Titeuf, Tome 15 : À fond le slip ! (31 août 2017) de Zep

Que ce soit en classe, dans la cour de récré, à la maison ou dans la rue, Titeuf est très attentif au monde qui l’entoure. Mais en ce moment il est carrément perdu ! Entre les manifs contre les déchets nucléaires qui puent du slip comme les couches de Zizie et les gens qui descendent dans la rue contre les IVGétariens, il a l’impression qu aujourd’hui il faut avoir un avis sur tout. Mais pô facile de faire le bon choix dans un monde qui devient de plus en plus compliqué ! Heureusement qu’il reste les copains et les vidéos sur internet pour tout nous expliquer.

Chronique : À fond le slip! C’est le titre du quinzième album des aventures de Titeuf, dont la sortie coïncide avec la date de son 25ème anniversaire. Dans A fond le slip!, Zep, qui s’est toujours refusé à intégrer dans l’univers de Titeuf ordinateurs et téléphones portables, fait entrer son personnage culte dans la modernité. Migrants, nucléaire, dangers des réseaux sociaux… Depuis le dernier album es choses se sont calmées. Les cheveux ont repoussé. Nadia perpétue la tradition en lui collant trois baffes, mais c’est pour Ramatou que le cœur de Titeuf bat on est revenu à ce qui nous plaisait tant dans Titeuf. Thérèse, la fille aux cheveux mauves avec un petit pois dans la tête prend de l’importance ce qui renouvelle aussi ce nouvel album mais Titeuf ne s’est ni assagi ni anémié.S’il a évolué graphiquement, il reste ce gosse qui pose un regard naïf et curieux sur le monde. Son univers est inchangé, les parents, la petite sœur Zizie, les copains Manu et Hugo, la maîtresse d’école…  Titeuf témoigne sans fléchir des mutations de l’époque. Lors d’un test d’orientation, il se plaint de la difficulté de choisir un métier qui existera encore dans dix ans. Il assiste à une manif anti-IVG. Il a affaire à un cyberpédophile. Il se sert d’un drone pour passer un billet doux. Il a parmi ses camarades de classe des enfants de réfugiés, un intégriste musulman et un adepte de la théorie du complot. Il se prend pour un terroriste en plantant un pétard dans une déjection canine. Super, les adultes et enfants vont aimer ce nouveau tome .

Note : 9,5/10

  • Broché: 48 pages
  • Editeur : GLENAT (31 août 2017)
  • Collection : TCHO ! LA COLLE

51ZSd7hmwXL._SX365_BO1,204,203,200_

Bienvenus (18 janvier 2017) de Barroux

Chaque jour, des enfants, des femmes et des hommes risquent leur vie pour se mettre à l’abri. Ils fuient les persécutions, la guerre, la famine…Que les causes soient politiques ou climatiques (réchauffement de la planète, dégradations environnementales), n’oublions jamais que l’asile est un droit constitutionnel. L’accueil des réfugiés est l’affaire de tous !

Chronique : Grâce à cet album Barroux sensibilise les enfants à un sujet délicat pour leur expliquer qu’accueillir les réfugiés est évident. En quelque page Barroux arrive sans racisme n’y polémique à montrer du doigt l’horreur du monde et inculquer des valeurs et parler de sujets humains et politiques avec les enfants. Un livre à lire à plusieurs degrés. Une vraie réussite..

Note : 9/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Kaléidoscope (18 janvier 2017)

51egp87xfl-_sx446_bo1204203200_

 

Adorables animaux (19 janvier 2017) de Stephanie ROUSSEAU

Laisse libre cours à ton imagination en mettant en couleurs ces 50 magnifiques illustrations d’éléphanteaux, de lionceaux, petits lapins et autres adorables animaux ornés de fabuleux motifs.
Les illustrations sont agrémentées de fonds colorés et, grâce aux découpes présentes sur toutes les pages, c’est facile d’afficher ses œuvres les plus réussies.

Critique:  Un album pour aider les enfants aux coloriages. Pour les faire progresser voici un album moderne, avec des dessins originaux qui pourraient leur plaire avec un bon niveau de détails. Les illustrations de Stéphanie Rousseau sont vraiment très jolies. Les petits enfants adorent. On y trouve 50 dessins d’animaux des plus classiques aux plus originaux (abeilles, éléphants, bisons, koalas, ânes, cochons, canards, tortues, etc). La couverture donne bien envie avec ses motifs vernis. Les coloriages sont parfois larges, parfois détaillés.
Les avantages de cet album: ont que certaines pages ont déjà un fond coloré; chaque page est détachable et le papier est assez épais et supporte bien la peinture à l’eau. Les coloriages sont rectos verso.
Un superbe livre, à acheter où offrir si on a des enfants.

`Note : 9,5/10

 

  • Broché: 48 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Grund (19 janvier 2017)

61mfqobaxul-_sx404_bo1204203200_

 

Samedi 14 novembre (2 novembre 2016) de Vincent Villeminot

 

Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d’un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s’en sort indemne.
Il quitte l’hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d’un passager.
Il reconnaît le visage de l’un des tueurs et décide de le suivre.

Critique : Voici un livre qui ne laissera personne indifférant et qui est un vrai choc tant dans le sujet aborder sur ce qu’est le terrorisme tant que par la superbe écriture de l’auteur qui signe ici un livre que peu d’éditeurs auront le courage de publier. Alors que les Éditions Robert Laffont ont sorti À la place du cœur d’Arnaud Cathrine, dans la collection R, sur les attentats de janvier 2015, Vincent Villeminot et les Éditions Sarbacane sortent, dans la collection Exprim’ Samedi 14 novembre. Le roman se lit en quelques heures tant on est pris dans le fil du récit qui confronte le pouvoir de la fiction au réel de ses atrocités. Le roman est construit en actes et entractes, comme des scènes, des flashs, qui se succèdentLe personnage principal qu’est B. est présent à cette terrasse et va y perdre son frère . La scène de la fusillade y est décrite de façon poignante en introduction du livre. Ce personnage va nous montrer l’après. Que se passe-t-il dans chez B pour arriver à la conclusion de suivre cet homme .Ici le livre va prendre la trajectoire d’un thriller psychologique avec la victime et son bourreau dans un huis clôt des plus oppressants et insoutenables ce qui nous permet de comprendre la souffrance des victimes et de ce qu’ils ressentent face à un tel drame. Tel Misery de Stephen King on va suivre l’enfer d’un homme prés à tout pour obtenir ce qu’il souhaite quitte à se détester pour les actes qu’il va faire . Un livre magnifique à acheter où lire et en reprenant les mots de Vincent Villeminot : pour qu’on y croie.

Note : 10/10

  • Editeur : Editions Sarbacane (2 novembre 2016)
  • Collection : Exprm’

31x47jRkTpL._SX312_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

 

 

La Fosse aux lions (16 juin 2016) de Adèle Tariel et Jérôme Peyrat

La vie est belle pour Léon; la savane s’offre à lui. Mais Léon a «  » les dents longues «  » et un seul rêve : devenir riche et célèbre ! Pour ça un moyen Passer à la télé en participant à l’émission La fosse au lions.

Critique : Une très jolie histoire que celle de Léon qui nous présente un sujet qu’est la célébrité! Ce livre est très actuel avec la monté de ta télé réalité on y voit aussi un parallèle avec  l’envie de plaire, de la popularité , c’est un album qui présente aux enfant que c’est pas si superbe de vouloir à tout prix l’amour de tous. Les dessin de Jérôme Peyrat déverse avec merveille une touche de jaune et de beauté sous la belle plume de Adèle Tariel qui nous offre encore un très belle album que l’on souhaite relire dés fermer.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 36 pages
  • Editeur : Editions du Ricochet (16 juin 2016)
  • Prix : 14,70 euros