Efroyabl ange (17 février 2019) de Iain Banks

Une femme nullement humaine, une autre qui s’entête à porter son nom d’homme, un militaire huit puis sept fois mort, un enfant au verbe particulier – tels sont les héros qui doivent sauver la Terre. Ils rencontreront, au cours de leur quête, des vivants comploteurs, des morts bien renseignés, une fourmi farceuse, quelques paresseux chuinteurs et nombre d’oiseaux bavards et d’outre-cieux. Efroyabl ange1, plus qu’un récit de science-fiction, est un conte narquois, peuplé d’êtres étranges, d’univers imbriqués et de rebondissements joyeux.

Chronique : Iain M. Banks est un géant : il donne l’impression que l’imagination humaine, et en tous cas la sienne, ne connaît pas de limites. La Grande Tour du château d’Efroyabl Ange1 atteint les étoiles à travers les nuages, et c’est ainsi que Iain M. Banks nous entraine dans son récit, vers une destination inconnue et sur un chemin extraordinaire ponctué de multiples rebondissements.
Quatre narrateurs aux voix très distinctes construisent successivement la trame de cette histoire. Ils ont sans doute un rôle à jouer pour sauver le monde, mais ne connaissent rien de leur but : une femme non-humaine apparemment amnésique, vrai personnage de conte dénommée Asura ; Gadfium la savante en chef à l’esprit rationnel ; le comte Sessine, personnage incarnant une combinaison rare de pouvoir et de courage, dont le rôle principal ici est de mourir et de renaître ; et enfin l’attachant Bascule, jeune moine naïf et courageux et qui peut communiquer avec la Crypte pour capter les états de conscience qui y sont enfouis.

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 432 pages
  • Editeur : Folio (7 février 2019)
  • Collection : Folio. Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2072790670

51smav539RL._SX302_BO1,204,203,200_.jpg

 

Rêves de machines (7 février 2019) de Louisa Hall et Hélène Papot

1663, la jeune Mary Bradford fuit l’Angleterre avec sa famille pour le Nouveau Monde. À bord de leur navire, elle fait la connaissance de l’époux à qui ses parents la destinent. 1928, Alan Turing planche sur le fonctionnement du cerveau et de l’esprit humain. 1968, Karl Dettman crée le logiciel de discussion MARY.

Chronique:Cinq époques et cinq personnages s’entremêlent dans ce récit : Mary en 1663, Alan en 1928, Karl en 1968, Gaby en 2035 et Stephen en 2040. Un point commun les réunit : leur participation proche ou lointaine à l’élaboration de machines qui vont bouleverser leur vie.

Louisa Hall, auteure américaine, nous entraîne dans le monde de l’intelligence artificielle et de ses dérives. Roman puissant, imaginatif, aux personnages émouvants et attachants (certains ayant réellement existé comme Alan Turing) victimes de leur passion pour élaborer des machines qui vont parfois les dépasser, mais auxquelles ils en demandent toujours davantage, au risque de se perdre. Où est la frontière entre l’humain et le robot ?

Roman qui pourra paraître un peu ardu à ceux qui n’accrochent pas avec le monde robotique, mais passionnant pour les autres. Cinq destins en puzzle. Etrange, inquiétant et fascinant.

Note : 9/10

 

  • Poche: 432 pages
  • Editeur : Folio (7 février 2019)
  • Collection : Folio. Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2072830311

51ZBaPvwAJL._SX301_BO1,204,203,200_.jpg

 

Les filles peuvent le faire aussi / Les garçons peuvent le faire aussi (14 février 2019) de Sophie GOURION et Isabelle MAROGER

Un album qui invite les enfants à être libres ! Le football, c’est pas pour les filles ! Les poupées, c’est pas pour les garçons ! Les garçons ne pleurent pas ! Les filles n’aiment pas se salir !

Chronique : Sophie GOURION nous propose une histoire à la fois magique et poétique. C’est à un extraordinaire voyage sur l’univers des enfants, que ce soit fille ou garçon l’auteur plaide pour que les jeunes lecteurs conservent cette curiosité intellectuelle, un inestimable don, qui leur permet de voir ce que les adultes ne peuvent (veulent) plus voir! Et l’énonce de manière explicite.
Ce récit est superbement illustré par les dessins réaliste de Isabelle MAROGER

Extrait :

 

  • Album: 48 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 8 années
  • Editeur : Grund (14 février 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2324022605

41wCWrMCQjL._SX420_BO1,204,203,200_

 

Le cache-cache des émotions de Petit Chat (31 janvier 2019) de Fabien Ockto LAMBERT

Parce qu’on apprend mieux en jouant : un livre jeu où l’enfant s’amuse à reconnaître les émotions afin de trouver le petit chat joyeux, triste, effrayé, calme… sur chaque planche. Il est important que l’enfant apprenne à reconnaître les émotions car en les décodant, il parviendra à les accepter et les nommer pour mieux gérer son stress, s’adapter et développer son empathie.
Ce titre a été réalisé d’après les personnages imaginés par l’auteure – sophrologue, Audrey Bouquet et l’illustrateur Fabien Öckto Lambert.

Chronique : Ce livre sur les émotions du chat est une petite poésie dont on ne sort pas indemne . Ce livre est tout à fait aventureux, ludique, profondément intéressant pour l’enfant. Fabien Ockto LAMBERT à trouver un moyen d’expliquer et de toucher les enfants qui luttent pour comprendre leurs émotions qu’ils ont en eux  et tout ce qui peut arriver. Tout est prudemment optimiste tout en évitant tout élément télécommandé mais sait toucher avec de sublime dessin ce qui est incroyable en termes de style d’écriture, de dessins et  de stimulation.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 20 pages
  • Tranche d’âges: – 2 années
  • Editeur : Langue au Chat (31 janvier 2019)
  • Collection : Les émotions de Petit Chat
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2806309816

41CyDsjrsRL._SX267_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

Elmer cherche et trouve (13 février 2019) de David McKee

Elmer et ses amis adorent se cacher. Amuse-toi à les découvrir dans ces 10 grandes scènes fourmillantes de détails. Repérer, compter, comparer… le premier jeu d’observation de l’éléphant bariolé

Chronique :Les fans du sympathique petit éléphant de David McKee – et avouons-le, qui n’aime pas Elmer ? – va profiter pleinement de ce livre d’activités amusantes. Chaque page est un régal pour les yeux, des scènes occupées des amis d’Elmer avec divers défis pour les lecteurs. Il y a des choses à repérer, des personnages à trouver, et beaucoup à compter aussi. Bien qu’il n’y ait pas d’histoire en tant que telle, le livre regorge toujours de la chaleur et de la convivialité qui caractérisent Elmer et, bien sûr, c’est toujours un plaisir de voir les illustrations fabuleuses de McKee.

Note : 9,5/10

91-yf39WTeL.jpg

 

  • Broché: 22 pages
  • Editeur : Kaléidoscope (13 février 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877679993

61o2KDy7N9L._SX411_BO1,204,203,200_.jpg

 

Zèbre court trop vite ! (30 janvier 2019) de Jenni Desmond

Ah, l’amitié, quand elle nous tient ! Zèbre le téméraire, Eléphant le savant et Oiseau le rigolo… ils sont les trois meilleurs amis du monde. Mais un jour Zèbre va trop loin – et ses amis adorés l’abandonnent. Heureusement, Girafe passe par là. Mais peut-on remplacer de vrais amis ?

Chronique : Dans la savane, les trois meilleurs amis pour toujours – éléphant, oiseau et zèbre – vivent des moments inoubliables. Chacun d’entre eux a ses propres capacités et ils se complètent à merveille. L’éléphant raconte les histoires les plus folles, l’oiseau est  » extrêmement drôle  » et le zèbre peut mieux  » voler « . Desmond esquisse ces trois personnages animaliers charmants, qui se détachent bien sur le fond de la plaine sablonneuse africaine. Les illustrations excellent dans l’expression ; avec seulement quelques traits de plume et quelques lignes libres, Desmond dépeint des émotions diverses, mais toujours sincères. Le zèbre errant donne également aux illustrations un élan dynamique fascinant.

Un jour de tempête, cependant, les deux amis de Zèbre courent trop partout et lui tournent littéralement le dos. Desmond touche avec justesse une corde sensible lorsqu’elle se concentre sur le zèbre solitaire, alors que tous les autres animaux ont au moins un compagnon. Ce n’est pas un hasard s’il cherche le rapprochement, en tant que grand amateur de chant, à l’exception de Girafe. Quand une tempête se déchaîne, Éléphant et oiseau partent à la recherche de leur ami perdu. Le brusque changement de temps prend une forme particulièrement forte sous la forme d’un ciel menaçant aux nuances de couleurs variées, ce qui constitue une véritable menace. A terme, le trio devra revoir en permanence son amitié, ce qui se traduit par une fin heureuse et forte, qui s’intègre parfaitement dans ce livre d’images de bien-être. Le livre contient un message clair sur le pouvoir de l’amitié et l’appréciation de diverses qualités et caractéristiques, mais nulle part il ne s’enlise dans un moralisme explicite.

Jenni Desmond est d’abord et avant tout une illustratrice, ce qui apparaît clairement dans ce livre. Si le texte d’accompagnement reste assez simple, parfois même purement descriptif, les impressions dynamiques dans une palette de couleurs exigeantes exigent toute notre attention. La composition sophistiquée soutient le thème de l’amitié ; la relation mutuelle entre les animaux est évidente sans faille dans leurs positions dans les gravures. Malgré la grande diversité des matériaux, cela crée un ensemble cohérent avec une forte expressivité visuelle.

Note : 10/10

71mu-eC5+dL.jpg

 

  • Album: 36 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Kaléidoscope (30 janvier 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877679985

5132iaDqtzL._SX425_BO1,204,203,200_.jpg

 

Petits Tigres (13 février 2019) de Jo Weaver

Maman Tigre et ses petits ne sont plus en sécurité dans leur tanière. Ils doivent trouver un nouvel abri avant la tombée de la nuit. Mais au coeur de la jungle, ce n’est pas chose facile. Heureusement, maman Tigre est là pour protéger ses bébés et les guider dans ce périple.

Chronique : Raconté à travers les yeux d’un tigre et de ses deux petits, ce livre est une histoire de nature, de migration, de famille et de force de l’amour parental.  En apparence, il s’agit d’une histoire très simple, d’une tigresse et de ses deux petits qui ont besoin d’une nouvelle maison et, après une poignée de tentatives infructueuses, trouver un endroit où s’installer, la fin. En tant que tel, il est bien à la portée d’un auditeur âgé de trois ou même de deux ans.

Pour les enfants un peu plus âgés, qui lisent peut-être eux-mêmes, il y a de l’intérêt pour certaines des choses laissées en suspens dans le livre: pourquoi les tigres doivent-ils s’éloigner, pourquoi doivent-ils s’éloigner des autres? Comment leur nouvelle maison éventuelle est-elle arrivée là-bas? Avec de tels sujets, cela devient plus un livre de discours, si vous y mettez l’heure, et c’est un bon point de départ potentiel pour des sujets éducatifs et écologiques.

L’illustration est plutôt intéressante, évitant les couleurs vives et les dessins habituels pour ce groupe d’âge et visant quelque chose de beaucoup plus naturaliste, allant peut-être même au-delà de la naturaliste et plaçant les chats dans des environnements très sombres, presque monochromes, de brun foncé, de noirs , les blancs et rien d’autre. Il se situe quelque part entre l’atmosphère, et un peu sombre, attirant la sympathie pour la situation critique du tigre, mais aussi presque effrayant à certains points.

Les illustrations des tigres eux-mêmes sont un point culminant, certaines des poses sont clairement dessinées et fidèles aux photographies. Ils tombent à point et leur caractère sera certainement apprécié par les amoureux des tigres.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Kaléidoscope (13 février 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877679969

B1NMEj3SaZS.jpg