Les suicidés du bout du monde de Leila Guerriero, Les laissés-pour-compte du rêve argentin

Les laissés-pour-compte du rêve argentin

Une fenêtre sur une région du monde méconnue s’ouvre grâce à ce récit et ce qu’elle livre à notre vision d’occidentaux biens au chaud et protégés est à la fois une histoire vieille comme le monde et un constat amer sur la politique argentine.

Une histoire ancienne où ceux qui peuvent tout prendre prennent tout et ne laissent que les miettes aux masses laborieuses. Les condamnant à une vie misérable à l’horizon barré par les derricks des champs pétrolifères.

L’auteure a fait le choix d’épurer son récit de tout romanesque, asséchant ainsi sa plume pour ne garder que l’essentiel, l’effroi, la sidération et la consternation devant ces témoignages douloureux à lire. Des témoignages empreints d’une humanité poignante et qui nous livrent sans fard la l’échec d’une nation, Indifférente au renoncement ultime de ses enfants.

Les raisons de tous ces drames successifs sont rapidement cernés par l’auteure. Une gestion calamiteuse des ressources naturelles, l’absence de lien social (la bourgade ne propose aucun lieu de rencontre, de vie tout y fonctionnel), le manque d’infrastructures ( jusqu’en 2004 il n’y avait pas internet) et les conditions climatiques difficiles. Mais la raison primordiale est le sentiment qu’ont les habitants de ne compter pour rien, de n’être que des grains de poussière tout juste bon à être balayé par les vents mordants de la Patagonie.

Alors que la fenêtre se referme. Les questions se bousculent alors que la peine ou la colère se disputent la primauté des réactions. Un récit âpre, dur à lire et encore plus dure à oublié.

Résumé : Dans cette chronique saisissante d’une ville fantôme de Patagonie frappée par une épidémie de suicides de jeunes gens, Leila Guerriero, figure majeure du journalisme narratif en Amérique latine, mène l’enquête avec une empathie profonde pour trouver une explication à ce geste ultime et toujours incompréhensible. Est-ce une secte, l’ennui, l’alcool, la violence, la solitude, la religion, le climat ? Parcourant les rues désertes de ce bout du monde arasé par le vent et le froid, sorte de far west moderne où viennent échouer les pionniers misérables du pétrole, elle pose en réalité la question de ce qui nous tient en vie. Sa réponse se situe du côté de la solidarité, du lien aux autres, à la communauté.

Éditeur ‎EDITIONS PAYOT & RIVAGES (6 octobre 2021)
Langue ‎Français
Broché ‎224 pages
ISBN-10 ‎2743654643
ISBN-13 ‎978-2743654641

Les faire taire: Mensonges, espions et conspirations : comment les prédateurs sont protégés de Ronan Farrow | 16 octobre 2019

En 2017, une simple enquête pour la chaîne de télévision NBC mène Ronan Farrow à une histoire dont on n’ose parler qu’à voix basse : un des producteurs les plus puissants de Hollywood serait un prédateur sexuel, protégé car il règne par la terreur et l’argent. Ainsi démarre l’affaire Harvey Weinstein.

Achat livre : https://amzn.to/2oVPrEE

Chronique : C’est probablement un cliché de décrire ce livre comme ressemblant à un vrai thriller d’espionnage… mais il se lit vraiment parfois comme un vrai thriller d’espionnage. Les faire taire couvre en détail les coulisses du reportage de Ronan Farrow sur Harvey Weinstein, la façon dont il a été suivi par les agences de renseignement et les tactiques utilisées pour tenter de l’empêcher de faire publier son article.

La lecture de ce livre donne vraiment une vue d’ensemble de la façon dont Harvey a pu s’attaquer aux femmes pendant une si longue période de temps. Ses tactiques pour arrêter des journalistes au fil des ans sont expliquées clairement, et nous voyons de première main à travers les yeux de Ronan comment Harvey a réussi à convaincre NBC de tuer l’article. Au cours des interviews qui ont suivi les premières révélations de Ronan, il s’est toujours demandé pourquoi NBC ne voulait pas diffuser l’histoire et pourquoi il ne travaillait plus pour l’entreprise. Il disait toujours des choses comme : « Je ne veux pas être l’histoire, les femmes et les sources devraient être au centre de l’histoire. » Et même si le fait que les femmes soient le centre est important, l’histoire de Ronan en tant que journaliste est aussi impérative parce qu’elle montre comment une enquête avec des informations crédibles a été fermée et a maintenu les abus de Harvey dans l’obscurité.

Si vous pensez, « oh, j’ai lu les articles qui sont parut dessus, il n’y aura pas trop d’informations nouvelles dans ce livre »…. Réfléchissez encore. C’est extrêmement éclairant de voir le processus d’essayer de rapporter l’histoire à la NBC et d’être fermé à chaque fois, comparé à l’expérience que Ronan a été complètement soutenu par The New Yorker.

Ronan est également plus ouvert sur ses relations personnelles dans ce livre. Détailler comment, dans le passé, il n’a pas toujours soutenu sa sœur Dylan pour qu’elle soit publique dans ses allégations de violence. Il lui a ensuite montré comment il en était venu à la soutenir et lui a demandé son avis sur la façon d’interviewer les survivants. Certains des moments les plus drôles ou les plus agréables du livre sont commentés par le partenaire de Ronan, Jon Lovett (ou comme Ronan l’appelle, Jonathan). Et il y a un très beau point culminant à leur arc romantique à la fin du livre.

Bien qu’une grande partie de ce livre soit difficile à lire, les agressions sexuelles, les hommes puissants qui abusent de leur pouvoir, les compagnies qui couvrent les agresseurs au lieu de protéger les gens, et ainsi de suite, il y a aussi un sentiment d’espoir. Il montre un changement des temps, comment ces histoires peuvent être prises plus au sérieux aujourd’hui que par rapport au passé. Il fait la lumière sur tous les braves survivants et sources qui ont risqué leur carrière et leur sécurité pour venir en aide aux autres.

Je pense que c’est un triomphe de l’écriture non-fictionnelle. Il est rapide, captivant du début à la fin, exhaustivement vérifié, sérieux quand il le faut, mais il a aussi des moments amusants et pleins d’espoir. Jetez un coup d’œil à celui-là.

Note : 9,5/10

 

  • Broché : 446 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (16 octobre 2019)
  • Collection : Documents, Actualités, Société
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2702167357

41yBq8fcNfL._SX324_BO1,204,203,200_.jpg