Bienvenue au zoo (8 juin 2017) de Elizabeth Quertier et Julie Mercier

Un grand album pour découvrir les animaux du zoo. Pars à la découvertes de 50 espèces, du célèbre lion à l’étonnant lamantin, de l’immense girafe au petit poudou.

Chronique : Un album documentaire illustré, mêlant photographies, dessins et infographie pour présenter les animaux du parc zoologique de Paris (Vincennes), On apprend plein de choses sur les aimaux , leurs habitudes, leur mode de vie, leur alimentation . Nn livre avec  des textes courts et précis des pages « coulisses », pour découvrir comment les soigneurs et les vétérinaires s’occupent des animaux et un jeu d’observation à chaque double page !

Note : 9/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Nathan (8 juin 2017)
  • Collection : ANIMA VINCENNES

51QfLGp5fBL._SY496_BO1,204,203,200_.jpg

 

La tour Eiffel se balade à Paris ! (18 mai 2017) de Mymi Doinet et Mélanie Roubineau

Léa et Nino participent à une chasse au trésor dans Paris. Mais la ville est grande et les deux enfants ne savent pas où chercher… La tour Eiffel, qui a la bougeotte et des idées, va les accompagner à la découverte des lieux mythiques de la capitale.

Chronique : Cette fois, c’est une chasse au trésor à travers Paris qui est l’objet du récit. Deux enfants, Léa et Nino, sont arrivés en haut de la Tour Eiffel, pensant que le trophée de leur chasse au trésor s’y trouvait. Ils sont déçus car c’est un premier échec, mais rien n’est perdu, notre Tour Eiffel qui a la bougeotte va les aider et les emmener à travers tout Paris pour le trouver, ce fameux trophée.
C’est l’occasion de découvrir ou de revisiter la ville, avec un passage par Notre-Dame, le Louvre, les bouquinistes, les bateaux-mouche, Beaubourg, le zoo de Vincennes, etc….
A la fin de l’ouvrage, deux pages documentaires instructives et amusantes qui donnent
Un belle album qui est une valeur sûre pour  les enfants qui veulent découvrir la capitale de France avec cette nouvelle aventure du duo Mymi Doinet et Mélanie Roubineau dont l’écriture est adapté aussi bien à des enfants de 3 ans qui comprennent facilement l’histoire qu’à des enfants de 5 ans qui peuvent se préparer au CP en essayant de déchiffrer certains mots.

Note : 9,5/10

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Nathan (18 mai 2017)
  • Collection : ALBUMS NATHAN

513FtXY82DL._SX417_BO1,204,203,200_

Mes instruments de musique classique (19 janvier 2017) de Emilie COLLET et Severine CORDIER

Avec ses puces sonores musicales ce recueil est unique. Sur chaque page, l’enfant recherche dans l’illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
C’est à la découverte des instruments de la musique classique que nous invite ce titre : On écoute le violon du Concerto en ré majeur de Brahms ; la flûte traversière du Peer Gynt de Grieg ; la guitare de La danse espagnole de Granados ; La marche des trompettes d’Aïda de Verdi ; les timbales de Lully ou un morceau de piano de Bach.

Critique :   Le livre est original puisqu’il va faire découvrir les instruments et aires de musique classique à votre tout petit. Les grands airs n’auront plus de secrets et le petit texte qui accompagne, permettent de bien comprendre le contexte. Une chouette découverte à faire des 1 an avec les puces sonores et jusqu’à 4-6 ans pour les découvertes musicales.

Note : 10/10

  • Broché: 12 pages
  • Editeur : Grund (19 janvier 2017)
  • Langue : Français

51KMnrQ6RLL._SX454_BO1,204,203,200_.jpg

Tugdual : Les coeurs noirs de Anne PLICHOTA

Serendipity, petite ville du sud des États-Unis. Tugdual, Mortimer et Zoé sont trois ados d’une famille peu ordinaire : ils sont dotés de pouvoirs surnaturels qu’ils doivent dissimuler. Mais un autre secret pèse encore plus lourdement sur leur coeur. Ils exercent malgré eux une attraction irrésistible sur les autres. Bien pire, cette attraction est mortelle pour ceux qui la subissent. Et quand l’amour s’en mêle, la situation se complique dangereusement… Après l’immense succès d’ Oksa Pollock, Anne Plichota et Cendrine Wolf reviennent avec une nouvelle série, aux héros sombres et fascinants.

Critique: Voici un premier tome qui plaira aux fans d’Oksa Pollock, mais aussi aux autres qui  ne connaissent pas le lien entre la série. Le style des auteurs est agréable à lire, c’est fluide, entrainant et imagé. Les points de vue s’alternent entre nos trois héros, et les auteurs parviennent à chaque fois à bien les différencier, et à nous faire entrer dans leur tête. Et à garder notre intérêt pour l’histoire. Portée par des chapitres courts, la lecture est rythmée par les pensées de ces trois jeunes, qui, malgré leur différence, tentent d’avoir une vie normale.Mais comment avoir une vie normale quand le moindre regard peut déclencher d’horribles choses ? à un âge où les attractions sont nombreuses, il est difficile de rester dans l’ombre, de s’oublier pour le bien des autres.Il est encore plus difficile de taire ce que l’on est, de garder pour soi ce qu’on voudrait exposer au monde entier.Ce sont trois adolescents que nous apprenons à connaitre et à comprendre. Ils se comportent comme des frères et soeurs, veillant les uns sur les autres. Il y a la soeur, Zoé : étant la plus jeune, elle se retrouve vite toute seule, sans ses frères, et va devoir affronter le lycée sans leur soutien. Mais c’est une battante, sans aucun doute, et sa grande sensibilité en fait quelqu’un d’attachant. Elle sent tout de suite quand l’un de ses frères ne va pas bien.Il y a aussi Mortimer, dont la naïveté va lui jouer des tours et entrainer nos héros dans de bien sombres endroits. Derrière ses muscles se cache un être sensible, peut-être le plus fragile des trois.Et il y a Tugdual. C’est celui que nous suivons le plus, pour notre plus grand plaisir. Il est sombre, mystérieux, dangereux et tellement mal dans sa peau. Tellement fragile, tellement meurtri. Il a peur de lui-même, peur de ce qu’il peut être capable de faire, peur de s’y laisser sombrer, comme dans le passé. Il reste ainsi un peu à l’écart de cette famille recomposée, un peu dans l’ombre de cette vie. Ses doutes, ses peurs, et son côté sombre, le rendent encore plus fascinant.

On se laisse vite prendre par cette histoire, même si parfois il y a quelques petites longueurs, on ne  remarque rien de flagrant. L’intrigue suit son chemin, nous emmenant vers quelque chose de vraiment intéressant.
Le côté lycéen le jour/super héros la nuit plaira énormément , et donne d’ailleurs des scènes parfois drôles et marquantes.

Un premier tome pour tous, que vous ayez lu ou pas Oska Pollock, des ados peu communs avec un côté sombre qui fascine, et une intrigue bien menée qui donne envie de lire la suite.

Note : 9/10

 

  • Poche: 464 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (3 mars 2016)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français

51EGGsbYGcL._SX303_BO1,204,203,200_