Sur la dalle de Fred Vargas

Achat : https://amzn.to/3Iz4Q3m

– Le dolmen dont tu m’as parlé, Johan, il est bien sur la route du petit pont ?- À deux kilomètres après le petit pont, ne te trompe pas. Sur ta gauche, tu ne peux pas le manquer.

Chronique : « Sur la dalle » de Fred Vargas met en avant l’intrigue qui conduit le commissaire Adamsberg dans une petite ville bretonne à la poursuite d’un tueur en série, ainsi que d’un fantôme boiteux dont l’affaire est rapidement résolue par le commissaire lui-même. Le roman s’inspire des charmes médiévaux de la Bretagne et des vestiges de l’époque néolithique pour créer une atmosphère à la fois feutrée et glaçante.

L’auteure, ancienne archéologue devenue autrice de romans policiers, ajoute une dimension mystérieuse en faisant reposer Adamsberg sur la dalle d’un dolmen dans l’espoir de stimuler ses idées. L’histoire se déroulant au pays de l’auteur des « Mémoires d’outre-tombe », des références littéraires et culturelles enrichissent le récit.

Le commissaire Adamsberg fait équipe avec le commissaire Matthieu, un homme pragmatique et rationnel qui se retrouve souvent déconcerté par les réponses évasives d’Adamsberg. Le roman est également peuplé de personnages attachants et colorés, ajoutant une dimension humoristique à l’histoire.

La nourriture occupe une place importante dans le récit, avec des descriptions alléchantes de plats bretons, de cidre et de chouchen, ce qui rappelle les romans des auteures Chrystine Brouillet et Louise Penny, connues pour mettre l’eau à la bouche des lecteurs.

Les femmes, bien que peu nombreuses, sont remarquables dans le roman, avec la présence de Retancourt, une figure importante de la Brigade, et la Serpentin, une commère qui lutte contre les forces obscures pour protéger l’âme des villageois. L’histoire mêle éléments folkloriques et croyances anciennes dans une sombre histoire de vengeance où des cadavres couverts de puces sont semés.

Bien que le récit soit riche en fausses pistes et en digressions fascinantes, il s’essouffle légèrement dans la dernière partie, avec une série de perquisitions, d’arrestations et d’interrogatoires qui deviennent rapidement prévisibles et lassants. Le dénouement, expliqué de manière patiente par Adamsberg, se révèle fade et prévisible.

Fred Vargas reste une auteure à part entière et que son roman « Sur la dalle » a tout de même quelque chose de captivant à offrir aux lecteurs.

Éditeur ‏ : ‎ FLAMMARION; 1er édition (17 mai 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 512 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 208042050X ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2080420503

Publicité

3 réflexions sur “Sur la dalle de Fred Vargas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s