Disparition: Quelqu’un doit bien savoir ce qui est arrivé à son fils (31 mai 2017) de Carol Louise TAYLOR

Vous aimez votre famille. Vous lui faites une confiance aveugle.
Le devriez-vous vraiment ?
Quand Billy Wilkinson, 15 ans, disparaît une nuit de l’été 2015, sa mère Claire, est dévastée et submergée par la culpabilité. Elle n’est pas la seule. Chacun des membres de la famille de Billy se sent coupable.

Chronique  :C.L. Taylor est un écrivain merveilleux. Elle a la capacité d’écrire de l’intérieur de la tête d’une personne, même si cette personne subit une crise émotionnelle ou psychologique. Le troisième thriller psychologique de l’auteur de « L’accident » traite de la plus grande peur des parents; La disparition d’un enfant. Alors que Billy a quinze ans, et plus grande que sa mère, il est encore son bébé. La douleur ressentie par Claire est palpable, l’incertitude, la peur et les espaces vides dans sa vie quotidienne. Son mari, Mark, semble résigné au fait qu’il ne retrouvera jamais son fils et que sa déflation devient un problème au sein du ménage de Wilkinson. Le frère aîné, Jake, essaie de contrôler ses humeurs et se transforme en alcoolique pour engourdir sa douleur. Sa petite amie Kira, ne peut que regarder sa spirale lente dans la dépression. Dans l’ensemble, l’atmosphère du roman est sombre. Il y a des messages Snapchat tout au long du livre et il appartient au lecteur de décider qui sont les utilisateurs. C’est une façon intelligente de s’identifier à la situation, en dehors du ménage, en ajoutant une nouvelle perspective. Lorsque Claire commence à perdre littéralement des parties de sa journée et se trouve avec plus de questions que de réponses possibles, l’obscurité semble dépasser la portée du chagrin ou du stress. L’esprit est drôle, et le sien semble lui raconter quelque chose.
Il y a tellement de cas d’enfants disparus qui se trouvent à l’esprit lorsque vous commencez à lire ce roman. Ce livre examine ce qui se passe lorsque vous ne connaissez pas les deux sens. Comment pouvez-vous continuer votre vie quotidienne avec cette douleur douloureuse sur vous? Poursuivez-vous votre recherche, sur l’avis d’experts? Pensez-vous à vos instincts ou commencez-vous à en douter? L’auteur pose toutes ces questions, et plus encore. Brûlure lente, avec une forte protagoniste féminine, il y a de nombreux moments où vous pourriez penser que vous avez deviné la fin, puis un autre chapitre vous fait changer d’avis. Juste ce qu’un thriller psychologique devrait faire. Une autre excellente lecture de l’un des plus beaux écrivains de genre du Royaume-Uni. Superbe.

Note :9,5/10

 

  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Marabout (31 mai 2017)
  • Collection : Marabooks

51qVQ4yNwtL._SX322_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Mon cahier Steiner Waldorf (8 juin 2017) de Isabelle Huiban et Mizuho Fujisawa

Un cahier d’activités autour des saisons pour découvrir la pédagogie Waldorf Steiner. Ces activités se font toute l’année favorisant la motricité, le sens du rythme, l’imagination : formes à dessiner, jeux de mouvements et de rythme, histoires à illustrer… Ces exercices se réalisent avec des cartes et du papier calque pour bricoler.

Chronique : Dans ce livre on trouve ici des activités pour favoriser le bien-être physique, le sens artistique et stimuler l’imagination créatrice de l’enfant entre 0 et 7 ans. Il s’agit d’un cahier d’activités autour des saisons pour découvrir la pédagogie Waldorf Steiner. Ces activités se font toute l’année. Elles ont pour objectif de favoriser la motricité, le sens du rythme, l’imagination. On retrouve des activités qui favorisent la motricité, la conscience du rythme et l’imagination, en voici quelques exemples : – formes à dessiner, graphismes;

– jeux de mouvements et de rythme;

– histoires à illustrer… (une pour chaque saison).

Des activités artistiques et artisanales viennent compléter cela :

– cuisine;

– tricot;

– objets à fabriquer avec des éléments naturels;

– décoration de la maison;

– aménagement d’une table des saisons.

Ces exercices se réalisent avec des cartes et du papier calque pour bricoler.

La pédagogie Steiner Waldorf nous invite à éduquer l’enfant dans sa globalité « tête, cœur, mains » en respectant son rythme de développement.

Note : 9,5/10

 

  • Relié: 80 pages
  • Editeur : Nathan (8 juin 2017)
  • Collection : CAHIERS STEINER

51djULbX50L._SY415_BO1,204,203,200_.jpeg

 

 

Père et fils (31 mai 2017) de Cristina Alger

Charlie Goldwyn est avocat dans un prestigieux cabinet new yorkais. Depuis la mort de sa femme, deux ans plus tôt, il se noie dans le travail, et néglige son fils, Caleb, un petit garçon de cinq ans. Sa vie bascule le jour où, suite à un banal écart de conduite, sa boîte le licencie. Ce revirement brutal qui voit s’effondrer ses ambitions professionnelles le pousse à se tourner vers Caleb. Au contact de son fils, il prend conscience des priorités de la vie. Et, pour la première fois, se découvre le père qu’il se croyait incapable d’être. Park Avenue, le premier roman de Cristina Alger, explorait les milieux impitoyables de la finance new yorkaise. Père et fils introduit une dimension plus intime : un homme réalise qu’être père n’est pas une question d’argent ni de compétition.

Chronique : C’est le livre que vous voulez lire lorsque vous avez besoin d’un livre.
Ce livre porte sur un jeune père veuve dont la femme est morte trop tôt. Ils ont un jeune fils qui se souvient à peine de sa mère. Avec une carrière de haut niveau comme avocat qui travaille trop, sa sœur jumelle aide à élever son fils. Elle vit avec eux. Quelque chose arrive au travail un jour et sa vie change pour toujours. Ajouter un père séparé, une situation compliquée là-bas, et une mère récemment décédée que les jumeaux adorent. Ainsi commence l’histoire. Chagrin, tous ne fonctionnent pas amusants, les défis parentaux, la solitude, où est-ce qu’il rentre.

C’est un livre que vous commencez et votre curiosité vous fera envie de continuer à lire. Que va-t-il se passer ensuite. Qui entrera dans l’image. Vous vous battez pour le personnage principal, mais vous voulez aussi le secouer un peu. Vous voyez ce qu’il ne peut pas voir. Il y a de la bonne humeur malgré l’angoisse. Alger, qui a un contexte impressionnant, connaît clairement son chemin dans le monde de la finance et le monde juridique estimé, et s’attaque à la maternité à Manhattan. Avec un oeil vif, elle tisse un conte à lire. Un livre sincère plein d’esprit et de chaleur c’ est un livre convaincant sur les familles, la parentalité et la découverte de cet équilibre parfait dans nos vies que nous nous efforçons tous.

Note : 9,5/10

  • Broché: 377 pages
  • Editeur : Albin Michel (31 mai 2017)
  • Collection : A.M. ROM.ETRAN

613rSeavD3L._SX337_BO1,204,203,200_.jpg

Chi, une vie de chat, Tome : Raconte-moi ton histoire : Tome 2 (17 mai 2017) de Konami Kanata

Lecteurs du soir ou fans absolus de CHI, quel que soit votre cas ce nouveau recueil des aventures de CHI ne pourra que vous passionner.Avec sa couverture mousse et son format carré, il est parfait pour les petites mains ! S’il te plaît Chi, raconte-moi ton histoire..

Chronique : Un livre super mignon, au dessin simple mais efficace et en couleurs,avec des histoires courtes, bref parfaitement adapté aux jeunes lecteurs, mais les autres apprécieront aussi – il suffit d’aimer les chats pour s’attacher à Chi et réaliser que tous les chats du monde ont décidément les mêmes réactions ! On retrouve toute la mignonittude de la petite Chi et de ses aventures. Elle garde des mimiques de chaton, mais on sent une évolution dans son comportement et également dans sa famille. L’auteur commence à prendre de l’assurance et on sent que la série s’installe vraiment. Son grand intérêt concerne les jeunes enfants qui commencent à apprendre à lire, soit les 6 ou 7 ans.
C’est écrit gros, les pages d’intro. des « CHAT PITRE » ont un texte court pour le petit, que le parent peut continuer dans les pages les plus fournis.
Tout cela en fait une série attractive, éducative, complice et très sympa pour les enfants et leurs parents.

Note : 9/10

  • Album: 96 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Glénat jeunesse (17 mai 2017)
  • Collection : NOS HEROS

51oA1Ox033L._SX491_BO1,204,203,200_.jpg

L’Ile des monstres (11 mai 2017) de Tuutikki TOLONEN

La petite Mimi a suivi Grah, son ami monstre, dans son monde souterrain. Mais elle a perdu sa trace et la robe de chambre magique ne lui parle plus… Pendant ce temps, Koby et Halley, restés à la surface, cherchent à tout prix le moyen de retrouver leur soeur.
Nos trois héros ne sont pas au bout de leurs surprises : de nombreuses créatures étranges se cachent au centre de la Terre, et toutes ne sont pas aussi gentilles que Grah !

Chronique : Suite de « Le monstre nounou » ce roman, réside dans son univers fantastique parfaitement maîtrisé. Bien qu’étant un roman jeunesse, cet univers ne se verra pas simplifier pour autant, au contraire, il fourmille de petits détails, le rendant extrêmement complet. Tout un monde prend forme devant nos yeux, avec ce monstre , c’est toute une culture qui va prendre forme. Nous allons alors découvrir ici  d’où il vient, comment il vit, ce dont il a peur ou encore le véritable but de sa présence. Tout un folklore va venir l’entourer et le mystère qui l’accompagne va s’épaissir de pages en pages, apportant avec lui une belle dose de magie, qui va venir nous faire rêver un peu plus. C’est dans ce cadre que nous suivons Halley, Koby et Mimi, une fratrie qui va vivre des aventures extraordinaires en l’absence de leurs parents. Tuutikki Tolonen va nous plonger dans une histoire littéralement incroyable avec une écriture, très addictive, elle reste cependant totalement abordable pour les plus jeunes, tout en étant assez riche pour ne pas les infantiliser. Elle va faire vivre des rebondissements exceptionnels à ces enfants, leur faisant traverser des péripéties époustouflantes. Au fil des pages, ils vont faire preuve d’intelligence, de débrouillardise et également d’un bel esprit de solidarité qui sera l’élément clé de leur réussite. Au cours de leurs expéditions, ils vont tout simplement grandir, nous faisant partager de beaux messages de tolérance et bien d’autres valeurs tout aussi importantes, qui viendront nous toucher immanquablement. Jusqu’à la fin, ils feront preuve de détermination pour aider leur monstre et retrouver la petite Mimi.

Note : 9/10

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : R jeunesse (11 mai 2017)

51eFyc0djnL._SX319_BO1,204,203,200_

Audiomagique – Le Poney d’Anaé (4 mai 2017) de Benedicte RIVIERE et Céline BIELAK

C’est l’anniversaire de Petit Poney, et Anaé lui offre une jolie barrette dorée. Mais soudain, une sacrée chipie de pie vole la barrette et s’enfuit vers la forêt. Vite, il faut la rattraper !
Il suffit de tourner les pages de ce livre pour entendre l’histoire du poney d’Anaé, mais aussi 6 sons et la chanson Y’a une pie dans l’poirier.

Chronique :  Le fonctionnement du livre est très simple,après avoir mis le bouton sur « on » il suffit de tourner les pages pour entendre l’histoire grâce à des capteurs sur chaque page.
Cette histoire mignonne est rythmée par les bruits de la forêt ,on y entend le cheval hennir, le bruit de ,la pie  …
À la fin du livre il y a la comptine « Y’a une pie dans l’poirier ». Les petits adorent.
Les dessins sont agréables,livre de qualité,pages en carton épais et glacées.
À partir de 18 mois.

Note : 9/10

  • Album: 14 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Grund (4 mai 2017)

51UcnpdPoqL._SX409_BO1,204,203,200_.jpg

Les aventures inter-sidérantes de l’ourson Biloute, épisode 2 : Les mutants de la Mine Noire (26 avril 2017) de Julien Delmaire et Reno Delmaire

C’est dimanche. Sans surprise dans le Nord de la France  : il pleut. L’Ourson Biloute et sa petite famille se rendent au musée de la mine pour visiter les anciennes galeries de charbon. Au fond de la fosse, l’ambiance tourne au cauchemar. Les extra-terrestres de la Galaxie Fantôme, ont installé un laboratoire secret où mijote l’infâme sauce Z  ! Biloute se retrouve pris au piège, face à des monstres plus terrifiants les uns que les autres. Notre héros en peluche semble perdu  ! À  moins qu’une aide aussi précieuse qu’inattendue ne le sauve de ce sombre traquenard…

Chronique : Episode 2 :  Les aventures inter-sidérantes de l’Ourson Biloute est un roman idéal pour les jeunes lecteurs. Le texte est bourré d’humour et les illustrations très colorées dégagent une énergie débordante. L’ensemble donne un roman décapant, loufoque et vraiment original.
L’humour est omniprésent, de la présentation des auteurs au glossaire, en passant par le texte qui, tout en restant abordable pour un enfant, est de qualité.
La richesse textuelle tient aussi dans l’ajout d’expressions tirées du patois du Nord de la France séduira sans doute d’avantage les ch’ti mais qui ne doit surtout pas rebuter les lecteurs de tout horizon qui passerait à côté d’un roman/album qui se veut unique en son genre.

Note : 9/10

  • Broché: 48 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 9 années
  • Editeur : Grasset Jeunesse (26 avril 2017)
  • Collection : Lecteurs en herbe

61JXB7mIAqL