Nous sommes Bob, T3 : Tous ces mondes (13 mars 2019) de Dennis E. Taylor

Le quotidien d’un vaisseau interstellaire intelligent devrait vraiment être plus fun. Pourtant, depuis qu’ils se sont éparpillés dans l’espace, Bob et ses clones ont toujours des ennuis.

Certes, ils ont établi assez de colonies extrasolaires pour empêcher l’extinction de l’humanité. Mais les querelles politiques ont la vie dure, et des sondes brésiliennes essaient encore d’éliminer toute concurrence. Sans parler du conflit avec une espèce extraterrestre technologiquement plus avancée, dotée d’un grand appétit et d’un caractère explosif.

Désormais les Bob doivent se préparer à une bataille décisive pour défendre les leurs. Ils vont avoir besoin de toute l’aide possible… or deux Bobs de la huitième génération ont fait une trouvaille dans l’espace profond. Une découverte qui pourrait sauver la Terre et peut-être l’humanité tout entière…

Achat du livre : https://amzn.to/344jmJn

Chronique : Et nous revoilà avec le troisième et dernier volume de la trilogie geek de Dennis E. Taylor. L’auteur parvient-il à conclure dignement sa saga spatiale ? C’est ce que nous allons voir.

Ce troisième volume se veut plus terre à terre que les précédents. L’exploration spatiale laisse place aux multiples colonisations par les humains des planètes découvertes par les Bob. Les intrigues se font plus humaines, plus sentimentales aussi, et cela n’est pas pour me déplaire. J’ai toujours trouvé que l’auteur s’en sortait mieux dans les interactions de Bob avec les humains que dans les scènes se déroulant dans l’espace. N’allez pas croire pour autant que l’on s’ennuie à la lecture de cet ultime tome. On a droit à une rébellion sur une planète aquatique, l’évacuation des derniers terriens et les premières guerres claniques. Les réunions de Bob et sa multitude de clone, les fameux grands raouts, sont toujours un délice de lecture. L’auteur conclue ici les intrigues débutés dans le premier volume tout en développant la mentalité des Bob, I. A. immortels destiné à survivre à cette humanité qu’il a sauvée de l’extinction.

Le côté space-opéra de la saga refait surface de manière plus sporadique, à l’occasion d’une bataille contre un ennemi de la première heure mais surtout face aux grand ennemis que sont les Autres, cette race insectoide qui moissonne les mondes pour piller les matières premières. Contrairement au précédent volume où je trouvais les batailles spatiales plutôt brouillonnes, celles décrites dans ce tome apparaissent beaucoup plus lisible et mettent toujours en avant l’ingéniosité des Bob.

En trois tomes l’auteur à livrer une saga qui est un hommage à la culture geek. Bob et son bataillon de clones, qui ont surmonté tous les obstacles avant tout avec leurs cerveaux, sont les équivalents de ces icônes pop immortelles, issues du cinéma ou de la bande dessinée, qui ont bercé, et continue à bercer, notre imaginaire.

Note : 8/10

 

  • Broché : 351 pages
  • Editeur : Bragelonne (13 mars 2019)
  • Collection : Bragelonne SF
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1028106973

71rv6ef8+3l2120366112..jpg

 

Nous sommes Bob volume 2 : Nous sommes nombreux de Dennis E. Taylor

Résumé : Bob Johansson et ses copies ont désormais quitté la Terre depuis quarante ans, et sont à la recherche de nouvelles planètes habitables. Mais c’est la seule partie du plan encore viable. Une guerre globale a éclaté, éliminant 99,9% de l’espèce humaine. Un hiver nucléaire rend progressivement la Terre inhabitable. Un groupe d’extrémistes souhaite finir le travail et supprimer ce qui reste de l’humanité. Les sondes brésiliennes sont encore en activité et continuent à vouloir écarter toute concurrence. Et les Bob ont découvert une espèce capable de voyager dans l’espace qui considère toute forme de vie comme de la nourriture…

Chronique : La lecture du premier volume de la trilogie m’avait enthousiasmé grâce à son concept original et son style lui permettant d’introduire des concepts propres à la science-fiction de manière abordable.

Ce second volume confirme la place de la saga dans la longue histoire de la science-fiction. Une place à part tant l’auteur cultive un style léger et humoristique, en témoigne les nombreuses références à la culture pop, au détriment du style épique qui est de mise le plus souvent dans ce genre de récit. Un choix qui sert le plus souvent l’intrigue dans le bon sens, il est toujours amusant de lire les réactions des I. A. que sont devenus les bobs face aux dérives humaines. Le revers de la médaille est que l’auteur a bien du mal rendre palpitantes les différentes confrontations spatiales qui parsèment son œuvre. d’autant plus que ces lors de ces passages que l’auteur multiplie les termes techniques qui, à titre personnel, ne me parle pas.

Les chapitres les plus intéressants sont ceux où Bob et ses nombreux clones explorent l’espace et se prêtent à des études anthropologiques sur des espèces extra-terrestres. Chapitres durant lesquels Bob se rapproche le plus du concept d’humanité, le voir interagir et trouver une solution à chaque nouvel obstacle rencontré est vraiment plaisant.

L’histoire, éclatée entre différentes versions de Bob, espacé de plusieurs années-lumière, propose de nombreux rebondissements. Pourtant on ne ressent jamais de réelles difficultés pour les bobs. Ces immenses ordinateurs réfléchissant à la vitesse de la lumière trouvent très vite des solutions à tous les problèmes, empêchant ainsi la création d’un suspens haletant.

Malgré ses légers défauts la lecture de cette saga reste un plaisir de lecture agréable et distrayant.

Note : 8/10

Éditeur Bragelonne
Date de publication 12 septembre 2018
Langue Français
ISBN-13 979-1028111427