Avec Mona – 6 janvier 2021 de Alice Meteignier , Didier Lévy

Gaston, le petit crocodile du Nil, fait la vaisselle dans un restaurant à Paris. Il vit dans un minuscule appartement et rêve de retourner sur les lieux de son enfance

Achat : https://amzn.to/35R6MB0

Chronique : Ce livre est une pure merveille idéal pour faire face aux grands bouleversements de la vie mais écrit en toute simplicité avec Gaston le crocodile qui est tout de suite sympa aux yeux des enfants. L’enfant peu s’amuser tout en lisant le récit, il construit l’illustration et comprend donc le texte afin d’apprendre les saisons et d’aborder la notion de temps ce qui fait marcher sa motricité fine. Un très bon livre qui tient toutes ses attentes pour aborder le thème de l’amour.

Note : 10/10

Éditeur : Sarbacane Editions (6 janvier 2021) Langue : : Français Relié : 32 pages ISBN-10 : 2377314260

La honte de la galaxie – 6 janvier 2021 de Alexis Brocas

An 300 000 et des poussières. Sur une planète sans loi aux confins de la Voie lactée. Meryma, 17 ans, se noie dans les drogues et la mélancolie pour oublier son passé tumultueux d’héroïne des guerres impériales – ainsi que le scandale qui a fait d’elle la honte de la Galaxie

Achat : https://amzn.to/2XRIORC

Chronique :Chacun trace ses propres lignes en matière de prose. Certains veulent des lignes très professionnelles qui mettent l’accent sur l’histoire. D’autres aiment se perdre dans la beauté de la langue. Il y a une ligne qui sépare la prose poétique de la prose violette et chacun en dessine sa propre version. J’ai aimé l’écriture du livre. C’était dramatique et parfois un peu exagéré, mais c’était fait avec habileté et je ne l’ai pas considéré comme violet.

Au début, le livre a de fortes vibrations de Dune avec des restrictions technologiques qui ont conduit à l’équivalent du livre de mentats, et des hiérarchies féodales qui se superposent à un monde de haute technologie. La planète possède même un élément rare et précieux pour les mines et les puissants commerçants qui viennent négocier pour elle.

Il y a la prose poétique susmentionnée. Ensuite, il y a le fait que nous avons un grand récit encadré dans lequel, beaucoup plus tard, notre héroïne est une figure et au fur et à mesure que le livre se déroule nous constatons une coupure entre l’échelle de l’histoire et le cadre.

Quoi qu’il en soit, plutôt que des batailles spatiales et des canons à rayons, il s’agit en fait d’un livre basé sur les planètes, avec des combats axé sur les personnages, et dont l’intrigue est en grande partie motivée par la curiosité de ne pas suivre les ordres, qu’ils viennent de sa famille ou d’autres membres de la noblesse de l’empire.

Je n’ai pas lu de science-fiction de ce type depuis un certain temps, et c’est un bon rappel. Je me suis bien amusé avec le livre.

Note : 9,5/10

Éditeur : Sarbacane Editions (6 janvier 2021) Langue : : Français Broché : 512 pages ISBN-10 : 2377315461

Les papis contre-attaquent – 6 janvier 2021 de Claire Renaud

« Je m’inquiète. Papi ne dort plus la nuit, il va et vient dans l’appartement et fait un sacré raffut. Je crois que c’est parce que son pote, Léonard, le barreur de leur bateau au club d’aviron, a été placé dans une maison de retraite.

Achat : https://amzn.to/2XOtjd4

Chronique : Un livre vraiment loufoque mais si on aime ce style un peu décaler hors de la norme et que l’on croit aux licornes ce livre est fait pour vous et vous aller le déguster avec plaisir tant il est drôle, insolite, écrit de telle manière que chaque enfant peut s’identifier au personnage principal. Claire Renaud qui a un humour bien mordant et qui sait faire mouche. Et cette réussite ne serait pas aussi sans Maurèen Poignonec qui réalise des dessins tout simplement parfaits. On s’y croirait! Grâce aux petites et grandes illustrations, notre imaginaire devient réel sans tout dévoiler. L’enfant peut aisément continuer à imaginer certaines scènes tout en se référant aux petits dessins parsemés de-ci delà à travers l’histoire. Claire Renaud arrive à aborder des sujets par spécialement anodins pour nos enfants, comme les maisons de retraite et les enfants disent à problèmes, tout ça dans l’humour et dans un univers fantastique que nos têtes blondes affectionnent tout particulièrement et ça j’ai vraiment apprécié. C’est encore un livre de la collection Pépix que j’ai vraiment appréciée, à chaque parution de leurs romans, les Éditions Sarbacane m’enchantent, toutes leurs histoires sont différentes mais elles sont d’une qualité exemplaire. Si vous avez des enfants, neveux, nièces, petits voisins, n’hésitez pas à leur mettre ce livre entre les mains je suis sure qu’ils seront ravis de lire les aventures de cette bandes.

Note : 9,5/10

Éditeur : Sarbacane Editions (6 janvier 2021) Langue : : Français Broché : 206 pages ISBN-10 : 2377315453

Scrox, Brax et fin du monde – 7 janvier 2021 de Nadine DEBERTOLIS , Églantine CEULEMANS

Alicia et Milo ont été enlevés par les Scrox et les Brax, des habitants d’une réalité parallèle à la nôtre, qui leur expliquent que le destin du monde est entre leurs mains. Eux seuls sont capables d’arrêter la météorite qui fonce vers la Terre !

Achat : https://amzn.to/3nHqkhe

Chronique : Voici une histoire douce et mettant en vedette Alicia et Milo enlevés par les Scrox et les Brax, des habitants d’une réalité parallèle à la nôtre .  C’est le genre de livre d’aventure qui diffère visuellement de son monde qui est très intéressant. J’aime l’histoire, elle peut atteindre des sommets. J’aime aussi le style de dessin. Les personnage sont horrible (dans le bon sens du terme), et les personnages principaux sont ntéressant et pas seulement pleurnichard ou un cas vide qui est ennuyeux et malheureusement un cas typique des livres pour enfants .Un livre qui accorde toute la place au fantastique!
Un belle porte d’entré dans le monde de l’aventure pour jeunes et moins jeunes lecteurs.

Note : 9/10

Éditeur : Poulpe Fictions (7 janvier 2021) Langue : : Français Broché : 288 pages ISBN-10 : 2377421334

Embrouilles au Comptoir de la Fesse Plate – 7 janvier 2021 de Gilles ABIER

Le long de la Baie des Toucans, entre des montagnes infranchissables et une jungle touffue, se cache le Comptoir de la Fesse Plate.

Achat : https://amzn.to/38JUJr4

Chronique : Un roman jeunesse bien rigolo et qui ne se prend pas la tête. Au départ il faut bien sur aimer l’univers des pirates pour pouvoir lire se livre qui est très bien fait. L’humour est évidemment bien présent. L’auteur sait faire rire et rend les gags comiques et très drôles, grâce au superbes illustrations.
Les enfants vont adorer la tête des enfants, leur air très surpris lors des chutes des gags, comme s’ils ne comprenaient pas du tout ce qui se passe.
Certains gags interfèrent avec les suivants, ce qui fait qu’ils se mélangent, et c’est ça qui fait le comique. Les gags sont tantôt courts, tantôt longs.
Assez souvent, on est induit en erreur par l’auteur, du fait que ce n’est qu’au moment de la chute que l’on comprend le ridicule de la situation. De quoi faire rêver les enfants, et notamment les petits garçons qui prendront sans aucun doute beaucoup de plaisir à (re)lire et se faire lire cette histoire.

Note : 9,5/10

Éditeur : Poulpe Fictions (7 janvier 2021) Langue : : Français Broché : 240 pages ISBN-10 : 2377421032

Parler comme tu respires – 6 janvier 2021 de Isabelle Pandazopoulos

Sibylle a 15 ans. Depuis son entrée au CP, elle bégaie, ce qui ne l’empêche pas d’être une excellente élève, très douée en dessin

Achat : https://amzn.to/2LgxI63

Chronique : Merci, Isabelle Pandazopoulos, d’avoir dépeint la douleur, les horreurs et les légères touches d’espoir qui accompagnent la maladie de Sibylle qui montre les illusions, les doutes et les épisodes de dysrégulation émotionnelle qui accompagnent le désordre schizoaffectif, et il le fait d’une manière qui fait avancer l’intrigue tout en honorant la douleur à travers ce personnage . Malgré le plaisir que j’éprouve à lire ce livre, je me demande comment les lecteurs qui connaissent moins bien la maladie percevront la double narration de Isabelle Pandazopoulos, C’est un roman captivant et émouvant sur un garçon déchiré entre deux réalités. Recommandé. Cette lecture ne vous laissera pas indifférant.

Note : 9,5/10

Éditeur : Rageot Editeur (6 janvier 2021) Langue : : Français Broché : 320 pages ISBN-10 : 2700275411

La chronique des Bridgerton, Tomes 1 et 2 – 6 janvier 2021 de Julia Quinn

Très chers lecteurs, quelle saison ! Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé.

Achat : https://amzn.to/38bjDj5

Chronique : Donc… écrire cette critique est délicat parce qu’il y a une scène très controversée dans ce livre que beaucoup de gens (à juste titre) détestent et cela les a aigris sur l’histoire. Je savais qu’une telle scène existait, même si je n’en connaissais pas tous les détails, et cela a peut-être coloré mon expérience.

Cela dit…. J’ai adoré Le Duc et moi ! Et j’ai hâte de poursuivre la lecture de la série. Je suis tombée amoureuse des personnages, du monde et du ton presque immédiatement. De Lady Whistledown à la famille Bridgerton toute entière et à leur matriarche hilarante mais forte, en passant par les badinages et les situations comiques impliquant Simon et Daphné, je suis là pour tout cela. Je veux aborder la controverse parce qu’elle est sensible, mais aussi parce que je ne sais pas quelle est la dernière fois où je me suis sentie liée et investie dans une série romantique dès le début. Je peux déjà dire que c’est quelque chose que je voudrai relire à l’avenir.

Cela dit, parlons de l’éléphant dans la pièce : la scène en question se déroule après le mariage de Simon et Daphné. C’est une situation compliquée, et à partir de maintenant, vous devez vous attendre à des spoilers….

AVERTISSEMENT SPOILER !

Ce qu’il faut savoir : Simon a commencé à parler tard et a bégayé. Son trou du cul de père l’a traité de stupide et ne voulait rien savoir de lui. Maintenant, son père est mort, mais il a juré de ne jamais avoir d’enfants et ne prévoit pas de se marier. Ce qui se complique lorsqu’il s’agite avec Daphné et qu’il doit l’épouser pour préserver sa réputation….

Daphné (comme la plupart des jeunes femmes de son époque) n’a jamais suivi de cours d’éducation sexuelle et ne sait donc pratiquement rien sur le sexe ou le fonctionnement de la conception. Cela donne lieu à des scènes et des conversations hilarantes, mais c’est aussi tragiquement exact sur le plan historique. Ainsi, lorsqu’elle épouse Simon, elle ne se rend pas compte que lorsqu’il dit qu’il « ne peut pas » avoir d’enfants, ce qu’il veut vraiment dire, c’est qu’il « n’en aura pas ». Elle ne réalise pas non plus ce qu’il fait lorsqu’il se retire à chaque fois qu’ils ont des relations sexuelles. Simon profite de sa naïveté, même en connaissant son désir intense d’avoir des enfants, et lui ment en gros pendant des mois. Honnêtement, j’ai trouvé son comportement assez répréhensible et égoïste, même si nous comprenons qu’il est ancré dans un traumatisme.

Donc, lorsque Daphné en apprend plus sur la façon dont les choses fonctionnent et qu’elle réalise qu’on lui a menti, cela déclenche un conflit, compréhensiblement géant, où elle dit (à juste titre selon moi) à Simon qu’elle ne sera plus dans son lit. Il se saoule et rentre à la maison en lui demandant de rester avec lui et d’être avec lui. Cela ouvre la voie à un comportement plus horrible, où Daphné couche avec lui et refuse de le laisser se retirer. Ouf. Ok, donc il y a des gens qui disent que c’est fondamentalement un viol conjugal. Et en lisant la scène…en quelque sorte ? Il y a certainement des éléments de consentement douteux au moins.

Le truc c’est que ce n’est pas aussi bien peint, ou aussi sexy dans le livre. C’est très clairement dépeint comme mal, mais je pense aussi que du point de vue d’une jeune femme protégée et relativement impuissante à l’époque, je comprends en quelque sorte. Égoïste ? Bien sûr. Les deux sont égoïstes et font des choses terribles, mais pour moi, cela fait partie du but et de la façon dont elles ont appris et grandi ensemble. Je pense que l’auteur fait un travail fantastique en créant un portrait nuancé de ce que chacune d’entre elles a vécu et de la façon dont cela influence leurs choix.

Je suis heureux qu’un enfant n’ait pas été le produit de cette nuit-là. J’aurais eu plus de mal à gérer cela, mais ce n’est pas un problème. Je tiens également à dire que, parce que je savais qu’il y avait une sorte de scène potentiellement problématique, j’ai compris très tôt ce qui allait se passer. J’entends certaines personnes dire qu’elles ont été prises de court, mais pour moi, c’était comme regarder un train s’écraser sur la voie ferrée. Et c’est un vrai problème aussi, pas si différent de celui des femmes de la vie réelle qui « oublient » de prendre leur contraception dans l’espoir d’avoir un bébé dont leur partenaire ne veut pas. Car si les gens appellent cela un viol, ce n’est pas vraiment le sexe qui n’était pas désiré. C’était la grossesse potentielle. Ce qui n’est toujours pas correct, mais j’apprécie que l’auteur s’intéresse à cette question.

J’ai réfléchi à ce sujet pendant un certain temps avant d’écrire cette critique parce que je sais que c’est un sujet controversé. Pour les lecteurs qui ont détesté ce sujet et qui ne veulent plus rien avoir à faire avec ces personnages, c’est valable, surtout s’il s’agit d’un sujet qui suscite des réactions personnelles. J’imagine que si le livre était écrit aujourd’hui plutôt qu’il y a plus de 20 ans, l’auteur le traiterait peut-être un peu plus soigneusement (il est vrai que nous aurions peut-être eu besoin d’une plus grande conversation sur ce qui s’est passé entre les personnages plus tard), mais je l’ai trouvé convaincant et stimulant, et la plus grande partie du livre était juste très amusante et m’a fait rire à gorge déployée à de multiples reprises !

Note : 8,5/10

Éditeur : J’ai lu (6 janvier 2021) Langue : : Français Broché : 320 pages ISBN-10 : 2290254738

Titus et les lamas joyeux – Mission sac de piscine / Au secours, un ado de de Anne-Gaëlle Balpe (Auteur), Zoé Plane (Illustrations)

Les Lamas Joyeux sont toujours prêts et ils n’ont peur de rien.

Achat : https://amzn.to/38qkIlJ & https://amzn.to/3ri54Sk

Chronique : Une BD surprenante qui explique en douceur et permet une réflexion sur l’amitié et la fraternité plutôt saine pour éviter parler de la vie scolaire. Les illustrations en couleurs sont exceptionnelles sur les expressions des personnages, du fait du trait caricatural, ce qui va vous valoir des crises de fous rires !
Vous avez soif de mésaventures… euh, d’aventures très marrantes avec des personnalités complètement décalées, cette bande dessinée est pour vous !

Note : 9,5/10

Éditeur : Nathan (1 octobre 2020) Langue : : Français Relié : 40 pages ISBN-10 : 2092594486

Nom d’un Poulpe ! : Le Pacte de l’amitié de MISS PATY

La famille Poulpe est prête pour les vacances, leur fils Tom a enfin atteint l’âge de visiter la Surface. Dernière étape avant de sortir de l’eau : la métamorphose !

Achat : https://amzn.to/3mEFUJQ

Chronique : Bravo à Miss Paty pour cette belle bd plein de gribouillis, de différentes polices de caractères pour l’écriture des jeunes lecteurs le trouveront intéressant. Même si le livre a 96 pages, la quantité d’écriture sur chaque page est très bien maitrisé que ce soit dans les dessins comme des textes. Ainsi, le livre peut être facilement consommé par les jeunes lecteurs. L’histoire est simple et certains lecteurs pourraient trouver cela un peu long, mais ce serait un excellent choix pour un enfant d’âge moyen qui vient de commencer à lire seul.

Note : 9/10

Éditeur : Slalom (13 août 2020) Langue : : Français Broché : 96 pages ISBN-10 : 2375542509

Steam Sailors – tome 2 Les Alchimistes – 19 novembre 2020 de E.s. Green

Il fut un temps où les Alchimistes nourrissaient le Haut et Bas- Monde de leurs inventions merveilleuses, produits de magie et de science. Une époque révolue depuis que les Industriels ont éradiqué les Alchimistes et leur formidable savoir. Pourtant, on raconte qu’à l’aube de leur disparition, ils auraient caché leur fabuleux trésor dans une cité secrète…

Achat : https://amzn.to/3rgl4UR

Chronique : Steam Sailors se déroule dans un univers steampunk où le monde est divisé en deux : celui d’en Bas (royaume des Ingénieurs) et celui d’en Haut (ancien royaume des Alchimistes, aujourd’hui disparus) rendu inaccessible depuis la Grande Fracture. Prudence est issue du Bas-Monde et a des dons psychiques qui la mettent à l’écart de ses pairs jusqu’à ce qu’elle soit enlevée par les pirates du navire de l’Héliotrope ! S’ensuit une chasse au trésor pour retrouver la cité perdue des Alchimistes, des courses poursuites avec la marine royale et la découverte d’un univers fantastique !

Le personnage de Prudence est attachant, c’est une adolescente qui a toujours su se débrouiller par elle même et elle ne compte pas laisser une bande de pirates lui dicter ce qu’elle doit faire ! De même, on a des pirates pas si méchants qu’on a presque envie d’avoir pour grands frères tant ils sont tendres avec leur petite Prudence. Et c’est malheureusement là que le bât blesse : le manichéisme et le manque de complexité des personnages. Steam Sailors est un roman jeunesse, pas jeunes adultes, et ça se ressent à la lecture. Les personnages sont presque caricaturaux par moments et très manichéens : les pirates sont gentils, Prudence est débrouillarde et gentille, les soldats de la flotte royale sont des gros méchants. De même, les obstacles sont rapidement surmontés et nos héros ne sont jamais en réelles difficultés. Pour autant, cela n’a pas gêné ma lecture, j’ai été transportée par les talents de conteuse d’Ellie S. Green : ce roman est basé sur une histoire qu’elle racontait à ses frères et ça se sent pour le pire comme pour le meilleur.

Autant vous le dire tout de suite, si ce roman est un coup de coeur malgré ses petites erreurs, c’est avant tout grâce à son univers ! Savant mélange de La Planète au Trésor et Pirates des Caraïbes, on y retrouve un monde avec des créatures fantastiques, où les différentes races se mêlent malgré un passé trouble. Quel plaisir ça a été d’aller à Port-Régal (si je ne me trompe pas de nom), puis de naviguer dans les airs jusqu’au Nord et jouer à une sorte de hockey sur pont de navire avec les hommes du Nord… Ce roman a tout pour faire rêver les enfants et jeunes adolescents

Note : 9/10

Éditeur : Gulf stream éditeur (19 novembre 2020) Langue : : Français Broché : 384 pages ISBN-10 : 2354888112