Wyld, T1 : La Mort ou la gloire de Nicholas Eames | 16 octobre 2019

Clay Cooper et ses hommes étaient jadis les meilleurs des meilleurs, la bande de mercenaires la plus crainte et la plus renommée de ce côté-ci des Terres du Wyld – de véritables stars adulées de leurs fans. Pourtant leurs jours de gloire sont loin. Les redoutables guerriers se sont perdus de vue. Ils ont vieilli, se sont épaissis et ont abusé de la bouteille – pas forcément dans cet ordre, d’ailleurs.

Achat du livre : https://amzn.to/2Mk5Ziv

Chronique : Cette histoire est pleine d’humour, de monstres, d’armes magiques et de moments touchants avec des monstres (dont certains manient des armes magiques). Si vous voulez  lire une histoire avec une merveilleuse variété de monstres ce livre est comme un bol de crème glacée de toutes les saveurs avec un flocon de chocolat et du sirop et ces petits tubes de sucre colorés dessus. Il y a probablement des guimauves coincées là-dedans aussi. Pure indulgence. Nicholas Eames connaît son sujet l’histoire se tortille, tourne et se pince dans tous les endroits où il faut pour jeter son charme sur n’importe quel fan de fantasy, même s’ils n’ont jamais joué à Donjons et Dragons.

C’est un très bon livre. Clay est un héros plutôt bien écrit, il a la tête froide, pragmatique et mène ses batailles en prenant soin de ses amis sur la défensive. Le reste est aussi assez diversifié, chacun avec sa propre histoire, ses propres raisons d’être là. Il s’agit au fond d’un roman d’épée et de sorcellerie de la vieille école avec des monstres et des batailles à profusion. La magie est de la variété inexpliquée de la vieille école et prend généralement la forme d’objets. Les batailles sont courtes et intenses (sauf la fin qui est longue et intense) mais ce qui ressort vraiment, ce sont les personnages. Tout le groupe est bien fait, et bien que conforme à certains archétypes (des romans fantastiques et des groupes de rock) ils sont si sympathiques que tout cela ne fait qu’ajouter à l’histoire.
Il y a de beaux paragraphes de description et d’observations et cela cadre bien avec l’histoire.  Je m’attendais à une parodie pleine à craquer, mais la moitié du temps, j’ai oublié le truc du « groupe » et j’ai lu un très bon livre avec tous les moments que l’on attend. Il faut la moitié du livre pour que le groupe se remette ensemble, mais il ne se sent pas du tout tiré par les cheveux, il bouge bien et les scènes d’action sont vraiment bien faites. Je le recommande à tous ceux qui cherchent quelque chose d’un peu différent, d’un peu pareil, et bien qu’il ne soit pas profond, il a de la profondeur et est tout simplement amusant.

Note : 9/10

 

  • Broché : 576 pages
  • Editeur : Bragelonne (16 octobre 2019)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1028107666

51rD82b81NL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

Série TV Netflix : Big Mouth saison 3

Bonjour mes chers élèves. Tout le monde est là . Parfait. Que tout le monde s’assied à sa place le cours va commencer. Léo et Hubert-Maurice vous ne commencez pas à discuter sinon ça va finir en heure de colle.
Le cours d’aujourd’hui aura pour thème l’une des séries animées les plus inventives et loufoques qui vient de faire son retour sur Netflix pour une saison 3 des plus réjouissantes, j’ai nommé bigmouth.

16b17ee0-c0fc-442a-a025-84b8a7a16818-big-mouth-season-3.jpeg
Quelqu’un peut me rappeler de quoi parle cette série .
De sexe ? Merci Alphonse tu aurais pu lever le doigt mais pour une fois que tu participes… Alors oui mais non pas uniquement. Durant la saison un et deux lum série s’est surtout attaché à explorer les effets de la puberté sûre de jeunes adolescents. Tout d’abord sur les changements physiques que l’on subit tous à cet âge-là, les auteurs abordent donc tous les petits moments gênants de cette période aux combien charnières, les poils qui poussent, la voix qui mue, j’en passe et des meilleures. Et comme un changement ne vient jamais seul l’esprit et le caractère changent aussi bien souvent à cette période grâce à une montée d’hormones parfois incontrôlable.
Et comment la série est-elle parvenue à incarner cette révolution qui arrive sans crier gare ? Oui Églantine ? Tu disais . Les hormones monsters oui c’est bien ça. Génie monstrueux qui apparaît alors que personne ne les invoquer, les hormones monsters se présentent comme des guides chargés de mener l’adolescent qu’ils accompagnent, ou hantent selon le point de vue, à travers les méandres de la puberté. Sauf que comme leur nom l’indique ce sont des concentrés d’hormones rarement capables de prendre les bonnes décisions.
Et c’est là tout le génie de la série, et son humour aussi, quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ? Oui Gontrand ? Car cela crée une dichotomie entre le réel et la vision du téléspectateur tout en créant un sentiment de détachement qui permet à la série de tout oser ?

costume_halloween_2017_hormone_monster.jpg

On s’en souviendra que tu as sauté une classe mais l’idée est là oui les hormones monster agissent comme ces petits diables que l’on représente juchés sur notre épaule lorsque l’on s’apprête à commettre un acte répréhensible. Car tout le monde sait qu’il n’y a pas de petit diable au final, celui qui prend la mauvaise décision c’est nous-mêmes. Ainsi en regardant Andrew, Nick ou Jessie suivre les conseils de leurs hormones monster on se revoit à leurs âges prendre les mêmes mauvaises décisions et se retrouver dans les mêmes situations gênantes.La saison trois délaisse quelque peu les affres de la puberté pour abordé de plain-pied la question des relations sentimentales et de l’attirance sexuelle. Vaste sujet qui nécessite que les créateurs Nick Groll et Andrew Goldberg… Oui Zabrina ? Oui effectivement ce sont les mêmes prénoms que les deux personnages principaux, c’est bien tu suis. Que les créateurs donc, disais-je, élargissent leurs caméras afin de laisser plus de place aux personnages secondaires. La série adopte un aspect choral parfaitement dosé où nos petites bombes à hormones peuvent s’exprimer vulgairement et de manière maladroite mais tellement touchante.

big_mouth_s3_part2_4x5_v6-copy.jpg

Puisque la série se veut pédagogique depuis ses débuts, les sujets de société qui animent les débats actuellement ont aussi droit à un traitement. On aura donc un épisode sur le sexisme scolaire et sur le harcèlement. Alors oui ça manque parfois de subtilité mais les auteurs ont le mérite de montrer un large panel de réactions et d’avis sur ces questions sans jamais porté de jugement sur les choix que font les jeunes personnages de la série. Ce qui est déjà une réussite.Il y aurait tant et tant à dire sur cette série, sur ses dialogues savoureux, sur les fantômes de la pop qui hantent le grenier de Nick, sur la relation parents-enfants et bien d’autre chose encore mais la fin de la cour approche et je j’entends déjà les chaises racler le sol au fond alors pour finir je vous dirais de foncer regardé cette si ce n’est pas encore fait et d’avaler les trente épisodes plus l’épisode saint Valentin… quoi Leo ? Je peux savoir pourquoi tu rigoles .

Depuis 2016 / 27min / Comédie, Animation
De Nick Kroll, Mark Levin, Andrew Goldberg
Avec John Mulaney, Nick Kroll, Maya Rudolph
Nationalité U.S.A.

big-mouth-season-3-poster.png

Chatapouf, espion du Maharadjah de Pascal BRISSY et Coco Zool

Chatapouf n’est pas un chat ordinaire… c’est un cadeau. Celui qu’on a offert au Maharadjah. Mais alors que la vie de pacha lui tendait les bras, le félin se fait piéger : des bandits l’affublent d’un collier micro, et voilà Chatapouf espion du roi malgré lui ! Il n’a plus qu’une solution : déjouer le complot lui-même pour s’innocenter. Heureusement, son nouvel ami Ricky, le cochon d’Inde, a plein d’idées…

Chronique : La collection poulpe nous offre un nouveau bijou d’humour sorti d’outre-tombe écrit avec brio par Pascal BRISSY avec les illustrations de Coco Zool. Les enfants si vous aimez les romans drôles ce tinté de fantastique ce livre sont faits pour vous. On y découvre un héros enfin un chat…espiègle et rusé mais qui ce fait quand même avoir et nous fait entrer dans une petite comédie d’humour à fond qui est très bien maitrisé avec d’autres thèmes qui sont présents comme la difficulté et le poids de la transmission familiale, les difficultés d’intégration et une critique sociale sur le monde du travail.L’importance d’être aimé, et de donner de l’affection sont très présentes, et Chatapouf malgré ses airs est bien gentil, et ses péripéties et expériences en tous genres font rire.Les petites illustrations sont tantôt cyniques, tantôt tendres ou même émouvantes.Avec des traits relativement simples pour ses personnages notre duo réussit à faire passer tout un panel d’émotion s. Une lecture à la fois facile, drôle, et étonnante.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 168 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Poulpe Fictions (5 septembre 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2377420834

1.jpg

 

L’étrange ronflement de André Bouchard | 14 août 2019

D’où viennent ces bruits que Camille entend depuis sa chambre ? Il semblerait que tout ce tohu-bohu vienne de la bouche grande ouverte de son père endormi dans le salon ! Rââââh ! Hooorrrrk. Ké, ké. Voilà de bien étranges et curieuses sonorités… Une enquête minutieuse s’impose. Camille, Adèle, Hortense, Paul et Hugo vont mener l’enquête. Pour les aider, ils auront besoin d’un grand détective… Et ce détective vous le connaissez très bien, cher lecteur, puisque c’est vous !

Chronique : Ce livre est vraiment très beau avec des illustrations colorées et très riches, beaucoup de choses à observer.
L’histoire demande à l’enfant d’aider la petite troupe qu’est  Adèle, Hortense, Paul, Camille et Hugo à trouver  ce ronflement du père de Camille ; du « cherche et trouve » c’est très interactif. Pour retrouver le détenteur, André Bouchard fait tout un parcours qui l’entraine à poser des questions sur les différentes
solution des plus farfelus.
Humour et suspens sont au rendez vous.

Note : 9,5 / 10

 

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Seuil (14 août 2019)
  • Collection : ALBUM JEUNESSE
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1023512588

IMG_20190822_081309.jpg

 

Les sciences naturelles de Tatsu Nagata, L’écureuil / 22 Aout 2019

Une découverte humoristique de la vie et des moeurs de l’écureuil.

Chronique : Tatsu Nagata est un scientifique japonais totalement farfelu qui va aujourd’hui s’intéresser à l’écureuil. En abordant, avec une grande simplicité, le mode de vie de cette animal , mine de rien, les enfants apprendront beaucoup . Lieu de vie, organisation, morphologie, prédateurs… voilà de quoi devenir un petit expert en la matière !Les illustrations sont dans la même veine simples et amusantes.  Les images illustrent bien le texte en apportant la touche d’humour qui donne l’ambiance de la collection et qui correspond au personnage de Tatsu Nagata.

Éditeur(s) : Seuil Jeunesse
Série(s) : Les sciences naturelles de Tatsu Nagata
Collection(s) : Documentaire
2355568_medium.jpg

L’école des Mini-garous de Julien HERVIEUX et Juliette LAGRANGE | 14 août 2019

La pleine lune réserve bien des surprises !

Au cœur de la forêt, cachée dans le plus grand des chênes, se trouve l’école des mini-garous : on y apprend aux enfants mordus un soir de pleine lune à devenir de vraies terreurs. Mais pour Béa, Franz et Pavel, c’est un peu difficile… En effet, ils se transforment tous les trois en animaux mignons ! Heureusement, pour convaincre leur classe qu’ils ont leur place à l’école, ils ont un plan !

Chronique : Avec «L’école des Mini-garous »  Julien HERVIEUX nous offre un petit bijou cette histoire nous plonge dans le monde de livre de contes d’horreur . Les personnages sont charismatiques et bien ancrés dans les traits de personnalité mis en avant dans les contes. Ils sont simple mais très doux et prenne la magie des personnages de contes pour leurs offrir une âme. Les gentils sont ici superficiels, imbus d’eux-même alors que les méchants se repentissent et apprennent à une mener une vie simple. L’histoire est originale, drôle, bien ficelée et utilise de façon détournée nos habitude pour une relecture loufoque.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 48 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Poulpe Fictions (14 août 2019)
  • Collection : Mini-Poulpe
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2377420826

61V1DrMHt2L._SX367_BO1,204,203,200_.jpg

 

Les poissons (chiffres) de Elo | 3 avril 2019

Après les chiens qui jouent avec les contraires, puis les oiseaux qui présentent les couleurs, l’inventive Élo a imaginé cette fois une série de poissons aux couleurs vibrantes et contrastées, pour apprivoiser les chiffres. Grâce à un savant jeu de rabats, qui ménagent bien des surprises et tout autant de plaisir, comme on le sait puissant moteur d’apprentissage, l’enfant se familiarisera peu à peu avec les chiffres de 1 à 10.

Chronique : Un livre  pour jouer avec les poissons sur les chiffres où les rabats et pliages à travers les pages sont plus malins que d’autre pour jouer, ce qui fait réfléchir l’enfant qui l’entraine de joie en étonnement à travers la très belle famille de poissons rigolos qui son de toute forme de couleurs. Le graphisme est dans que les poissons qui ne sont pas dans de vrais décors mais face à des couleurs afin de faire ressortir l’attraction des jeux proposer.

Un livre à avoir dans sa bibliothèque pour l’apprentissage des enfants.

Note : 9,5/10

Extrait :

123

 

  • Album: 20 pages
  • Editeur : SARBACANE; Édition : Sarbacane (3 avril 2019)
  • Collection : EVEIL
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2377312195

51y66JEYvDL._SY495_BO1,204,203,200_