Le corbeau d’oxford de Faith Martin (13 novembre 2019)

Résumé : Oxford, 1960. Lorsque Sir Marcus Deering, un riche industriel de la région, reçoit plusieurs lettres de menace anonymes, il prend le parti de ne pas s’en inquiéter.
Mais bientôt, un meurtre est commis, et les meilleurs éléments de la police d’Oxford sont mobilisés.
La toute jeune policière Trudy Loveday rêverait de participer à une affaire aussi importante, mais ses supérieurs coupent rapidement court à ses ambitions. Écartée de l’enquête et chargée d’assister le brillant mais peu amène Dr Clement Ryder, médecin légiste, sur une affaire classée, elle se retrouve pourtant très vite au cœur d’une énigme qui pourrait bien la mener sur la piste du mystérieux corbeau d’Oxford…

Achat du livre : https://amzn.to/2Q5GHaf

Chronique : Disons-le tout net l’originalité n’est pas le point fort de ce roman. Une ambiance anglaise feutrée, un duo d’enquêteurs complémentaires, tous les ingrédients sont réunis pour un polar des plus classiques.

Le point fort du livre est le personnage principal de Trudy Loveday, ça ne s’invente pas un nom pareil, toute jeune stagiaire de police ambitieuse mais qui doit encore faire ses preuves. Mais l’action du roman se situe dans une Angleterre des années soixante où pour beaucoup la place des femmes est encore dans la cuisine en tablier et pas dans la rue en uniforme de police. Trudy se retrouve donc en butte à la misogynie ambiante qui règne dans cette société anglaise qui a bien du mal à accepter le changement.

Malgré cette ambiance hostile Trudy reste positive, avec sa mentalité combative et volontaire et juste ce qu’il faut de naïveté, elle est le personnage parfait pour nous conduire dans les rues d’oxford.

Si vous affectionnez les ambiances à l’anglaise ce polar est fait pour vous, Faith Martin, ou plutôt Jacquie Walton de son vrai nom, invoque tous les éléments qui font le charme de ces Intrigues feutrée, où la violence est absente, le langage châtié la plupart du temps, sans oublier une légère note d’humour.

Le duo incarné par Loveday et Ryder se révèle par contre un peu décevant. Certes on peut apprécier la relation maître-élève qui s’instaure très rapidement entre les deux protagonistes mais le personnage de Ryder, présenté comme un indécrottable empêcheur d’enquêter en rond, relève finalement plus de l’ours mal léché dont le bon fond se découvre trop facilement.

La toute première enquête de ce duo se laisse suivre sans ennuie, malgré une fin précipité et mal amené, mais il manque tout de même une étincelle qui rendrait l’ensemble plus palpitant.

Ce premier roman est censé lancer une nouvelle saga avec ses deux personnages en tête d’affiche. Espérons que L’auteure parviendra à étoffer leur relation et à apporter un peu d’originalité dans ses intrigues futures.

Note : 7/10

  • Broché : 352 pages
  • Editeur : HarperCollins (13 novembre 2019)
  • Collection : HarperCollins Noir
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1033904151