Test DVD : Sully ( 5 avril 2017) de Clint Eastwood avec Tom Hanks, Aaron Eckhart

L’histoire vraie du pilote d’US Airways qui sauva ses passagers en amerrissant sur l’Hudson en 2009.

Chronique Film: « Sully » est heureusement moins centré sur le film catastrophe que sur l’hommage au héros ou tout au moins, la réflexion qui en découle… En effet c’est le fameux Clint Eastwood qui dirige les manettes et sème adroitement son savoir-faire, en évitant les écueils évidents avec un scénario habile, intelligent, et pertinent… Suite à son exploit de sauver toutes les personnes du vol 1549, c’est donc le portrait de ce commandant de bord Chesley Sullenberger, plongé dans une affaire dont la gloire n’est pas si évidente, ni à gérer, ni à endosser, mais dont l’aspect compliqué de la responsabilité par contre totalement imprévue, posera problème aux assurances de cet appareil Airbus ! C’est bien là tout le sujet du film qui alternant les retours sur cet amerrissage sur l’Hudson, les visions ou cauchemars de Sully et ses justifications pour expliquer de manière ubuesque son unique choix, qui retiennent toute notre attention dans ce film efficace, sobre au fond exactement à l’image de ce pilote… Une belle bataille de l’humain face à une bureaucratie de chiffres, de simulateurs et de paramètres en tous genres ! Le cinéaste réussit donc ce projet assez différent cette fois, pour mettre sur un piédestal ce héros ordinaire, en donnant de lui l’apparence d’un homme attachant, fragile et fort à la fois, sincère et courageux et prêt à en découdre avec une administration féroce pour le moins insensée et déconcertante, ce que Tom Hanks arrive d’ailleurs parfaitement à traduire dans son jeu tout en humilité sensibilité et émotion.

Note : 9/10

275869.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

TEST DVD :

Image : L’image est belle et donne au film un éclat surprenant et bien dosé dès lors que l’on rentre dans l’action. Les ambiances sont parfaitement retranscrites et le support se révèle d’une grande efficacité. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble

Son : Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique.Les dialogues ont du volume et se laissent écouter avec plaisir avec les effets sonores du crash.

Bonus : Côté Bonus, le portrait du pilote intitulé « Sully Sullenberger : l’homme à l’origine du miracle » et un making-of d’une vingtaine de minutes sont intéressants ce qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création du film, les difficultés du réalisateur et surtout ses impressions au fur et à mesure que le tournage progresse. Du très bon travail

  • Acteurs : Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney, Anna Gunn, Autumn Reeser
  • Réalisateurs : Clint Eastwood
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie du DVD : 5 avril 2017
  • Durée : 92 minutes

911pliu-7hL._SL1500_.jpg

Seul Survivant Tome 1/3 – Atlanta Miami de Christophe Martinolli et Thomas Martinetti

Depuis le terrible accident de bus dans lequel il a vu périr sa petite amie, Max est rongé par la douleur et l’incompréhension. Pourquoi a-t-il été épargné ? Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi le coupable court toujours ? Pour lui changer les idées, ses amis l’invitent en vacances à Miami. Mais dès que l’avion décolle, les vieux démons refont surface. Max découvre que le pilote n’est autre que le chauffard qui a provoqué l’accident de bus…

Critique: Dans cette nouvelle série au scénario catastrophe le lecteur sera au cœur de la tourmente avec le personnage principal : Max et qui nous entraine dans  une descente aux enfers.

Si le concept est pas très novateur, l’introduction elle est bien forte pour ne nous pas nous lâcher et nous passionner dans cette nouvel série et être pris par cette histoire tragique portée par Max et comment tout cela va ce finir.

Le dessin est de Jorge Miguel qui nous donne un travail très abouti grâce à un trait réaliste et une très belle palette de couleurs.

Ce premier tome oppressant  est un vrai film catastrophe qui se serait suffit à lui seul mais un twist dramatique nous fait prendre un contre pied à l’histoire.

Note : 8/10

 

  • Album: 56 pages
  • Editeur : Les Humanoïdes Associés (16 mars 2016)
  • Collection : HUMANO.HUMANO.

51-Tyul6kLL._SX371_BO1,204,203,200_