Le Club de l’Ours Polaire, 2 de Alex Bell,| 13 juin 2019

Une île maudite peuplée de sorcières, de trolls et de loups damnés : la suite tant attendue du Club de l’Ours Polaire.Personne n’est jamais revenu vivant du Mont des Sorcières, or c’est justement là que se dirige le père de Stella… Accompagnée d’Ethan, Shay, Dragigus et de Gideon, un explorateur du Club du Chat de Jungle pas très coopératif, la jeune fille doit à tout prix lui venir en aide.

Chronique : Il s’agit du deuxième volet de la série Le Club de l’Ours Polaire

Si je devais définir ce livre en un seul mot, ce serait ceci : ADORABLE ! Les personnages du premier livre reviennent, avec leurs aventures cette fois-ci dans la fameuse Montagne des Sorcières, où peu d’explorateurs osent s’aventurer. Ces intrépides mini-explorateurs en apprennent davantage sur leur boussole morale en naviguant dans le ciel et sur les terres pour la justice. Au fur et à mesure qu’ils élargissent leurs cartes du monde, ils découvrent qu’ils ont beaucoup à apprendre sur eux-mêmes et sur ce qui se passe beaucoup plus près de chez eux dans ce processus.

Tout comme dans la série précédente, ce livre a été imprégné d’une forte dose de féminisme et était une lecture inclusive qui prêchait les dangers des jugements hâtifs et de l’acceptation des différences des autres. Je suis un fan indéfectible de ces personnages et je voyagerai avec eux dans toutes les aventures futures qu’ils entreprendront.

Si vous avez aimé le premier livre de la série, je suis certain que vous aimerez aussi celui-ci. Cette fois-ci, le roman prend la forme d’une aventure plus contrôlée, les protagonistes se dirigeant vers une montagne dangereuse dans l’espoir de sauver le père de Stella. Cependant, cela ne gêne pas du tout le rythme. L’équipe passe d’une aventure à l’autre, cette fois-ci face à des requins volants, des loups buveurs d’âme et un pique-nique d’ours en peluche en mission pour affronter la sorcière qui a assassiné les parents biologiques de Stella.

L’univers de Bell est toujours aussi fantaisiste et charmant, s’inspirant de plusieurs histoires féeriques, mais ajoutant aussi ses propres éléments créatifs. Cependant, j’ai commencé à penser que ce roman était peut-être un peu occupé cette fois-ci. Alors que la fête dans le livre précédent était gérable, dans ce livre elle passe à cinq enfants, un chameau, un morse, un dinosaure pygmée, quatre fées, un loup spirituel, un génie et un sac de grenouilles, rendant de plus en plus difficile de se rappeler comment on appelle chacun !

Pourtant, le roman était immensément satisfaisant à lire, se terminant au moment parfait pour clore cette aventure tout en laissant beaucoup de place à la suite. Le livre véhiculait également un merveilleux message sur le profilage racial, avec à la fois les attitudes que les gens adoptent envers les princesses des neiges et les sorcières qui forment l’ossature du roman. Il enseigne au lecteur à ne pas faire d’hypothèses sur les gens en raison de leur race et de leurs antécédents, ce qui est certainement un message très important à notre époque.

Les acteurs sont encore très forts et chaque personnage a une personnalité distincte, mais je ne pensais pas que ce roman les développait aussi bien que le précédent. Alors que le dernier livre donnait à chacun d’eux quelque chose à faire, ce roman mettait principalement l’accent sur Stella et les autres en quelque sorte s’estompait à l’arrière-plan. Pourtant, j’ai été ravi par l’ajout de Cadi à la distribution, car c’est formidable d’avoir une autre protagoniste féminine forte dans une histoire qui est par ailleurs très dominée par les hommes.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 400 pages
  • Tranche d’âges: 10 – 13 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (13 juin 2019)
  • Collection : GRAND FORMAT LI
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 207508033X

2.jpg

 

Le Club de l’Ours Polaire, 1: 1. Stella et les mondes gelés de Alex Bell | 13 juin 2019

Stella Flocus Pearl a toujours voulu accompagner sur les terres inconnues de ses voyages. Son rêve se réalise le jour de ses douze ans : partir en exploration avec le Club de l’Ours Polaire ! Aux côtés d’un chuchoteur de loups, d’un magicien snob et arrogant et d’un demi-elfe timide et maladroit, Stella se lance à la conquête des étendues polaires. Mais une catastrophe vient bouleverser l’expédition et d’inombrables dangers se dressent bientôt sur leur chemin.

Chronique : Stella Pearl est adoptée, elle vit avec son père Felix, et leur multitude de dinosaures pygmées, des licornes et un ours polaire. Stella veut être exploratrice, navigatrice pour être exacte, mais Le Club de l’Ours Polaire interdit aux femmes d’être exploratrices, mais Felix met son honneur et son rôle dans le club en jeu et Stella se retrouve bientôt dans ce club, avec son amie Beanie, et Shay. Le Club de l’Ours Polaire entreprend une mission pour trouver la partie la plus froide des glaces, mais ce n’est pas une mission en solo, et c’est ainsi qu’ils rencontrent Ethan, un garçon arrogant et égoïste qui déteste Stella, Beanie et Shay. Mais des circonstances inattendues impliquant des loups achetés à la hâte, un troupeau de mammouths laineux et un pont de glace brisé, trouvent ce jeune groupe d’explorateurs seuls dans les glaces, essayant de trouver un chemin vers la partie la plus froide en un seul morceau.

Le Club de l’Ours Polaire était le livre qu’il me fallait lire. Dès que j’ai commencé à lire, je n’ai pas arrêté, j’aime la relation que Stella et Felix ont. J’aime la façon dont Stella n’a pas peur de repousser les limites, et comment Felix ne la retient pas mais l’encourage. J’adore son aspect magique, qui ne voudrait pas d’une licorne, d’un dragon pygmée, d’un ours polaire (moins l’écrasement potentiel), ou même de mini pingouins dans un mini iglou. Même le côté le plus méchant des créatures magiques a un impact.

Le Club de l’Ours Polaire  est le livre parfait pour un enfant ou un adulte à la recherche d’aventure…ou un adulte. J’adore la facilité avec laquelle l’intrigue était facile à suivre, mais ça vous a donné envie d’en savoir plus. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, certains secrets et passés sont révélés (un que j’ai deviné) mais voir ce qui vient de ces révélations compense pour les parties tristes.

Il y a de l’humour, du danger, du mystère et des moments vraiment réconfortants. Il y a une merveilleuse croissance des personnages, le style d’écriture est magnifique, et le monde qu’Alex Bell a créé est si unique et plein d’émerveillement .

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 336 pages
  • Tranche d’âges: 10 – 13 années
  • Editeur : Folio Junior (13 juin 2019)
  • Collection : Folio Junior
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2075080283

51l1F-UkrnL._SX346_BO1,204,203,200_.jpg

 

Mythologie & Compagnie : Ulysse et le cheval de bois / Hercule et le lion de Némée / Ariane et le défi du labyrinthe | 13 juin 2019

Des romans d’aventures pour découvrir la mythologie.

Chronique : C’est une adaptation très fidèle des grands mythes, écrit très simplement, assez bref (une cinquantaine de pages pour chaque titre). Texte de qualité qui se lit avec une très grande facilité (pas de vocabulaire compliqué, l’histoire va à l’essentiel). Je suis vraiment impressionnée par la facilité avec laquelle les auteurs mettent à la portée des plus jeunes des passages de textes historiques souvent compliqués. Autant de sujets passionnants sur lesquels les enfants s’interrogent. Le tout est traité de manière très ludique avec des images colorées et c’est vraiment passionnant, aussi bien pour les enfants que pour leurs parents !

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 48 pages
  • Tranche d’âges: 8.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (13 juin 2019)
  • Collection : Mythologie et compagnie

 

Magic Charly (Tome 1-L’apprenti) de Audrey Alwett et Stan Manoukian | 6 juin 2019

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l’existence des magiciers. C’est le cas de Charly Vernier, jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S’il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n’a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicien.

Chronique :  Le livre commence par un prologue qui se déroule 5 ans plus tôt ensuite on retrouve Charly à Aix-en-Provence. Sa mère et lui attendent avec anxiété l’arrivée de dame Melisse, la grand-mère de Charly qui vient vivre avec eux. Celle-ci a disparu depuis 5 ans, elle revient fort diminuée, on dirait qu’elle a tout oublié. Un état proche de la démence sénile. Charly en déballant les bagages de sa grand-mère ouvre une malle, il entend une voix qui l’appelle….

L’univers que l’on découvre au fur et à mesure de la lecture est prenant. Il y a tout un monde magique en parallèle d’un monde normal même si le livre ressemble à beaucoup de point à un certain Harry Potter, Charly voit un nouveau monde qui s’offre à lui. Tout est nouveau, il est assez déstabilisé par ce qu’il apprend mais il garde son calme et malgré sa piètre efficacité en magie, il ne baisse pas les bras. Dans cette initiation à la magie, il est aidé par Sapotille, une apprentie magicienne . Au début adversaires, ils deviennent vite amis et s’entraident face aux problèmes qu’ils rencontrent.

Audrey Alwett pose les jalons de sa saga avec un premier tome immersif et particulièrement bien réussi pour que l’on appréhende l’univers, ses codes, les différents types de pouvoirs, les personnages qui y évoluent. et le ton mesuré permet de soulager les moments plus chargés en émotion. L’atmosphère est sombre mais il y a des situations délicates en ce qui concerne les sentiments et les amitiés. Tout est bien caractérisé par les environnements des personnages.

La fin est soignée et ordonnée, mais il y avait encore beaucoup de matériel dans le livre qui n’ont pas été développé, des astuces intrigantes  mais jamais explorées et qui le seront dans un second tome .
C’ est une histoire qui fera appel aux amateurs de magie et de fantasy.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (6 juin 2019)
  • Collection : GRAND FORMAT LI
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2075121451

3.jpg

 

 

Mon ours de Ilya Green | 2 mai 2019

 » Avec mon ours, on est très sauvages. On vit dans la forêt avec les tigres et les fourmis… »
Un album tout en douceur pour les tout-petits, basé sur le faire semblant

Chronique : Bien cartonné, cet album est idéal pour passer un moment tout doux avec votre enfant et son doudou dès que le soleil aura compris qu’on est au mois de juin. Comme un imagier, il  propose des moments d’escapade, tout ce qu’on peut voir ou ce à quoi on peut penser quand on joue dehors. Ludique et mignon.

Note : 9/10

 

  • Album: 14 pages
  • Tranche d’âges: 2.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (2 mai 2019)
  • Collection : ALBUMS BEBE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 209258944X

51wl1gpxqbL._SY486_BO1,204,203,200_.jpg

 

La petite histoire des chiffres – Dès 18 mois de Florence Langlois | 6 juin 2019

Grogrochien est fatigué, il s’apprête à dormir quand un mouton lui demande : « Je peux dormir avec toi ? » Grogrochien accepte de mauvais grâce, prêt à se coucher mais… un 2e mouton arrive, puis un 3e, puis… Finalement, Grogrochien se retrouve entouré par 10 moutons ! Excédé, il crie : »ça suffit maintenant, je n’arrive plus à dormir ! »

Chronique : Un livre  pour jouer avec les moutons sur les chiffres où Grogrochien  va accepter au fur et à mesure du récit les moutons,  ce qui fait réfléchir l’enfant qui l’entraine de joie à conté les chiffres. Le graphisme est sublime et on s’amuse vraiment avec cette histoire bien rigolote.Un livre à avoir dans sa bibliothèque pour l’apprentissage des enfants.

Note : 9,5/10

  • Album: 18 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Nathan (6 juin 2019)
  • Collection : Ouistiti rigolos
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2092579576

51gXQmlz3PL._SX477_BO1,204,203,200_.jpg

La petite histoire de la colère – Dès 18 mois de Me Florence Langlois | 6 juin 2019

Tous les soirs, la sorcière Dudule va se coucher,
pendue au plafond et… on voit sa culotte ! Hibou, Dindon et Dragon rigolent. Mais ce soir la sorcière se met vraiment en colère. Abracadabra, elle les transforme en limace et en bouse de vache.
Et maintenant ?

Chronique : Avec la collection « Ouistiti fait rire les petits » de Florence Langlois les enfants vont pouvoir s’amuser de façon créative et ludique suivant les histoires qu’ils choisissent, ici une histoire sur la Colère  ce qui rend la lecture ludique. Très drôle , un peu scatologique mais qui fait rire. Les enfants, et même les parents s’amuseront et voudront en lire plus. C’est aussi une très bonne idée de cadeaux. l’autre point positif est que le livre est de qualité.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 18 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Nathan (6 juin 2019)
  • Collection : Ouistiti rigolos
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2092579673

51RXSXPoUUL._SY496_BO1,204,203,200_.jpg