve divertissant. J’ai toujours été attiré par la prémisse de David contre Goliath et lorsque vous ajoutez le facteur de rétribution, cela augmente encore plus l’intérêt. Je sais que c’est loin d’être un nouveau concept cinématographique et que le scénario est un peu ringard, mais l’une des choses que je trouve les plus séduisantes dans ce film, c’est le casting.

Je suis un grand fan de Gene Hackman et bien que ce soit loin d’être l’un de ses meilleurs, il réussit toujours avec crédibilité et classe. Le casting de soutien est chargé de visages familiers, dont certains ont été dans de nombreux westerns classiques. Woody Strode et Pat Hingle sont des vétérans d’Hollywood qui sont chez eux et incarnent des personnages du genre western. Keith David et Lance Henriksen sont deux de mes acteurs de personnages préférés et ont ici des rôles petits mais mémorables. Les personnages moins dominants interprétés par les acteurs Kevin Conway, Tobin Bell et Mark Boone Junior ont tous apporté des ajouts viables au thème sombre du film. Fraîchement sorti de sa superbe performance dans Forrest Gump, Gary Sinese a eu un petit rôle de camée qui n’était malheureusement pas très important.

Je trouve toujours intéressant de voir des acteurs comme Leonardo DiCaprio et Russell Crowe dans des rôles qu’ils ont joués avant d’accéder au statut de star. Les deux hommes sont devenus d’énormes tirages au box-office depuis, mais, en 1994, lorsqu’ils ont commencé à tourner ce film, je suis sûr qu’aucun n’avait aucune idée de ce que l’avenir nous réservait. Dicaprio avait en fait obtenu une nomination aux Oscars pour son rôle dans « Gilbert Grape? ». La scène la plus dramatique de ce film l’a impliqué et il s’en est plutôt bien sorti. Le style de Crowe reste à peu près le même aujourd’hui qu’il l’était alors lorsqu’il jouait des types similaires. Ce n’est pas une critique car il a certainement prouvé qu’il était polyvalent. À mon avis, le maillon faible de la chaîne était la principale et productrice Sharon Stone. Son dialogue souvent ringard,

La fin est un peu ringard et artificielle, mais ça me va parce que la construction (bien que prévisible) fonctionne en grande partie grâce à la direction de Sam Raimi et au méprisable John Herod de Hackman. J’aime la façon dont le concours se déroule, le conflit entre « The Kid » (Dicaprio) et Hérode, l’histoire entre Hérode et Cort (Crowe), et le comportement d’acier d’Hérode, sa stature plus grande que nature et l’inévitabilité de ce qui est à venir. L’intrigue est simple et le scénario n’est pas très épanouissant, mais les thèmes plus petits du film se combinent avec ses points forts susmentionnés pour procurer quelques rires et quelques frissons qui s’ajoutent à un western moyen mais divertissant.

Mort ou Vif  arrive sur en 4K Ultra HD + Blu-Ray-Édition Collector intégrale-Nouveau Master Haute définition
Il est important de noter que le but ultime de toute sortie en vidéo personnelle est de présenter un film dans la meilleure qualité possible en fonction de ses éléments originaux. Un film comme Mort ou Vif   a une esthétique qui intègre le grain du film et l’utilisation d’optiques qui n’entraîneront pas le type de netteté brillante et collante d’un film tourné à l’aide d’appareils photo numériques. Ce n’est pas un problème et ne doit pas être considéré comme tel.

Il s’agit d’un film d’époque qui utilise une variété de visuels pour transmettre son calendrier, son humeur et son ton thématique. La cinématographie utilise des schémas d’éclairage, des ombres et des environnements peu éclairés, qui peuvent conférer une esthétique visuelle sombre. Ceci est utile et se retrouve dans ce rendu. En regardant la séquence d’ouverture du film, l’amélioration de la profondeur et de la définition est perceptible, en particulier lors des nombreuses scènes de jour éclaboussées de soleil qui se déroulent dans Redemption. J’ai pu détecter des détails plus fins présents lors de prises de vues d’intérieurs telles que celles du saloon, du magasin The Kid’s et de la maison d’Hérode. Il y a quelques prises de vue extérieures nocturnes qui n’ont pas offert une nette amélioration de la dimension, mais le rendu était correct. Le grain est préservé, apparaissant principalement organique avec des cas occasionnels où il prend plus d’importance. La gamme de couleurs dans le film est étroite,

J’ai trouvé la présentation très apprivoisée en termes d’utilisation de reflets dynamiques, à la fois clairs et sombres, mais cela est dû en partie à la nature de la photographie. À l’exception de la célébration de la soirée du jour des morts, l’image n’a fait aucune utilisation visuellement convaincante des niveaux de noir interstitiels compensés par des éléments lumineux vifs. En général, l’image avait l’air bien mais pas nécessairement au niveau supérieur. Je crois que ce que nous voyons est un rendu fidèle des éléments du film, ce qui, en fin de compte, est tout ce que nous pouvons demander. La question devient maintenant, la version Ultra HD vaut-elle la peine d’être envisagée par rapport au 4K et Blu-ray ?

Je dirais que si vous êtes un fan et que vous voulez vraiment posséder  Mort ou Vif   sous sa forme la plus raffinée, la réponse est oui.

En écoutant le mixage surround immersif Dolby Atmos, j’ai trouvé qu’il s’agissait de la variété active qui utilise régulièrement la plate-forme. Son utilisation d’objets audio placés au-dessus est un mélange d’ambiances, de musique et d’effets sonores discrets. Ceci est très bien fait et crée un niveau d’immersion tangible qui coïncide bien avec les événements à l’écran, en particulier lorsque les choses s’accélèrent pendant les séquences de combat de tournoi / western. La partition musicale joue un rôle essentiel dans la bande originale du film et occupe une place de choix dans le nouveau mix Atmos. Pendant le grand décor de la finale, tout se rassemble comme des objets de champ proche, et l’ambiance multidimensionnelle vous place à l’intérieur de la scène (littéralement) alors que les sons tournent et tournent autour de la scène sonore à la fois au-dessus et au niveau de l’oreille. Bien que ce ne soit pas ce que je considérerais comme un mélange immersif agressif, j’ai apprécié l’équilibre de l’atmosphère combiné au placement discret des objets.

Rapport de forme ‏ : ‎ 1.85:1 Classé ‏ : ‎ Tous publics Réalisateur ‏ : ‎ Sam Raimi Format ‏ : ‎ Cinémascope, Couleur Durée ‏ : ‎ 1 heure et 47 minutes Date de sortie ‏ : ‎ 15 mars 2022 Acteurs ‏ : ‎ Sharon Stone, Gene Hackman, Gary Sinise, Russell Crowe, Leonardo DiCaprio Doublé : ‏ : ‎ Anglais, Français Sous-titres : ‏ : ‎ Français Langue ‏ : ‎ Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1) Studio  ‏ : ‎ L’Atelier d’Images

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :