Histoires d’une nation de Carl Aderhold, Françoise Davisse| 31 octobre 2019

L’histoire de la France au pluriel, par celles et ceux qui l’ont faite. Le livre de la série TV à succès diffusée sur France 2.

C’est quoi l’histoire de France, quand un quart de la population a ses racines ailleurs ? De Michel Drucker à Camélia Jordana, de Ramzy à Estelle Mossely, ces enfants d’Italiens, de Polonais, d’Arméniens, de Russes, d’Espagnols, de Portugais, d’Algériens, de Maliens, de Cambodgiens, … nous racontent leur histoire et à travers elle, l’histoire de France depuis 150 ans.

Achat du livre :https://amzn.to/2OtCyKE

Chronique : En 1889, la France pavoise. Elle vient de construire à l’occasion de l’Exposition universelle l’édifice le plus haut du monde : la tour Eiffel, araignée de métal appelée à porter l’âme de la République. La veille de l’inauguration, un ouvrier, Angelo Scagliotti, fait une chute mortelle. Mais rien ne doit venir gâcher la fête : l’affaire est étouffée, le nom de cet immigré italien est oublié. En 1889, on célèbre aussi le centenaire de la révolution française. La IIIe République, qui veut construire une véritable nation, a décidé en 1880 de faire du 14-Juillet la fête nationale. Après le double traumatisme de la défaite face à l’Allemagne et de la Commune de Paris en 1871, les républicains forgent l’idée de la nation française : dans chaque village, dans chaque quartier, à l’école comme sous le drapeau, tout le monde doit se sentir français, y compris les enfants d’immigrés. En effet, en 1889 également, les républicains instituent le droit du sol : les enfants nés en France de parents étrangers ont le droit de réclamer la nationalité française à leur majorité

C’est parce que 1889 résume si bien le projet républicain, à la fois positiviste et productiviste, que Françoise Davisse et Carl Aderhold ont choisi cette année comme point de départ de leur Histoire d’une nation. Ce, livre raconte comment, au cours des cent cinquante dernières années, la République a accueilli les étrangers à certains moments, leur a refusé l’entrée à d’autres, quand elle ne les a pas internés ou expulsés.

Au centre de ce récit chronologique: l’expérience de l’assimilation, puis de l’intégration, par l’école et le travail, mais aussi la lutte pour l’égalité et les révoltes contre les discriminations. La parole est donnée aux enfants, petits-enfants, arrière-petit-enfant d’immigrés, dont Michel Drucker à Camélia Jordana, de Ramzy à Estelle Mossely. Photos de famille en main, ils racontent la misère et la gloire de ces pères venus d’Italie, de Pologne, de Russie, d’Arménie, du Maroc ou du Cambodge, pour épauler la France en guerre, mais aussi pour la reconstruire, en se chargeant des travaux pénibles et sales que les Français ne voulaient pas faire.

Guidé par le souci de construire un récit national dans lequel « tout le monde trouve sa place », ce livre montre comment la nation française s’est réinventée et s’est enrichie grâce à ces différentes générations d’immigrés.  Mais ce qui frappe, c’est la permanence de la stigmatisation. Les périodes xénophobes sur fond de crises économiques et sociales se répètent. A Aigues-Mortes (Gard), près de 150 ouvriers italiens sont massacrés en 1893. Dans les années 1930, près de 500 000 étrangers, dont de nombreux Polonais, sont expulsés. Pendant la seconde guerre mondiale, des milliers de juifs et d’Espagnols sont internés dans des camps, notamment à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales). Déjà victimes d’un racisme colonial, les Maghrébins et les Africains, sont, pour leur part, sujets aux violences verbales et physiques, depuis qu’ils se sont établis dans l’Hexagone.

La force de ce livre réside dans le choix de donner chair à ces histoires. En les rétablissant dans leur épaisseur émotionnelle, il parvient à montrer comment les enjeux changent d’une génération à l’autre. Si nombre d’ouvriers immigrés ont courbé l’échine, leurs enfants s’élèvent contre les discours stigmatisants. Le comédien Ramzy Bédia résume très bien le sentiment d’injustice que la génération des fils et des filles d’immigrés maghrébins nés en France a ressenti face à l’injonction à l’intégration.

Note : 9,5/10

Extrait :

234567

 

  • Album : 128 pages
  • Tranche d’âges: 9.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (31 octobre 2019)
  • Collection : Histoire d’une nation
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2092591223

1

 

 

Don Quichotte – Le roman du ballet – Dès 9 ans de Me Pascale Maret | 10 octobre 2019

À Barcelone, Kitri et Basile sont amoureux mais Lorenzo, le père de Kitri, rêve d’un meilleur parti pour sa fille. Il accorde alors sa main à Gamache, un seigneur ridicule. Arrive le vieux Don Quichotte, qui se croit revenu au temps des chevaliers et prend Kitri pour la Dulcinée de ses rêves. Kitri et Basile s’enfuient mais sont bientôt poursuivis par Gamache, Don Quichotte et Lorenzo. L’amour des deux jeunes gens triomphera-t-il des obstacles ?

Chronique  : Cette collection a pour but de présenter, de manière romancée, un ballet célèbre. Les textes, simples d’accès, écrits en assez gros caractères, sont étayés par des photos prises lors de la représentation de ces ballets à L’Opéra national de Paris.
Un résultat très réussi. On entre vraiment dans le récit, on imagine les personnages, leurs costumes, leurs émotions.
À la fin de chaque opus, des informations passionnantes sur la création du ballet, sur l’univers de la danse.

Note : 9,5/10

Extrait :

2345

 

  • Relié : 80 pages
  • Tranche d’âges: 9.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (10 octobre 2019)
  • Collection : Opéra de Paris
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2092587315

1

 

La guerre froide – Racontée à tous de Philippe Godard | 24 octobre 2019

L’Europe se relève à peine de la terrible Guerre de 39-45 quand commence la Guerre froide, conflit idéologique et politique sans précédent dans l’histoire du monde : les deux camps (d’un côté le bloc de l’Ouest autour des États-Unis, de l’autre le bloc de l’Est, autour de l’U.R.S.S) s’affronteront de 1947 jusqu’à la dislocation de l’Union Soviétique en 1991.

Chronique : Ce livre réalise une synthèse très complète du sujet pour les enfants et prend en compte les avancées récentes de la recherche notamment l’ouverture des archives de Staline.

Son étude de la Guerre Froide traite donc de la relation entre l’URSS et le monde occidental à la fin de des 2° Guerre Mondiale afin d’expliquer que c’est dans la Guerre que l’on trouve les racines de la GF. Ainsi, les conférences de Potsdam et de Yalta sont éclairées d’un jour nouveau. L’auteur insiste sur le rôle de l’URSS dans le déclenchement de la G.F. et s’oppose ainsi aux thèses  » révisionnistes » des années 70/80 qui proclamaient que les États-Unis avaient poussé l’URSS dans la GF. De même, l’auteur insiste beaucoup sur la dialectique soviétique (agressive / défensive) qui est, selon lui, au coeur de toutes les décisions prises pendant la GF de la part de l’URSS.
Du point de vue de la forme, le livre s’adapte très bien aux enfants même si certains petits détails peuvent être un peu complexes : Chaque chapitre peut se lire indépendamment. Un super livre qui nous fait voyager dans le passé.

Note : 9,5/10

Extrait :

2356

 

Les arbres c’est pas sorcier de Victor COUTARD et Yanis Varoutsikos | 11 septembre 2019

 

A travers des fiches documentées et accessibles, ce livre offre une vision globale de l’arbre comme élément central de notre planète. Il est une invitation à sortir à la rencontre de l’érable au fond du jardin, du séquoia au milieu du parc, du platane sur le boulevard ou d’une pinède en montagne. Une invitation à rencontrer les arbres de notre vie.

Chronique : Vous en apprenez beaucoup dans ce livre, y compris beaucoup de ce que vous ne vouliez pas apprendre à l’école secondaire supérieure parce que ce n’était pas cool.  Nous apprenons beaucoup. Sur la photosynthèse et sur le fait que les arbres peuvent aussi transpirer et quelles conséquences cela peut avoir. Sur le bourgeonnement des feuilles par temps chaud et sur la nécessité des précipitations pour certaines espèces et zones climatiques. Le livre réside dans la vision du monde et dans son style

Y a-t-il quelque chose de plus réconfortant en ces temps de bouleversements et de turbulences que la conception d’un tissu social fonctionnel vivant dans le respect mutuel, la solidarité et la justice intergénérationnelle ? C’est les arbres: un espace utopique menacé seulement de l’extérieur par l’homme, dans lequel il n’y a pas de culpabilité.

Note :9,5/10

  • Relié : 216 pages
  • Editeur : Marabout (11 septembre 2019)
  • Collection : Nature
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2501140974

51sX+D9OmNL._SX383_BO1,204,203,200_.jpg

 

Les supers pouvoirs de l’art – Album dès 5 ans de Pedro Calleja et Brianda Fitz James Stuart | 3 octobre 2019

Une aventure pleine de péripéties, pour découvrir 12 artistes de tous les temps en pleine action dans leur atelier, leur époque, et leurs œuvres majeures.

Achat du livre : https://amzn.to/2NCAxg1

Chronique : Tout amoureux d’art se doit d’avoir ce livre. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un guide. C’est un ouvrage présentant un excellent survol de l’histoire à travers les « super pouvoir » des artistes du point de vue  de la peinture.
C’est une excellente approche de l’histoire de l’art où l’on apprend plein de choses sans s’ennuyer, et, surtout sans difficulté, y compris par les lecteurs découvrant la peinture et son histoire .
Le tout est écrit dans un style agréable, limpide, clair.

Note : 9,5/10

Extrait :

23456

 

  • Album : 48 pages
  • Tranche d’âges: 5.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (3 octobre 2019)
  • Collection : Mosquito
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2092590197

1

 

Petite Chose de Lisa Brennan-Jobs (6 novembre 2019)

Elle est née dans une ferme, a été baptisée dans un champ, puis élevée parmi les hippies de Palo Alto. Lisa Brennan-Jobs a vécu une enfance hors norme, entre son père, Steve Jobs, créateur génial et froid de la firme Apple, et sa mère, Chrisann Brennan, artiste au tempérament bohème.

Achat du livrehttps://amzn.to/2qp5F9y

Chronique : Si vous connaissez Steve Jobs, vous savez qu’il était un peu con. Bizarre. Exigeant. Sans compromis. C’est fastidieux. Asocial.

Maintenant, imagine-le comme un parent. Un parent réticent.

Lisa Brennan-Jobs est heureuse de vous décrire cette expérience. Elle est la fille de Jobs et de sa petite amie du lycée, Chrisann Brennan. Jobs depuis le début ni Lisa qui était son enfant quand elle était clairement. Même après un test génétique, il a quand même protesté. Lisa raconte son enfance jusqu’à l’âge adulte, prise entre sa mère hippie, émotionnellement instable, et les emplois éloignés et cruels. C’est une sacrée histoire. Aucun d’entre eux, y compris la manipulatrice Lisa, ne s’en sort très bien.

C’est l’histoire de Lisa, donc c’est l’histoire de sa vie de grandir et de révéler Jobs de son point de vue en tant que sa fille.

Une autre figure centrale du livre est la mère de Lisa, qui l’a souvent déplacée d’un endroit à l’autre, et à côté des années d’enfance de Lisa, les ordinateurs Apple s’imposaient à la fois dans la culture pop et chez une tonne d’utilisateurs, apportant non seulement notoriété mais également questions. Pourquoi Jobs était-il si réticent à reconnaître l’existence de sa fille alors qu’il passait encore du temps avec elle à l’occasion ? Pourquoi le choix du nom de l’ordinateur « Lisa » était-il un tel mystère ? Pourquoi Steve n’avait-il aucun problème avec ses beaux-enfants et ses collègues, mais Lisa a été largement ignorée ? Pendant ce temps, Lisa finit par emménager avec son père, mettant en lumière une relation à la fois tendue et dysfonctionnelle, mais toujours fondée sur une affection désespérée.

Steve Jobs lui-même est décédé et ne peut donc pas parler pour lui-même sur le sujet, donc ce qui est embelli ici  reste un peu brumeux. Pourtant, il met en lumière un côté moins glamour de l’atmosphère de l’Amérique des années 1980 et de l’insensibilité de l’environnement derrière toute cette rhétorique sur les rêves et l’imagination. Il s’agit moins de Steve Jobs que d’une fille qui essaie de comprendre le monde étrange et faussement idyllique dans lequel elle a passé son enfance.

Note : 9 /10

  • Broché : 560 pages
  • Editeur : Les Arènes (6 novembre 2019)
  • Collection : AR.TEMOIGNAGE
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2711201953

517WTy-fJ6L._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

 

Youtube : Assassin’s creed, 2 500 ans d’Histoire

Depuis sa création, la saga Assassin’s Creed® est devenue une porte d’entrée dans l’Histoire pour des millions de joueurs à travers le monde.

Achat du livre : https://amzn.to/31OtCEr

 

Extrait :

345678910

  • Broché : 432 pages
  • Editeur : Les Arènes (9 octobre 2019)
  • Collection : AR.ALBUMS
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2711201821

61ZFrxCdF6L._SX394_BO1,204,203,200_.jpg