Confessions d’une femme normale de Eloïse Marseille

Achat : https://amzn.to/3DuSWVE

Dans Confessions d’une femme normale, l’autrice montréalaise remonte le fil de ses tribulations dans le but de terrasser la honte qui lui colle au corps depuis l’enfance dès qu’il est question de sexe. D’une remarquable franchise, ce premier livre est un plaidoyer pour une sexualité décomplexée et sans tabous.

Chronique : Combattez la stigmatisation de votre sexualité en parlant haut et fort. C’est le pari sur lequel parie l’écrivaine et illustratrice montréalaise Éloïse Marseille avec son premier album, Confessions of a Normal Woman, qui sort cette semaine chez Pow Pow. Pour cela, l’auteure n’hésite pas à nous inviter dans ses relations intimes, nous permettant de vivre avec elle et de vivre les moments forts de son histoire sexuelle et amoureuse, avec ouverture, compréhension et humour.
En fait, le titre de cet album aux allures de fiction autobiographique, puisque l’auteur l’a lui-même conçu, pourrait être « Comment j’ai appris à mieux m’aimer », ce qui marcherait tout aussi bien. Parce que, fondamentalement, c’est de cela qu’il s’agit. Comment pouvez-vous vous accepter si vous ne vous connaissez pas ? Pour se comprendre, il faut aller dans la vérité.

C’est ce qui est vraiment intéressant dans cet album, parce qu’il est si clair. De la première excitation, à l’âge de 11 ans, d’une scène un peu érotique dans un film avec des parents qui refusaient de parler de sexe, jusqu’à sa découverte de la pornographie et de la masturbation, tout était suffisamment autodérision avec le recul pour que certains d’entre nous se reconnaissent nous-mêmes dans nos peurs et dans nos souvenirs sexuels, bons ou mauvais. Les enfants, pour ces raisons, se développent un peu différemment et apportent avec eux tous les problèmes de perception.

La narration fait sourire la plupart du temps car elle est remplie de tendresse et de sensibilité sans juger la situation ni les personnages. Même les peintures, un peu nues, mais très figuratives de manière très souple, rappellent leur travail. Franchement, il y a des influences pires, et il ne faut pas oublier que c’est le premier album. En ce sens, j’ai l’impression qu’on va voir Éloïse Marseille prendre les devants ces prochaines années et continuer à développer un style qui est déjà bâti sur des bases solides et ne pourra que s’affiner avec le temps.

Tout cela constitue un pari gagnant pour les auteurs de moins de trente ans, prouvant que le silence sexuel ne fait que rendre les gens plus malheureux.

Éditeur ‏ : ‎ Pow Pow; 1er édition (7 octobre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 168 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2925114032 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2925114031

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s