Disparition: Quelqu’un doit bien savoir ce qui est arrivé à son fils (31 mai 2017) de Carol Louise TAYLOR

Vous aimez votre famille. Vous lui faites une confiance aveugle.
Le devriez-vous vraiment ?
Quand Billy Wilkinson, 15 ans, disparaît une nuit de l’été 2015, sa mère Claire, est dévastée et submergée par la culpabilité. Elle n’est pas la seule. Chacun des membres de la famille de Billy se sent coupable.

Chronique  :C.L. Taylor est un écrivain merveilleux. Elle a la capacité d’écrire de l’intérieur de la tête d’une personne, même si cette personne subit une crise émotionnelle ou psychologique. Le troisième thriller psychologique de l’auteur de « L’accident » traite de la plus grande peur des parents; La disparition d’un enfant. Alors que Billy a quinze ans, et plus grande que sa mère, il est encore son bébé. La douleur ressentie par Claire est palpable, l’incertitude, la peur et les espaces vides dans sa vie quotidienne. Son mari, Mark, semble résigné au fait qu’il ne retrouvera jamais son fils et que sa déflation devient un problème au sein du ménage de Wilkinson. Le frère aîné, Jake, essaie de contrôler ses humeurs et se transforme en alcoolique pour engourdir sa douleur. Sa petite amie Kira, ne peut que regarder sa spirale lente dans la dépression. Dans l’ensemble, l’atmosphère du roman est sombre. Il y a des messages Snapchat tout au long du livre et il appartient au lecteur de décider qui sont les utilisateurs. C’est une façon intelligente de s’identifier à la situation, en dehors du ménage, en ajoutant une nouvelle perspective. Lorsque Claire commence à perdre littéralement des parties de sa journée et se trouve avec plus de questions que de réponses possibles, l’obscurité semble dépasser la portée du chagrin ou du stress. L’esprit est drôle, et le sien semble lui raconter quelque chose.
Il y a tellement de cas d’enfants disparus qui se trouvent à l’esprit lorsque vous commencez à lire ce roman. Ce livre examine ce qui se passe lorsque vous ne connaissez pas les deux sens. Comment pouvez-vous continuer votre vie quotidienne avec cette douleur douloureuse sur vous? Poursuivez-vous votre recherche, sur l’avis d’experts? Pensez-vous à vos instincts ou commencez-vous à en douter? L’auteur pose toutes ces questions, et plus encore. Brûlure lente, avec une forte protagoniste féminine, il y a de nombreux moments où vous pourriez penser que vous avez deviné la fin, puis un autre chapitre vous fait changer d’avis. Juste ce qu’un thriller psychologique devrait faire. Une autre excellente lecture de l’un des plus beaux écrivains de genre du Royaume-Uni. Superbe.

Note :9,5/10

 

  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Marabout (31 mai 2017)
  • Collection : Marabooks

51qVQ4yNwtL._SX322_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Jour de musique (1 mars 2017) de Naumann-Villemin Christine et Thuillier Eléonore

« Aujourd’hui, dit la maîtresse, nous allons apprendre à mieux nous écouter les uns les autres. Vous allez prendre chacun un instrument de musique… » Quelle cacophonie ! Ça chahute, ça se dispute… Heureusement que la maîtresse est là pour jouer les chefs d’orchestre ! A partir de 3 ans.

Chronique : Une petite d’humour avec un vocabulaire inventé pour décrire les disputes des animaux ce qui est très rigolo. C’est un livre qui permet de dédramatiser les colères et de montrer que de s’énerver ne sert à rien et qu’il vaux mieux résoudre les problèmes calmement. Christine Naumann-Villemin arrive à faire rire les enfants avec passion accompagné par Éléonore Thuillier qui nous offrez de magnifique dessin pour notre plus grand plaisir.

Note : 9,5/10

71IeMhGbWdL

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : KALEIDOSCOPE (1 mars 2017)

51qvPn78GVL._SY372_BO1,204,203,200_

 

Petite dispute à la récré (13 juillet 2016) de France Cottin et Charlotte Roederer

Zoé, Nadia et Pedro adorent jouer ensemble à la récré, mais il n’y a qu’une trotinette alors c’est la dispute ! Que va faire la maîtresse ?

Critique: L’ouvrage est de 24 pages et s’organise en 8 double-pages qui tournent autour de 8 thèmes de langages déterminés dans le but d’enrichir le vocabulaire tout en permettant à l’enfant de s’exprimer  et faire le portrait des héros de l’histoire  de décrire le décor de l’histoire et les objets qui s’y trouvent; situer les objets et les personnages dans l’espace , de décrire les actions, de reconnaître et nommer les émotions , de raconter ce que disent les personnages, de deviner la suite et de conclure l’histoire.

Note : 9/10

 

  • Album: 24 pages
  • Editeur : Nathan (13 juillet 2016)
  • Collection : PAPOTI PAPOTA

516NL4UGyXL._SX258_BO1,204,203,200_.jpg